AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Charlie Lane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message posté : Dim 1 Sep - 16:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil

Informations Personnelles

ϟ Nom  : Lane
ϟ Prénoms : Charlie
ϟ Sexe : F.
ϟ Âge : 33 ans
ϟ Date de Naissance : 13 Février 1980
ϟ Lieu de Naissance : Houston - Texas
ϟ Nationalité : Américaine
ϟ Orientation : Hétéro
ϟ Métier : Avocate

Administration

ϟ Avatar : Andrea J. Cook
ϟ Crédits : Blinizz Sucré
ϟ Pseudo  : Mad.
ϟ Âge réel : 27
ϟ Parlez-nous de vous : Pseudo et âge mis à part, eh bien, je passe bien trop de temps sur internet, ou sur une console de jeux vidéo (oui, j’ai quand même une vie sociale). Je suis une fanatique des liens compliqués et tordus (ne me demandez pas pourquoi). Assez régulière dans mes réponses, je peux cependant ne pas répondre pendant une semaine, selon la charge de boulot que j’ai sur le moment (Ah, la vie professionnelle, tout un programme !)
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? J’étais à la recherche d’un forum pouvant convenir à quelques critères quand on m’a parlé du votre (un membre de chez vous inscrit depuis peu). Trois jours que je tourne autour, que je lis des trucs à droite et à gauche et… Bref, j’vais sûrement poser un tas de questions à un moment où à un autre ^^
ϟ Que pensez-vous du forum ? Beaucoup de choses à assimiler. Et comme je n’aime pas avoir l’impression d’être un boulet en puissance : PRESSION !! J’vais y arriver ^^
ϟ Quelques conseils à donner ? Inventer une trilogie au cinéma pour tout pouvoir comprendre d'un coup ?
Historique

Enlève le mot fatalité de ton dictionnaire, et tu verras que changera le monde (Franck Dunand). Parce qu’on vit dans un univers, Notre Univers, celui qu’on croit tracé pour nous. On suit ce chemin, défini par notre famille et nos origines, parce qu’on a envie d’appartenir à quelque chose. On sait que ce n’est pas parfait, on ferme les yeux et on se rassure en se disant que c’est comme ça, qu’on n’a pas le choix. La fatalité est la meilleure des excuses.

Charlie avait, depuis longtemps, oublié les traits et la voix de l’homme qui avait permis de voir le jour. Elle se souvenait de qui il était et de ce qu’il faisait, sûrement grâce à une piqure de rappel régulière pour qu’elle ne puisse pas oublier ses origines. Elle ne les avait pas oubliés. Jamais. Quatrième d’une fratrie de cinq, elle avait vu le jour dans un taudis à Houston au Texas. Seule petite fille d’un navire à la dérive, ses frères étaient devenus ses points d’accroches sur lesquels elle pouvait se retourner et se raccrocher. Elle n’avait pas peur de cette vie, loin des clichés des contes de fées qu’on ne lui avait pas lus, elle se sentait protégée et forte parce que, quoi qu’il puisse arriver, elle avait derrière elle cette fratrie qui veillait sur elle. Un sentiment, peut-être faussé, qui lui permettait de croire en ses choix, de lui donner ce caractère doucement affirmé. Enfant, mais pas sans caractère, elle savait ce qu’elle voulait.

Charlie grandissait et, sûrement par envie de cultiver une différence au début, elle allait en cours contrairement au reste de la fratrie. Cela ne l’empêche de les suivre, parfois, parce qu’il fallait pouvoir survivre dans ce monde. La vie ne leur avait pas accordé de tour dorée ou de cuillères en argent, ils composaient avec ce qu’ils avaient, ce qu’ils pouvaient. Une vie axée sur la délinquance, ce n’était pas un choix pour sa part, c’était une suite logique, une fatalité. On les avait mis là, ils apprenaient à se débrouiller avec. On pouvait penser qu’elle perdait son temps, le nez dans ses bouquins, elle s’en fichait. Elle faisait ce qu’elle voulait et, avec le temps, elle comprenait qu’elle aimait ça. Elle apprenait et voyait certaines choses de manières différentes.

