AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

[Légendes] Héros et criminels - Partie 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 31 Mar 2012 - 0:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Sam 31 Mar 2012 - 0:12 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Les Héros du début du siècle


Bill Danger - William Danger (1889 - 1960)


     William Danger était un aventurier et un explorateur du début des années 1920. Bill développa une compagnie, la Jungle Patrol, en utilisant les diamants qu’il avait collectés en Afrique dans une mine secrète que lui seul connaissait, dans la région de Dakana. Il avait longtemps voyagé en Afrique, apprenant à survivre dans la jungle, à se battre comme un lion et à chasser les animaux sauvages. Il était ensuite rentré à Star City, riche d’une nouvelle fortune, et avait fondé la Danger Diamond Society, une compagnie vendant des pierres précieuses de toutes sortes et plus particulièrement les cristaux de Daka. Bill commença aussi à se servir de ce qu’il avait appris en Afrique pour combattre le crime organisé. Ainsi, en 1927, il avait par exemple remis le mafieux Tommy Six-Doigts Salieri à la police, mettant en même temps fin au règne du gang Salieri sur une grande partie de la ville.


Jazzie - Charles White (1899 - 1969)


     Charles White était un musicien de jazz de Star City. Il a débuté sa carrière dans les années 1920 et est rapidement devenu connu. Il a ensuite fait une longue et prolifique carrière. Toutefois, durant sa jeunesse, en parallèle à son métier officiel, il passait son temps libre dans les rues de la ville sous le pseudonyme de Jazzie. Ainsi, en 1927, il commença à lutter contre l’influence de nombreux gangs dans les quartiers populaires de la ville et il continua de nombreuses années durant, jusqu’à l’arrivée de héros plus capables que lui. Il arrêta alors sa carrière secrète de justicier et se tourna à nouveau vers la musique. Il est décédé en 1969 et s’est vu honoré par une statue à son effigie dans Star Park. La ville a aussi mis en place un festival annuel de musique à son nom.


Phantom


     Le Phantom était un mystérieux justicier qui commença à faire parler de lui en 1925. Il apparut dans de nombreux rapports de police et dans plusieurs articles de presse de l’époque. Ses aventures ont même été racontées dans des nouvelles pulp publiées par Blackwood Press à partir de 1928. On ne sait pratiquement rien de son identité, si ce n’est qu’il était entièrement vêtu de noir, qu’il portait un masque et un large chapeau. Il capturait les criminels avant de les livrer à la police, ligotés. Personne n’a jamais découvert qui il était. Quoi qu’il en soit, il a de lui-même arrêté ses activités, à moins qu’il n’y ait été contraint pour une quelconque autre raison.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Lun 2 Avr 2012 - 17:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

La Ligue de la Liberté



Date de fondation : 1941
Date de dissolution : 1955

     La Ligue de la Liberté était une organisation américaine fondée le 7 décembre 1941 par le président Roosevelt et qui regroupait de nombreux héros. Elle avait pour but de soutenir l’effort de guerre et d’empêcher la réalisation du futur connu du Voyageur, à savoir un monde dominé par le péril Nazi. A la fin de la guerre, la Ligue combattit encore les profiteurs de guerre avant de revenir à Star City pour affronter de nombreux super-criminels. En 1950, suite aux incursions du gouvernement dans ses affaires, la Ligue s’éloigna quelque peu de la politique et s’affirma comme un véritable organisme privé. Elle fut finalement dissoute en 1955.

Membres : Voyageur, l’Aigle Américain, l’Archer, Crépuscule, l’Emissaire, Flèche, Patriot, Pharos, Prétorien, Rocket, Sirène.

Conseillers occasionnels : Docteur Neutron, Eldoth.


Voyageur - Tomas Andersen/Tom Anderson (1971 - 1945)


     Comme ce fut le cas pour un autre héros de Star City, Tomas Andersen vint d’un univers parallèle où les forces de l’Axe avaient remportée la Deuxième Guerre Mondiale. Né en 1971, il fut éduqué dans le but de devenir un visage public du régime, symbolisant l’espoir des Etats Nationalistes d’Amérique. Rares étaient ceux qui le connaissaient et qui savaient qu’il était en fait le résultat d’un programme eugénique voué à créer le parfait Aryen.

     Tomas était un succès absolu : athlétique, beau, brillant et génétiquement parfait. De plus, il était bien plus malin que ce que ses créateurs avaient espéré et il rencontra bien vite les membres de la Résistance Américaine, apprenant en même temps les atrocités commises par ses maîtres. Il rejoignit donc la Résistance et l’aida à survivre face aux commandants nazis de l’Amérique. En 2002, Tomas lança un raid contre un laboratoire de recherche et il vola un système expérimental de voyage temporel, l’utilisant pour remonter dans le temps afin d’empêcher l’Axe de remporter la guerre.

     Tomas arriva à Star City juste après l’attaque de Pearl Harbor. Il devint Tom Anderson, cachant ainsi son ascendance Allemande, et prit le nom de code de Voyageur. Sous cette identité, il rencontra le président Franklin Roosevelt et lui expliquant tout ce qu’il savait, il parvint finalement à le convaincre du danger que représentaient les Nazis. En moins de vingt-quatre heures, la Ligue de la Liberté fut créée dans le but de contrer les forces de l’Axe. Utilisant son génie tactique et ses capacités physiques supérieures, le Voyageur conduisit les plus grands héros Alliés jusqu’à la victoire, renversant en même temps le cours de l’Histoire. Il disparut finalement trois jours après la victoire sur le Japon, en 1945. Beaucoup pensaient qu’il était retourné dans son futur, espérant que ses actions l’aient changé pour quelque chose de mieux.

Equipements : pistolet à rayon, jet-pack [vol (60km/h)], combinaison de survie.


L’Aigle Américain - Marc McGuire (1902 - 1977)


     Bien qu’il soit allé dans une école d’aéronautique et qu’il ait aidé à concevoir des avions, ce que Marc McGuire voulait le plus, c’était voler. Il était fasciné par l’aéronautique et le développement du vol depuis sa plus tendre enfance au point qu’il devint très vite un concepteur d’avion respecté. McGuire travailla encore plus dans le but d’essayer de développer un système personnel de vol et bien d’autres inventions basées sur ce même principe, mais sans jamais rêver en avoir l’opportunité.

     Ainsi, au premier abord, il pensa que les vieux dessins découverts dans un bazar étaient des reproductions de plans d’un modèle d’aéroplane de Léonard de Vinci ou d’un autre inventeur de la Renaissance, mais après vérification, cela ne correspondait à rien de connu. En effet, les informations techniques impliquaient de nombreuses connaissances encore inconnues à l’époque de ces inventeurs, principalement en ce qui concernait certains éléments rares. D’un autre côté, même s’il était ingénieux, le design était plutôt primitif… Quoi qu’il en soit, Marc chercha immédiatement à voir s’il n’y avait pas moyen pour lui d’améliorer le concept.

     Au départ, ce n’était rien de plus que la passion d’un curieux ingénieur. Mais cela devint tout de suite beaucoup plus quand McGuire découvrit que le design était parfaitement fonctionnel : un système de vol personnel capable d’une vitesse et d’une manœuvrabilité surpassant celles de nombreux avions. Il s’agissait de la découverte du siècle, voire même du millénaire ! Nombreux furent ceux qui tentèrent de la voler ou de menacer Marc McGuire pour qu’il en cède les droits. En réponse, l’inventeur revêtit un masque et un costume et il finit par arrêter ces criminels sous le nom de l’Aigle Américain. C’était en 1939, juste avant le début de la guerre.

     Comme les éléments qui faisaient voler son système étaient extrêmement rares, il était impossible de le produire en série. McGuire garda donc l’invention secrète pour éviter qu’on ne la lui vole ou qu’elle ne tombe entre de mauvaises mains. Il l’utilisa ensuite pour capturer des criminels, sauver les gens en danger et répondre à l’appel du président Roosevelt pour défendre la nation contre le péril Nazi.

     Ce n’est que de nombreuses années plus tard que Marc découvrit que les plans de son système avaient en réalité été dessinés par Dédale sur le principe des ailes qu’il avait confectionné en Grèce antique. En même temps, il découvrit aussi que le minerai rare qui faisait fonctionner son engin était originaire de Dakana, un royaume caché au cœur des jungles de l’Afrique.

     A la fin de la guerre, Voyageur ayant disparu après le conflit, Marc devint le nouveau chef de la Ligue de la Liberté. Il le resta jusqu’à sa dissolution des suites des auditions de l’HUAC. Il raccrocha alors son costume et reprit une vie civile, s’occupant de son fils Marc Junior et continuant à inventer toutes sortes de systèmes différents. Il ne prit sa retraite que la veille du jour de sa mort, à l’âge de 75 ans.

Equipements : système de vol personnel (400km/h).


L’Archer - Michael Malcolm (1907 - 1965)


     Depuis toujours, Michael Malcolm avait grandi dans le respect de la presse libre et dans l’admiration de héros comme le célèbre Robin des Bois. Il finit par hériter du Daily Star, en devenant le propriétaire et le rédacteur en chef, et il fit son possible pour devenir un pilier de la communauté et un homme d’affaires exceptionnel. Malheureusement, malgré tous ses efforts, les criminels en tout genre gagnaient en puissance jusqu’au point de menacer même la liberté de la presse. La mafia était devenue une force puissante à Star City et les journalistes qui tentaient de dénoncer leurs affaires louches subissaient d’étranges accidents.

     L’un de ces incidents survint lors d’un bal de charité costumé auquel Malcolm participait déguisé en Robin des Bois. Usant de quelques flèches, il stoppa les criminels et c’est peu après, en 1940, qu’il choisit de mettre ses talents au service de la communauté. Portant un costume et un masque, il combattit le crime dans les rues de Star City et tous les journaux commencèrent à raconter les aventures du mystérieux Archer, le nouveau héros de la ville. Ces dernières aiguisaient toujours plus ses talents à l’arc tout en lui conférant une liberté d’action plus qu’agréable en comparaison de sa vie quotidienne.

     Quelques temps après avoir débuté sa carrière de justicier, Malcolm adopta un jeune orphelin nommé Timothy Quinn. Il lui révéla sa double identité avant d’accepter de l’entrainer pour en faire son acolyte. Tim prit alors l’identité de Flèche et le duo devint très vite célèbre dans les rues de Star City, mais aussi dans le reste du pays. Ils furent parmi les premiers à rejoindre volontairement la Ligue de la Liberté et à aider au combat contre l’Axe et à la défense des Etats-Unis. Malgré leur manque de pouvoirs, l’Archer et Flèche étaient des compagnons loyaux pour les autres héros qui participaient à la guerre. Au cours de cette période, la fortune de la famille Malcolm servit aussi à doter la Ligue d’un quartier général et de ressources financières importantes, lui offrant une indépendance sûre.

     Durant les années d’après-guerre, cette indépendance devint toutefois un sérieux handicap. Le gouvernement devenait toujours plus suspicieux envers ses ennemis et ses adversaires et comme il ne pouvait exercer de contrôle direct sur la Ligue, cette dernière fut classée dans cette catégorie. Mais pour l’Archer, la liberté de la Ligue était aussi importante que la liberté de la presse et il était donc hors de question de se soumettre aux exigences du gouvernement. Finalement, les auditions de l’HUAC obligèrent la Ligue à se dissoudre et Michael Malcolm décida de raccrocher son masque, reportant son attention sur son journal, laissant à Tim le droit de reprendre son costume.

     Dans les années qui suivirent, Michael reprit sa vie en main, développant toujours plus les activités de son journal tout en s’occupant de sa vie de famille. Il finit par perdre la vie en 1965, lors d’un accident de voiture.

Equipements : arc et flèches de tous types (explosives, pièges, étourdissantes, nocturne, etc.).