Peut-être parce qu’il était plus jeune, ou que la différence d’âge ne se voyait pratiquement pas, Jay avait toujours été le préféré de ses frères. Son rôle de sœur prenait une dimension différente avec lui, sans contester ses choix, elle s’inquiétait plus facilement pour lui que pour un autre. Elle les appréciait tous, ils étaient de la même famille, du même sang, s’en était presque génétique, comme une obligation qu’elle ne pouvait pas faire taire mais, lui, ça allait au-delà de ça sans qu’elle sache l’expliquer. Alors forcément, à l’adolescence, elle s’inquiétait des changements dont il pouvait faire preuve mais, elle avait la sensation d’être la seule à prendre ça comme un « problème » à comprendre.

Ses études prenaient de l’importance, elle souriait aux remarques que pouvaient lui faire ses frères mais, elle savait que tout ça ne n’était que pour eux. Ils l’avaient protégé et aider – combien de livres de cours avaient trouvé le chemin de son sac à dos grâce à eux ? -, ses études, c’était sa façon elle de pouvoir les protéger à son tour, quand elle en aurait les moyens. Elle avait du caractère mais, bien trop douce pour être une réelle menace dans leur monde à eux. Charlie ne jugeait pas mais cherchait à comprendre, elle ne partait pas au front mais cherchait à s’en sortir sans trop de dégâts. Elle sera avocate. Une décision qu’elle avait prise durant son adolescence, peu importe si sa mère n’y croyait pas, ou les critiques qu’elle pouvait entendre en passant trop de temps dans ses livres.  Tout ça lui passait au-dessus de la tête parce qu’elle avait pris sa décision et qu’elle se refusait de revenir dessus.

Sa vie sentimentale n’avait jamais constitué une distraction pour Charlie, quelque chose qui n’existe pas ne pouvait pas interférer dans ses choix. Trop de frères autour d’elle, trop protecteurs aussi, elle ne pouvait pas risquer dans ce genre d’aventure sans risquer d’en voir un tomber sur un potentiel amour de jeunesse. Elle s’engageait dans des études de droit, profitant de ses quelques connaissances – maigre au début – pour prévenir l’ensemble de la fratrie sur telle ou telle action de prévue. Les risques, ils les connaissaient alors, elle s’orientait plus sur le fait de leur expliquer comment s’en tirer pas trop mal en cas de pépin. Bien qu’ancrée dans certaines règles et droits, Charlie ne peut pas s’empêcher de les suivre quand ils ont besoin d’elle. C’était ses frères, aucun cours, aucune règle, n’existent pour ça.  

25 ans, un diplôme dans la poche et des idées plein la tête pour cette ville qu’elle a toujours connue, sa mère expliquait déjà leur très prochain départ. Star City, une ville pleine de promesses, de vie nouvelle pour tout le monde. Charlie n’approuvait pas ce choix, ici ou ailleurs, c’était forcément la même chose. La ville ne changeait rien, les choix qu’on faisait déterminaient les personnes, pas le lieu. Un sourire amer sur les lèvres, Charlie posait bagage dans ce nouveau lieu de vie pour comprendre, très vite, que rien ne changeait. La fatalité, comme dirait certain, elle la refusait et, sur un coup de tête, elle avait fait ses bagages. Si elle n’avait pas été aussi déterminée, la discussion qui avait suivi son choix l’aurait probablement fait changer d’avis. Un désaccord profond s’était installé avec certains de ses frères, à croire que pour une décision, il fallait la rayer de l’arbre généalogique. Jay, encore et toujours Jay, c’est avec lui qu’elle serait bien partie avec une réelle promesse de nouvelle vie mais, comment lui imposer ce choix ? Charlie était partie et, elle l’avait fait seule.

Trop fraichement diplômée, Charlie devenait l’assistante d’un procureur, aucune affaire n’était à sa charge à proprement parlé. Elle vérifiait les dossiers, les annotait, les triait. Elle était bien loin de ses perspectives d’avenir mais, elle était Charlie, la fille qui dans un sourire et un visage angélique pouvait, calmement, faire entendre ses positions et envoyer balader quelqu’un. Un dossier qu’on cherchait à classer parce qu’il n’était pas intéressant de s’occuper d’une petite frappe de quartier et voilà qu’elle se faisait entendre. C’était ça, son sens de la justice à elle, défendre ceux dont on ne voulait pas, ceux qu’on pensait déjà paumés avant même de leur laisser une chance. Sa perspective d’avenir avait été basée sur ce principe-là, elle refusait de ne pas s’y tenir juste pour entrer dans les bonnes grâces de quelqu’un qui lui était supérieur.