L’Archer II - Timothy Quinn
(voir Flèche pour davantage de détails)

     Après les auditions de l’HUAC et le retrait de Michael Malcolm, ce fut Timothy Quinn, son acolyte, qui reprit le rôle. En effet, il ne souhaitait pas voir cette figure emblématique disparaitre des rues de Star City. Il entraina le fils de son mentor pour qu’il devienne le nouveau Flèche et ensemble, ils combattirent le crime pendant quelques années avant que Matthew ne reprenne finalement le rôle de son père.

     Tim se retira du monde des super-héros et commença à travailler au Daily Star, apprenant ce qu’il fallait pour débuter une carrière dans le journalisme. Il couvrit de nombreux sujets impliquant des héros et il se fit vite un nom. Il finit par quitter Star City lors des déboires de Matthew face à l’alcool, déçu et dégoûté par ce qui arrivait à son partenaire de jadis. Il termina finalement sa vie à New-York en 2005.


Crépuscule - Travis Simmons (1904 - 1956)


     Le chimiste Travis Simmons n’avait jamais choisi de devenir un combattant du crime. Son invention, le gaz obscur, un gaz chimique capable de bloquer toute forme de lumière, était même une découverte accidentelle. Travis tenta d’en faire la démonstration lors d’une fête d’Halloween, s’habillant avec un long manteau noir, portant un large chapeau et un masque à gaz doté de lentilles infrarouge lui permettant de voir à travers le brouillard.

     Les participants à la fête écoutaient Orson Wells et sa Guerre des Mondes à la radio et de ce fait, comme de nombreuses autres personnes cette nuit-là, ils prirent cela pour une évidence de la présence d’extraterrestres sur Terre. Cette peur fut encore confirmée lorsque des Martiens se présentèrent pour prendre tous leurs biens de valeur. Travis s’en sortit grâce aux ténèbres et affronta les Martiens sous l’identité de Crépuscule. Il révéla ainsi que les voleurs portaient simplement des costumes et tentaient de profiter de l’émission radiophonique pour réaliser leurs crimes.

     Se rendant compte du potentiel de sa découverte, Travis choisit de continuer à utiliser Crépuscule pour combattre le crime organisé à Star City. Plus il en voyait, plus sa soif de justice se faisait forte et il devint rapidement le fléau du monde souterrain. Durant ses journées, Travis se spécialisait dans le métier de la police et dans la médecine légale tandis que la nuit, il revêtait le masque de terreur qu’il avait forgé. La voix étouffée et filtrée de Crépuscule avait la capacité d’insuffler la peur dans le cœur des criminels et des saboteurs partout où elle sortait des ombres avant de les y engouffrer.

     Crépuscule servit avec la Ligue de la Liberté jusqu’à sa dissolution, bien qu’il resta plutôt mystérieux sur sa vie et sa personne. Il ne se retira pas après les auditions de l’HUAC et continua à opérer sous son masque même si cela devait lancer la police sur ses traces. Plusieurs mois après la dissolution de la Ligue, Crépuscule disparut finalement des yeux du public et on ne le revit jamais. Il venait juste d’affronter le Roi Cole et ses sbires mais personne ne sut jamais ce qu'il était advenu de lui.

Equipements : Masque du Crépuscule (masque à gaz, vision dans le noir), Pistolet d’Ombre (gaz obscur étourdissant), la Patrouilleuse Nocturne (véhicule), le Manoir du Crépuscule.


Docteur Neutron - Gregory Neutron (1915 - 1993)


     Gregory Neutron obtint son premier doctorat de physique à l’âge de 15 ans et par la même, son titre de Docteur Neutron. Que ce soit à la maison, dans un laboratoire ou dans une bibliothèque, il n’aimait pas se contenter des théories ou des études menées par d’autres et il se mit donc à voyager jusqu’aux confins du monde, devenant un scientifique aventurier renommé.

     Durant la Deuxième Guerre Mondiale, Docteur Neutron travailla avec la Ligue de la Liberté, bien qu’il n’en fut pas un membre à part entière, du moins sur le terrain. Il se rendit malgré tout derrière les lignes ennemies, notamment en France occupée. Là, il vécut une romance avec une jeune résistante Française, Marie Deauclaire. Malheureusement, cette relation prit fin prématurément avec la mort de Marie dans son combat contre les Nazis. Le cœur brisé, Gregory rentra dans son pays et se plongea dans un travail intense, participant notamment à la recherche militaire en se retrouvant impliqué dans de nombreux projets comme le Projet Manhattan.

     Dans les années qui suivirent la guerre, Gregory Neutron continua à travailler dans son propre laboratoire et il finit par épouser son assistante, Anna Banks. En 1959, ils eurent une fille, Sandra. En 1961, le Docteur Neutron acheta le Bigsby Building à Star City et sa famille y déménagea. Ils y accueillirent le jeune Jack Wilkins, le fils d’un ami de Gregory disparu lors d’une mission spatiale. Dix ans plus tard, Anna succomba à un cancer incurable, l’une des plus grandes défaites de Gregory en tant que chercheur. De ce jour, il éleva sa fille seul et ne se remaria jamais. A la fin des années 1970, il était devenu le patriarche d’une famille de jeunes héros : sa fille Sandra, son pupille Jack et le jeune William Grey.

     Le Docteur Neutron était le modèle du génie scientifique, brillant mais distrait. Il était capable de passer des jours entiers dans son laboratoire à travailler sur un projet spécifique ou à tenter de résoudre un quelconque casse-tête. Mais d’un autre côté, il était aussi un homme d’action et il aimait aller au fond des choses, bien qu’avec le temps, il était devenu plus sage que dans sa jeunesse. Il adorait sa fille et était terriblement fier de son intelligence et de ses capacités. Il aimait aussi Jack et William pour différentes raisons et faisait son possible pour ignorer leur affection mutuelle pour Sandra.

     Il ne put toutefois le faire que jusqu’à ce que l’amour de Sandra et William n’apparaisse clairement. En effet, en 1982, il assista au mariage de sa fille avec le jeune mentaliste et il ne put que regretter le départ de Jack. Il vit ensuite naître quatre petits enfants, mais son bonheur fut finalement entaché par la découverte d’une grave maladie. Gregory avait appris qu’il souffrait lui aussi d’un cancer. Il tenta de garder cette information secrète, mais Sandra finit malgré tout par l’apprendre.