Cette collaboration tendue avait duré un an. 26 ans, c’est la mésentente de trop, elle avait fait pris ses affaires et avait claqué la porte, non sans donner son point de vue sur son supérieur. Charlie défendait ses idées, c’est qui avait plu Scott McEwan, un avocat qui avait décidé de l’embaucher à la suite de cette rupture de contrat. Plus collaboratrice qu’’assistante juridique, Charlie se voyait défendre quelques dossiers mineurs sous la supervision de Scott. Pas toujours d’accord sur les dossiers à traiter, il avait l’avantage d’écouter les arguments de Charlie et, en de lui laisser la charge d’un dossier qui lui n’estimait pas intéressant. Une compréhension qui était plus qu’apprécier par Charlie qui, doucement mais sûrement, commençait à le voir autrement que comme une simple relation professionnelle.

Un an plus tard ils étaient officiellement ensemble, du moins, ils n’avaient plus à se cacher de quoi que ce soit. Charlie découvrait ce qu’était une vie sentimentale et s’en portait bien. Bien sûr, souvent, elle repensait à ses frères, sa famille qu’elle avait quittée sans revenir. L’idée de venir frapper à leur porte avait été tentante, plus d’une fois mais, en réalité, elle avait peur. Elle avait choisi une voie tellement différente de la leur, sans parler de la réaction qu’avait pu avoir l’aîné. Et, plutôt que d’avouer cette peur, elle préférait se cacher devant un égoïsme inexistant, aux yeux de Scott, préférant lui dire qu’elle voulait garder sa vie, sans avoir à repenser au passé.

3 ans qu’ils étaient ensemble, Charlie passait le cap de la trentaine et Scott lui proposait d’emménager ensemble. Pourquoi aurait-elle dit non ? Elle avait toujours vécu dans une famille où, à tout moment, au moins une personne était présente. Charlie vivait bien mieux en communauté que toute seule dans son petit appartement, elle avait acceptée sans savoir qu’il était impossible de connaitre quelqu’un sans avoir vécu avec lui. En trois mois de vie commune, elle l’avait découvert sous un nouveau jour… Pas le meilleur. Caractériel dans sa vie personnelle, Scott entendait à ce que les choses se passent comme il les entendait. D’engueulades en divergences d’opinions, il avait fini par attaquer Charlie sur des sujets sensibles : sa famille, ses origines et, surtout, sur ses frères.  Elle s’était énervée, perdant la douceur qui pouvait la caractériser. Personne n’avait le droit de critiquer ses frères, c’était une règle d’or pour elle. Des cris, de la vaisselle brisée et Charlie, qui commençait à en avoir l’habitude, avait plié bagage pour reprendre un petit appartement.

Elle avait quitté Scott et s’était faite engagée dans un bureau d’avocat, sous la supervision de personne cette fois, elle était avocate à part entière. Ses dossiers, elle les choisissait, quand ils n’étaient pas imposés par la direction. Les gens qui n’avaient pas les moyens voyaient souvent leur dossier ne pas aboutir, Charlie avait pris la décision depuis longtemps de s’occuper d’eux. Sûrement l’avocate la moins rentable du monde sur un plan financier, refusant de s’occuper de ceux qui pouvaient se payer n’importe qui. A force de s’occuper toujours du même type de personne, elle finit par ne même plus avoir besoin de déterrer de dossier, on lui en apportait.  Et, même au bout de trois ans, elle n’avait toujours pas bougé de sa ligne directive.
Dossier Médical