     En 1993, Omega attaqua Star City et les Neutron l’affrontèrent aux côtés des autres héros, mettant leurs enfants à l’abri. Sandra et William périrent dans le combat et cette perte mêlée à la bataille ne firent qu’aggraver la maladie de Gregory. Refusant d’abandonner ses enfants, il demanda à son pupille, Jack, de devenir leur tuteur et, dans une dernière et folle expérience, il transféra son esprit dans un système informatisé holographique. Ce fut ainsi que le Docteur Neutron termina sa vie.

Capacités : intelligence accrue.


Eldoth - Adrian Pennington (1900)


     Le professeur Adrian Pennington était un homme d’une époque plus simple. Né aux Etats-Unis en 1900, il étudia pour devenir un archéologue respecté, contemporain d’hommes comme Howard Carter, le découvreur de la tombe du pharaon Toutankhamon. Adrian vécut de nombreuses aventures alors qu’il se faisait une carrière, étudiant d’anciennes ruines et autres trésors perdus. Ces études finirent par changer sa vie d’une manière qu’il n’aurait jamais pu imaginer.

     En 1935, Adrian découvrit le temple perdu de Saradok. A l’intérieur, il mit au jour une sépulture plus ancienne que toutes les civilisations connues, cette sépulture contenant une momie désignée comme étant un ancien et puissant sorcier Atlante du nom de Sarevok. En étudiant les glyphes et autres inscriptions, Adrian mit à mal le sceau magique qui emprisonnait la momie, libérant Sarevok de son sommeil millénaire. Le sorcier emprisonna l’archéologue avant de quitter le temple, laissant Adrian à la merci des créatures qui rodaient dans la structure.

     Par chance, Adrian ne mourut pas si facilement. Les esprits de trois autres anciens sorciers se manifestèrent alors et lui expliquèrent qu’il n’était autre que la réincarnation de leur ancien maître, celui-là même qui avait jadis emprisonné Sarevok. D’un simple toucher, les spectres éveillèrent la puissance magique en sommeil chez Adrian, lui permettant de se libérer de ses chaînes et de quitter le temple, intact. Ce faisant, ils réveillèrent aussi l’esprit de l’ancien Atlante, permettant à Adrian d’avoir le pouvoir de vaincre une nouvelle fois le sorcier maléfique.

     La puissante magie et les souvenirs anciens s’évanouirent ensuite tandis qu'Adrian dut réapprendre à maîtriser sa nouvelle force. Il se plongea dans l’étude de l’occulte et apprit énormément au cours de ces séances, autant que par l’hypnose régressive qui lui apprit qu’il avait au moins vécu sept vies par le passé. Dans les années 1930 et 1940, Adrian opéra comme un héros sous le nom d’Eldoth, même si cela ne se fit pas aussi ouvertement que pour d’autres super-héros de la même époque. Il conseillait souvent ces derniers et combattit dans l’ombre les agents occultes des Nazis ou des Japonais, s’opposant l’Ordre de Thulé et à Wilhelm Kant à de nombreuses reprises. A partir de la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, Adrian voyagea à travers le monde, étudiant et améliorant ses capacités.

     En 1977, Eldoth revint s’installer à Star City, dans le quartier du Front de Mer, achetant une bâtisse située sur un nexus magique. Uniquement accompagné de son serviteur Egyptien, Sallah, Adrian continua de veiller secrètement à la préservation du monde, sans que personne ne le sache, ou presque. Ceux qui connaissaient son existence le prenaient souvent pour un excentrique expert en sciences occultes, descendant du héros des années 1930, et consulté de temps en temps par les autorités, mais sans autres détails. Il aidait quand même parfois les héros de l’Alliance Héroïque, ces derniers connaissant en grande partie son histoire et ses pouvoirs.

     Aujourd’hui, le monde a changé, mais Adrian est resté le même, bien que rares soient ceux qui arrivent à le voir. Il reste en effet bien souvent enfermé dans sa grande demeure à effectuer des recherches que lui seul comprend.

Pouvoirs : forme astrale, champ de force, télépathie, télékinésie, choc mental, illusion sensorielle, espérance de vie accrue, maîtrise de la magie.


L'Emissaire - Sarlyn/John Arlyn (1915)


     Sarlyn est né et a grandi au sein d’une culture avancée, paisible et isolée. Comme la plupart des Utopiens, il a été élevé dans l’ignorance du monde extérieur, sachant uniquement que ses habitants étaient dangereux et primitifs. Plus tard, alors qu’il était un jeune adulte, il fit la connaissance des premiers étrangers à venir en Utopie, lorsque des avions de combat américains se perdirent dans le Triangle des Bermudes. A cette occasion, il apprit qu’une guerre se déroulait en Europe et qu’elle était sur le point de s’étendre au reste du monde, menaçant leur paisible cité. Lorsque les Utopiens décidèrent d’envoyer quelqu’un pour enquêter et en apprendre davantage, ils mirent en place une série de tests afin de décider qui ferait le meilleur choix. Sarlyn fut celui qui fut désigné.

     Il fit ses débuts dans le monde extérieur en aidant à sauver les survivants de Pearl Harbor, juste après l’attaque des Japonais. C’est là qu’il gagna le nom d’Emissaire, ce dernier lui ayant été donné suite aux explications sur son identité. Si le gouvernement était frustré que Sarlyn ne révèle rien au sujet de son peuple ou de la cité d’Utopie, il gagna néanmoins le respect de l’Amérique et des Alliés par sa volonté à risquer sa propre vie pour protéger la liberté et la démocratie. Bien qu’il fut rappelé une fois en Utopie, il gagna malgré tout le droit de rester dans le monde extérieur jusqu’à la fin du conflit. Perturbé par ce monde si différent de sa nation paradisiaque, Sarlyn fit tout son possible pour venir en aide aux gens qu’il rencontrait.

     Lorsque la Ligue de la Liberté fut dissoute plusieurs années après la guerre, l’ambassade de l’Emissaire dans le monde extérieur toucha à sa fin. A regret, Sarlyn rentra alors en Utopie. Ses rapports conduisirent les Utopiens à conserver leur politique de secret, jugeant le reste de l’humanité trop peu avancé et bien trop dangereux pour eux. Au fil du temps, Sarlyn a fini par devenir un chef respecté de la communauté et le champion de la cause humaine au sein de son peuple. Il se bat aujourd’hui dans le but de renouer contact avec le monde extérieur mais aussi afin d’y envoyer un nouvel émissaire.

Pouvoirs : espérance de vie accrue, super-force (1T).
Equipements : bâton de combat en orichalque.


Flèche - Timothy Quinn (1929 – 2005)


     Timothy Quinn était le fils de Matthew Quinn, un célèbre boxeur de la catégorie des poids moyens. Ce dernier l’éleva seul après que son épouse ait succombé à la grippe, la famille étant trop pauvre pour subvenir aux soins médicaux. Tim grandit donc dans les gymnases et les salles de boxe du district est de Star City, regardant les matchs de son père quand il n’était pas ailleurs à jouer au baseball ou aux cowboys et aux indiens.

     Mat le Valeureux était loin d’être mauvais dans son domaine. Il était même plutôt bon, en fait. Ainsi, alors que Tim fêtait ses douze ans, son père s’approchait toujours plus d’un grand titre. Il fut finalement contacté par la mafia qui ne lui laissa guère le choix : perdre le match ou en subir les conséquences. Matthew ne pouvait toutefois pas se résoudre à perdre le match sous les yeux de son fils et il combattit aussi férocement qu’il le put. La mafia perdit beaucoup d’argent ce jour-là et elle se remboursa en récupérant tout ce qu’avait Mat, alors que ce dernier se faisait abattre dans une ruelle sombre.

     L’Archer réussit à capturer les tueurs, mais il ne pouvait pas relier le meurtre à leur chef. Apprenant que Tim n’avait pas d’autre famille, le justicier fit les arrangements nécessaire pour que son alter-ego, le riche journaliste Michael Malcolm l’adopte. Sentant que le jeune homme avait soif de vengeance, Malcolm lui révéla sa double identité et accepta de l’entrainer comme son partenaire, transformant sa colère en quelque chose de plus constructif. Tim devint Flèche et il se montra aussi talentueux avec ses poings qu’avec son arc.

     Malgré son jeune âge, Flèche était un valeureux membre de la Ligue de la Liberté et le modèle de tous les jeunes garçons aux Etats-Unis. Il inventa par exemple la célèbre flèche coup de poing, utilisant pour cela le modèle d’un gant de boxe de son défunt père. Il devint aussi un grand pilote, bien qu’il n’ait même pas l’âge requis pour conduire une voiture, et aida à la mécanique son mentor comme il aida aussi l’Aigle Américain et Rocket.

     Tim avait un peu plus de 20 ans quand l’Archer se retira suite aux auditions de l’HUAC et à la dissolution de la Ligue. Ne souhaitant pas voir la légende du héros mourir, Tim adopta son identité et son costume avec la bénédiction de son mentor, devenant le deuxième Archer. Il entraina aussi le fils de Michael, Matthew, pour qu’il devienne le nouveau Flèche.

Equipements : arc et flèches de tous types (explosives, pièges, étourdissantes, nocturne, coup de poing, etc.).

Flèche II - Matthew Malcolm
(voir l'Archer III pour davantage de détails)

     Lorsque le premier Archer se retira, il fut remplacé par son acolyte, Timothy Quinn. Ce dernier choisit donc logiquement le fils de son mentor pour qu’il devienne son nouveau compagnon d’armes. Formé et entrainé par Tim, Matthew Malcolm devint le nouveau Flèche. Il le resta jusqu’à ce qu’il ne reprenne le rôle de l’Archer lors de l’attaque du dieu Hadès.

Pour davantage de détails, voir l'Archer III.


Patriot - Donald Mason (1905 - 1995)


     Donald Mason, le fils de William Mason, sénateur de Virginie, aurait pu avoir une vie aisée simplement grâce à son nom. Mais il était le fils de son père et il avait donc l’esprit pratique et l’envie de faire quelque chose de bien pour le monde. Il fut recruté par le Bureau Fédéral d’Investigation (FBI) et devint l’assistant de l’agent Dan Bradley.

     Bien qu’il faisait le nécessaire pour ne pas passer outre les prérogatives de son patron, les qualités d’enquêteur de Donald aidèrent l’agent Bradley à résoudre de nombreux dossiers. L’un d’entre eux impliqua des membres d’une cellule terroriste de la cinquième colonne au sein même du gouvernement et Donald en déduisit que leur cible réelle était en fait le Bureau. Il tenta de prévenir l’agent Bradley qu’il marchait en direction d’un piège, mais il réussit uniquement à se faire tirer dessus et à être laissé pour mort alors que les espions enlevaient son patron.

     Alors qu’il gisait aux portes de la mort, Donald vécut une expérience étrange. Il eut en effet la vision de l’Esprit de Liberté qui lui offrit un choix : sauver sa vie ou celle de l’agent Bradley. Comme il choisit une autre vie que la sienne sans la moindre hésitation, l’Esprit le désigna comme un être digne. Donald se réveilla guéri, possédant une nouvelle force, d’extraordinaires pouvoirs et la tenue bleu, blanc et rouge du héros de Providence, Patriot.

     Patriot libéra l’agent Bradley et interpella le cercle d’espions. Il se montra encore plusieurs fois lorsque son patron fut en danger ou qu’il avait besoin d’aide et ce dernier ne remarqua jamais l’absence de son assistant dans ces moments-là. Patriot rejoignit rapidement la Ligue de la Liberté, offrant ses services d’assistant bien qu’il était sans doute l’un de ses membres les plus puissants. Cette humilité teinta d’ailleurs toute la carrière du héros.

     Patriot resta actif même après la guerre, plus longtemps que n’importe lequel de ses coéquipiers, excepté Prétorien, son existence et sa vitalité étant maintenues par ses pouvoirs. La dissolution de la Ligue de la Liberté fut un coup dur pour lui. Il planifia un temps de révéler son identité secrète, mais lorsque la Ligue refusa de coopérer avec le gouvernement, considérant ces agissements comme une chasse aux sorcières, il décida de ne plus le faire, ayant peur de ruiner sa carrière. Il opéra donc principalement en arrière-plan en tant qu’agent du gouvernement.