ϟ  Corpulence : 1m70, avec des talons de 5cm, Charlie apprécie que moyennement devoir se dévisser la tête pour regarder quelqu’un dans les yeux. Son poids, elle le doit au fait de courir partout, tout le temps, d’un dossier à un autre, et peut-être bien qui lui arrive souvent d’aller courir dès qu’elle a le temps. Elle ne semble pas impressionnante, par sa silhouette qui peut paraître fragile, mais il ne faut pas juger trop vite. Si elle n’est pas une professionnelle du combat, vivre avec quatre frères vous apprend bien vite où il faut frapper pour se défendre.
ϟ  Visage : Des cheveux blonds qui lui retombent sous les épaules, Charlie peut essuyer de nombreuses blagues sur cette couleur de cheveux, jamais elle n’en changera. Un surnom en avait découlé, ses origines s’y trouvaient en quelque sorte. Elle possède des yeux bleus, beaucoup trop expressifs à son goût, tout passe par son regard et, en la connaissant un peu, il n’est pas difficile de déterminer son humeur au travers de son regard. Elle possède également un nombre de moues impressionnant, chacune à son utilité permettant d’aider à comprendre ce qu’elle pense, ou lui servant à essayer d’attendrir quelqu’un… Après tout, on fait avec les armes qu’on possède. Mettez là au soleil et elle devient rapidement une écrevisse, Charlie a donc le teint plutôt clair. Une plaie, au moindre rougissement, même infime, personne ne peut le louper.
ϟ  Particularités : Les oreilles percées, une fois de chaque côté, restent sa plus grande « folie ». Elle n’est pas fan des aiguilles en tous genres alors les tatouages ce n’est définitivement pas son truc. Encore moins depuis qu’à 15 ans, elle a lu un article sur les risques avec ce genre de procédé. Elle possède une cicatrice sur le flanc droit, petite presque estompée depuis le temps. De ce qu’elle en dit, c’est un accident bête : elle courait, elle a trébuché pour tomber sur un bout de verre placé au mauvais endroit.
ϟ  Qualités et défauts : Charlie c’est le genre de personne qui semble incapable d’être vulgaire. Elle ne s’empêche pas de dire des choses, elle y met seulement plus de forme. D’une nature calme, elle préfère chercher à comprendre, à négocier, plutôt que de se mettre à hurler pour un oui ou pour un non. Pas qu’elle est incapable d’élever la voix mais c’est très rare de la voir dans cet état. Elle préfère passer par une résolution diplomatique, plutôt que de régler les problèmes à coup de poing sur la figure. Extrêmement patiente, elle sait écouter préférant comprendre tous les tenants et les aboutissements d’une situation avant de juger personnellement qui que ce soit. Sous ses aspects, Charlie ressemble à la femme fragile qui ne sera pas se faire entendre. Il ne faut pas rêver, elle est douée d’un sale caractère avec une fierté bien ancrée dans son mode de fonctionnement. Elle ne revient pas sur une décision qu’elle a prise, têtue, elle s’obstine dans ses idées mais si on lui dit qu’elle va se ramasser. Un peu trop déterminée, elle est capable d’envoyer chier des gens – même proches – juste pour faire ce qu’elle veut. Loin de se laisser faire, elle peut se montrer particulièrement virulente avec une personne qu’elle n’apprécie pas. Parfois impulsive, elle peut prendre une décision sur un coup de tête, en sachant qu’elle se refusera de revenir dessus. Méthodique et ordonnée, surtout depuis qu’elle a son propre appartement, elle aime savoir où se trouvent les choses et en développe une manie à tout devoir ranger après utilisation. Un dossier qui traîne là où il ne faut pas, peut l’irriter.  
ϟ  Goûts et dégoûts : Elle déteste qu’on lui dise quoi faire ou ce qu’elle ne peut pas faire et, elle peut partir en vendetta juste pour défendre son point de vue. Elle déteste le chou-fleur aussi, mais ça, on s’en fout un peu.  Le pouvoir, l’argent, c’est le genre de chose qu’elle déteste également, elle trouve que ça rend les gens stupides en plus d’être désagréable et de se sentir au-dessus de tout le monde. En revanche elle aime pouvoir se sentir utile, ou prouver aux autres qu’elle avait raison de se battre pour quelque chose. Elle n’aime pas qu’on s’attaque à sa famille et, par définition, apprécie pouvoir mettre sa main dans le visage de l’abruti qui aura osé le faire. Elle aime croire que ses frères se sont engagés dans des voix plus légales mais déteste être lucide à ce sujet. Oh et elle adore mettre les pieds dans l’eau, aucune idée d’où ça lui vient mais, elle trouve ça vraiment cool.
ϟ  Rêves et peurs : Elle a peur d’être discrédité dans son travail parce qu’elle ne s’occupe pas des « bonnes » personnes. Elle a peur qu’un jour on lui apporte un dossier qui parle d’un de ses frères. Elle a peur de retourner chez elle, malgré l’envie de savoir ce qu’ils deviennent. Elle craint encore bien plus qu’on lui annonce qu’elle ne reverra jamais un de ses frères, un en particulier. Elle rêve de pouvoir apporter sa contribution à l’amélioration de certaines choses, et de le faire sans la moindre particularité spécifique.  Elle rêve de voir ses frères se poser et entrer dans une vie bien moins risquée et, peut-être aussi, qu’ils comprennent ses choix.
ϟ  Quelle vision votre personnage a-t-il des autres ? Il y a deux sortes de populations pour Charlie : ceux qui ont les moyens et qui ont tout et, il y a les autres. Elle se sent concernée par le sort de cette deuxième catégorie, s’inquiète de leur sort et à envie de les aider même si elle ne les connait pas. A croire qu’il faut entrer dans une catégorie pour entrer dans ses petits papiers. Elle est beaucoup plus exigeante avec la première catégorie de personne et attend peut-être plus d’eux que de quelqu’un d’autre. Elle reste quelqu’un appréciant les nouvelles rencontres et les échanges qu’elles peuvent apporter.