     Lorsque l’AEGIS fut créé, Donald Mason en devint le premier directeur, remplissant ce rôle en plus de sa fonction de justicier pendant de très nombreuses années. Il continua de combattre le crime, se faisant l’avocat des supers pour le droit à exister et il fut parmi les membres fondateurs de l’Alliance Héroïque. Il combattit encore plusieurs années avec ces héros, jusqu’à ce que ses pouvoirs ne finissent par disparaitre. Il se retira définitivement de sa carrière de héros en 1975, mais resta encore quelques temps à la tête de l’AEGIS. Il mourut de vieillesse 20 ans plus tard. Sa conscience et sa personnalité furent alors transférées dans un système informatique de nouvelle génération, aujourd’hui utilisé par la Légion des Etoiles.

Pouvoirs : régénération, super-force (100T), vol (400km/h).


Pharos - Marius Sinclair (1911)


     Le père de Marius Sinclair était ministre du culte et il éleva donc son fils selon des valeurs fortes et dans la croyance qu’il existait dans le monde une terrible force démoniaque à l’œuvre. Ainsi, Marius crut toujours que c’était le devoir des Hommes bons de lutter contre ce Mal. En 1945, Sinclair travaillait sur un chalutier, à quelques miles des côtes de Star City. Une nuit, une imprévisible tempête frappa son navire qui resta difficilement à flot. Une vague le fit passer par-dessus bord et il plongea dans les eaux noires et agitées. Il sombra vers les profondeurs et put sentir des choses bouger autour de lui, l’encerclant. Puis, soudain, il vit une lumière monter des profondeurs marines pour l’encercler et s’insinuer en lui. Il s’éleva alors des flots, illuminé par ce nouveau pouvoir et il put aider le navire à retourner jusqu’au port. Il adopta ensuite l’identité masquée de Pharos, le Porteur de Lumière et il devint un membre tardif de la Ligue de la Liberté.

     De ses propres études et de son travail avec Scarab, Pharos apprit que son pouvoir était lié à une prophétie évoquant un Champion de la Lumière qui devra affronter les forces des ténèbres dans le monde. Les cultes vouées au Peuple Serpent, SHADOW, Wilhelm Kant et Nacht-Krieger étaient certains des représentants de ces ténèbres. Bien que sa propre carrière de héros prit fin dans les années 1950, Sinclair continua malgré tout le combat contre les forces du Mal.

     Il amassa une petite fortune et une bonne réputation en écrivant divers livres sur les héros et en faisant quelques apparitions publiques, mais son principal travail resta celui de protecteur de l’humanité. Il fonda l’Institut Sinclair afin d’améliorer les connaissances sur les supers, rassemblant des informations utiles et cherchant en même temps un successeur digne de le remplacer. Bien qu’en forme pour un homme de son âge, Sinclair n’était plus capable de continuer le combat, d’autant plus qu’il savait que les forces obscures se rassemblaient déjà et se préparaient à prendre l’avantage sur sa faiblesse.

     Aujourd’hui, Marius Sinclair est un vieil homme âgé d'environ un siècle, bien qu’il en fasse beaucoup moins. Il est grand et le poids des années ne pèse pas trop sur ses épaules. Ses cheveux courts sont devenus blancs, mais ses yeux noirs gardent leur vive intelligence. Il vit dans le quartier de Kingston et passe le plus clair de son temps dans les bureaux de l’Institut, à Hamelin.

Porteur de Lumière : contrôle de la lumière, vol (160km/h), champ de force, espérance de vie accrue.


Prétorien - Samuel Sonneberg (1918 - 1993)


     Bien que de nombreux hommes extraordinaires soient apparus avant lui, Prétorien était le premier vrai super-héros de Star City. Il était né sur une Terre parallèle où l’Empire Romain n’était jamais tombé, une Terre sur laquelle la technologie était bien plus avancée que sur notre propre Terre. Des forces d’invasion du Terminus menées par Oméga avaient été sur le point de conquérir ce monde quand l’un de ses plus éminents scientifiques plaça son fils dans une capsule dimensionnelle et l’envoya à travers les dimensions jusqu’à un autre monde habitable : la Terre que nous connaissons.

     Une étoile filante visible dans les cieux de Star City s’écrasa alors à l’ouest de la ville, dans la forêt de Watson. John Sonneberg découvrit la capsule et l’enfant qu’elle contenait. Dissimulant le module de survie, John et son épouse Maggie conduisirent l’enfant à l’orphelinat d'Hamelin et l’adoptèrent peu après, le nommant Samuel.

     A mesure qu’il grandissait, Sam voyait ses pouvoirs s’accroitre toujours plus, mais par chance, ses parents lui apprirent à s’en servir avec responsabilité. Plus tard, il finit par apprendre la vérité sur ses origines, l’existence du Terminus et de son monde de naissance à l’aide d’un système d’enregistrement dissimulé dans sa capsule. Il se conçut alors un costume d’inspiration romaine visant à dissimuler son identité et, adoptant le surnom de Prétorien, il utilisa ses pouvoirs pour combattre le crime et l’injustice. Parallèlement à cette carrière de justicier, Sam s’inscrivit aussi comme étudiant en histoire de l’Université de Star City, se spécialisant dans l’histoire de l’Empire Romain.

     En 1938, malgré son très jeune âge, Prétorien apparut pour la première fois aux yeux du public. Usant de sa grande force et démontrant une résistance hors du commun, il empêcha publiquement le cambriolage de la First National Bank de Star City. Non seulement les balles tirées par les bandits rebondirent sur son armure dorée mais il se montra aussi capable d’envoyer leur véhicule dans les airs comme s’il ne s’était agi que d’un vulgaire jouet. Par la suite, Prétorien fut l’un des premiers héros à répondre à l’appel du président Roosevelt lors de la création de la Ligue de la Liberté. Il déclina cependant toutes les propositions pour devenir le chef du nouveau groupe, s’en remettant entièrement aux décisions du Voyageur et de l’Aigle Américain. A la place, il fit tout son possible pour veiller sur ses compagnons moins résistants que lui.

     Prétorien était un homme sincère, élevé dans les valeurs américaines de justice et d’équité. Il prit aussi toutes les responsabilités que ses incroyables pouvoirs lui apportaient, ne rechignant jamais à la tâche. Le Voyageur a un jour observé que Prétorien volerait devant une balle dans le but de protéger l’un de ses compagnons et cela, même s’il n’avait pas été invulnérable. Au cours de la guerre, Prétorien combattit principalement sur les fronts du Pacifique avant de rentrer à Star City. Il devint professeur d’histoire à l’université et ce fut aussi à ce moment qu’il épousa Laura Kent, une jeune femme qu’il avait connu alors qu’il était étudiant. Ils n’eurent jamais d’enfants, sans doute en raison d’une spécificité génétique de Samuel.

     Malgré la dissolution de la Ligue en 1955, il continua à combattre le crime de son propre chef durant plusieurs années. En tant que membre fondateur de l’Alliance Héroïque, Prétorien fut le cœur et l’âme de l’équipe tout au long de son existence. Il était l’un des rares membres de la Ligue de la Liberté encore en activité et il devint donc le mentor et le chef de cette nouvelle équipe, un rôle qu’il accepta avec peu d’entrain. Il vit de nombreux compagnons quitter l’Alliance, mais il resta malgré tout totalement dévoué à cette cause. Il finit toutefois par la dissoudre en 1981, ne pouvant plus prendre la responsabilité des trop nombreuses morts qu’il avait vues dans les rangs des jeunes héros. Il se retira lui-même en 1984, lorsque les héros costumés furent déclarés hors-la-loi à Star City par le Mandon Act et cela malgré le fait qu’il ait perdu sa femme quelques années plus tôt.

     Quant Omega apparut, Prétorien sut qu’il s’agissait là de son plus grand adversaire, celui-là même qui avait détruit son monde. Il dut malheureusement donner sa vie pour le vaincre et son ultime combat se trouva être la source d’inspiration d’une nouvelle alliance de héros. Il est fort probable que si Prétorien avait survécu, il aurait occupé une place d’honneur auprès de ces nouveaux héros. Mais bien qu’il ait sacrifié sa vie, sa mémoire est toujours honorée à Star City au travers de la Statue de la Sentinelle.

Pouvoirs : super-sens (vision lointaine, ouïe sur-développée), super-vitesse (200km/h), super-force (10.000T), vol (4.000km/h), résistance naturelle (vieillissement, température, maladie, poison, radiation, pression, faim).
Equipements : armure blindée.


Rocket - Johnny West (1922 - 2007)


     Johnny West avait toujours aimé les voitures à compter du jour où il vit la première d’entre elles. Durant son adolescence, il devint donc sans surprise un mécanicien chevronné ayant le rêve d’ouvrir son propre garage, un rêve anéanti précocement.

     Johnny conduisait comme à son habitude, dangereusement, le long des routes des hauteurs de Bayview, lorsqu’un poids lourd le croisa en sens inverse. Les deux véhicules s’accrochèrent, déversant le carburant expérimental pour fusée que transportait le camion. Recouvert par les produits chimiques et cherchant de l’air, Johnny tenta de s’extirper de la carcasse de sa voiture. Il y eut alors une étincelle et une boule de feu se forma à l’extérieur de la citerne… au ralenti.

     Courant pour s’échapper de l’explosion aussi vite qu’il le put, Johnny West se trouva soudain à un kilomètre du lieu de l’accident avant même que l’explosion n’atteigne le ciel et que le souffle ne l’emporte. Il laissa d’abord croire aux criminels qui avaient provoqué l’accident qu’il avait été tué, les suivant jusqu’à leur cache avant de se servir de sa super-vitesse pour les appréhender. Comme les malfrats décrivirent celui qui les avait eus comme aussi rapide qu’une fusée, la presse de Star City surnomma ce tout nouveau héros Rocket.

     Johnny répondit à l’appel du président et rejoignit la Ligue de la Liberté. Il en était le plus jeune membre officiel, sans compter Flèche, la « mascotte » de l’équipe. Il combattit aux côtés de ses équipiers et gagna vite la réputation de « se déplacer plus vite qu’il ne pensait », comme le fit un jour remarquer Voyageur. Plus d’une fois, la Ligue dut tirer Johnny d’un traquenard Nazi, mais aussi exaspérant que pouvaient être ses exploits, les membres de la Ligue considéraient Rocket comme un vrai héros et un véritable ami.

     Rocket se retira de la carrière de super-héros peu de temps après que la Ligue ne soit dissoute, réalisant enfin son rêve de devenir mécanicien et patron de son propre garage. Il se maria et bien que son fils ne manifesta jamais de pouvoirs, ce ne fut pas le cas de son petit-fils, lui aussi nommé Johnny, qui avait visiblement hérité de ce trait familial. Il finit par mourir après avoir vu son petit-fils manifester la même capacité que lui.

Pouvoirs : super-vitesse (4.000km/h).


Sirène - Lynda Ramsay (1912 - 2002)


     Lynda Ramsay était chanteuse dans de nombreux bars et clubs de New-York City. Comme de nombreuses jeunes filles de son âge, elle se rendit à la ville l’esprit plein de rêves et contrairement à d’autres, elle parvint à les réaliser, pendant un temps. Les gens se bousculaient pour l’entendre chanter et on parlait même de l’enregistrer pour des disques ou des passages radios. Sa carrière était au sommet quand elle fut conviée sur un navire de croisière transatlantique comme invitée de marque et chanteuse en tête d’affiche.

     Ses rêves de grandeur furent balayés au loin plus vite qu’elle ne le réalisa. Un sous-marin allemand cibla et coula le navire et si beaucoup purent atteindre les canots de sauvetage, Lynda n’en faisait pas partie. Dans l’eau glacée, elle devint rapidement insensible à tout avant de couler à pic vers les profondeurs. Le dernier souvenir qu’elle avait était celui d’une étrange lueur et d’un mystérieux visage. Le reste n’était plus qu’obscurité.