ϟ  Où se placerait-il dans l’échelle qui va du Super-Vilain au Super-Héros ? Sans capacités spécifiques, ni pouvoirs, elle n’estime pas pouvoir se placer entre super-vilains ou super-méchants. Cela dit, elle est loyale neutre, foncièrement gentille dans le fond, elle n’hésitera pas cependant à sortir des clous, enfreindre quelques règles pour ce qu’elle estime être juste.

ϟ  Est-il prêt à tout pour arriver à ses fins ? Bonne question. Elle aime croire que non, qu’elle arrivera à ses fins sans passer par des actions extrêmes. Elle ne veut pas sacrifier ce en quoi elle croit pour arriver à quelque chose, elle va chercher à trouver d’autres moyens d’y parvenir. Cependant, elle est capable de prendre très à cœur certaines affaires et, là, la limite entre ce qu’elle peut faire ou pas, devient un peu plus flou. Après, elle se connait, elle a beau s’imposer des limites mais si on lui demande de faire l’impensable pour son frère… Honnêtement, elle est capable d’accepter.  

ϟ  Serait-il prêt à blesser ou tuer pour gagner un combat ? Elle, dans un combat ? Elle se bat à une barre, pour des clients. A la limite, elle veut bien blesser verbalement mais, ce n’est pas elle qui va transformer une cour de justice en un ring de boxe, comme elle n’irait sûrement pas tuer un plaignant par peur de ne pas gagner contre lui.

ϟ  Pourra-t-il user de violence pour se sortir d'une situation de crise ? Charlie est quelqu’un de sincèrement gentil, elle va aller aux intérêts du plus grand nombre. Elle ne va pas frapper quelqu’un pour le plaisir de le faire ou pour se sortir d’une situation, elle le fera si c’est pour défendre quelqu’un d’autre. Évidemment si la terre est envahie que ça va être le fin du monde, apocalypse, tout ça, tout ça, elle va prêter ses petits poings – pour l’utilité qu’ils auront – mais, hormis cas extrême de ce genre, elle continuera à essayer de se sortir d’une situation avec des mots. Insulté sa famille est considérée comme un cas extrême, cela dit !
Informations Complémentaires

 

Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 1 Sep - 17:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Et une sœur parfaite
La fiche correspond en tous points à ce que j'attendais du personnage, pour moi c'est bon !
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 1 Sep - 19:46 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 49
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 9631
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Bienvenue à toi sur le forum !

Une fiche très agréable, fluide et complète, qui correspond bien à l'idée que l'on pourrait se faire du personnage. Je n'ai rien à redire sur l'histoire, pas plus que sur le dossier médical et, Jay ayant lui-même approuvé la fiche, je ne vais pas m'y étendre outre-mesure.

Tu commences avec un niveau 0, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure. Tu gagnes par ailleurs 15 points de réputation bonus pour avoir fait une fiche 24h chrono, 50 points d'inventaire pour avoir choisi un scénario !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition !

Bon courage pour rendre justice et faire changer les choses !
Revenir en haut Aller en bas



Charlie Lane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Charlie Lane
» Charlie Lane - Carnet d'adresse
» pourriez vous survivre à Wistoria Lane ?
» CHARLIE X)
» Charlie-Swan (pas fini!!!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Citoyens-