     Lorsque Lynda reprit connaissance, elle se trouvait sur un lit, dans la chambre d’un palais… sous-marin. A sa grande surprise, elle comprit rapidement qu’elle était capable de respirer sous l’eau. L’étranger de ses souvenirs se présenta alors à elle, expliquant s’appeler Thallador et être le prince de la cité de l’Atlantide. Intrigué par le monde de la surface, il avait observé le bateau afin de l’écouter chanter et c’est de cette manière qu’il en était venu à la sauver, reconnaissant en elle une ancienne prophétie au sujet d’une sirène originaire de la surface. La guidant dans un ancien temple sous-marin, la prophétie se réalisa et Lynda se vit confier les pouvoirs de la Sirène.

     Après que la Ligue de la Liberté ne soit dissoute en raison des événements liés aux auditions de l’HUAC, Lynda finit par épouser Thallador. Elle se retira du monde de la surface de manière à vivre dans sa nouvelle demeure.

Pouvoirs : modulation sonique, respiration et déplacement aquatique.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Avr 2012 - 16:28 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Les Alliés de la Liberté



Date de fondation : 1942
Date de dissolution : 1945

     Tandis que la Ligue de la Liberté combattait l’Axe sur les fronts du Pacifique, les Alliés de la Liberté opéraient principalement sur les théâtres Européens de la guerre entre 1942 et 1945.

     Guillotine et la Renarde Rouge appartenaient à des cellules de la Résistance dans le centre et le sud de la France. Golemeth combattait pour libérer ses compatriotes Juifs dans les ghettos polonais. Die Weisse Rose, la Rose Blanche, tentait une action de rébellion contre les Jeunesses Hitlériennes et la machine de propagande nazie au cœur même de l’Allemagne. Spitfire et Britannia affrontèrent le Blitz londonien et le Mehire se battit contre la persécution des Roms, bien qu’il fut déjà considéré comme un banni par son propre peuple.

     Wilhelm Kant fut à l’origine de la réunion des Alliés de la Liberté en décembre 1941. Il laissa entendre à de nombreux héros Européens qu’une nouvelle super-arme nazie était développée dans la ville portuaire d’Ustka, en Pologne, et cela dans le but d’éliminer toute résistance contre le Troisième Reich en Europe. Sept héros prirent part à cette mission mais un piège leur fut tendu par les super-soldats Allemands, die Übersoldaten. Golemeth, Guillotine et le héros Gitan Mehire perdirent la vie dans la bataille, mais leur sacrifice permit aux quatre autres de se regrouper et de fuir.

     Les survivants se réfugièrent à Londres et apprirent là que l’Amérique se joignait à la guerre après l’attaque contre Pearl Harbor. Les commandants Alliés leur joignirent un cinquième membre, l’Américain Bomberman et ils s’attaquèrent aux Nazis qui occupaient la France, la Belgique et la Hollande, formant petit à petit une équipe soudée. Quand Tank et l’Artilleur se joignirent à eux en juin 1942, ils avaient enfin la force et l’unité nécessaire pour frapper au cœur même de l’Allemagne ainsi qu’en Pologne.

     Leurs jours les plus sombres vinrent en mars 1945. Avec la chute du Reich, Wilhelm Kant fuyait l’Allemagne, mais non sans ordonner à son protégé, Nacht-Krieger, de tuer tous les super-héros Alliés qu’il pouvait pour empêcher sa capture. Les Alliés découvrirent le plan et interceptèrent leur ennemi mais pas sans devoir diviser leurs forces pour contrer diverses autres menaces. Avec ses pouvoirs, Nacht-Krieger tua un très grand nombre d’Alliés, Tank, l’Artilleur et die Weisse Rose restant les seuls survivants. La Rose donna finalement sa vie pour emprisonner le super Allemand au fond de l’océan tandis que les deux derniers périrent dans le Japon occupé, assassiné par le Katana Ecarlate.

     Aujourd’hui, les Alliés de la Liberté restent des héros réputés en Europe. Ils ont par exemple été honorés à Lourdes par d’immenses statues en raison du rôle qu’ils ont joué pour la Résistance et la libération du pays des forces des envahisseurs nazis.

Membres : l’Artilleur, Bomberman, Britannia, la Renarde Rouge, Spitfire, Tank, die Weisse Rose.

Membres posthumes : Golemeth, Guillotine, le Mehire.


L’Artilleur - Tom Griffith (1927 - 1946)


     Tom Griffith et son frère Henri vivaient dans l’un des deux appartements situés à l’étage du laboratoire du docteur Robert McLane, dans le quartier de Port-Royal à Star City. Leur sœur, Mary, et son époux vivaient dans l’autre appartement. Tommy passait son temps à jouer par terre, dans le laboratoire où le docteur travaillait sur la mise au point d’un super-métal expérimental pour des avions et des navires de nouvelle génération.

     Le 20 mai 1942, plusieurs saboteurs de la cinquième colonne firent exploser le bâtiment. Tommy, Hank et le docteur se trouvaient dans le laboratoire à ce moment. Le scientifique mourut sur le champ tandis qu’Hank tenta de protéger Tommy du flot de métal liquide qui se déversait vers eux. D’autres explosions firent s’effondrer le bâtiment, tuant aussi Mary. Lorsque tout fut terminé, Hank dégagea les gravats et il extirpa Tommy des décombres, nourrissant l’envie de venger sa famille. Il se rendit alors compte que le super-métal les avait changé tous les deux, transformant Hank en métal vivant et donnant à Tommy la capacité d’absorber le métal et de le projeter sous forme de gouttes.

     Hank et Tommy devinrent Tank et l’Artilleur. Ils capturèrent les saboteurs qui avaient détruit le laboratoire et les remirent aux autorités militaires. Ils acceptèrent ensuite de mettre leurs pouvoirs au service de l’armée et ils furent envoyés en Europe. Une fois sur place, le major Richard Monroe les assigna à l’équipe des Alliés de la Liberté.

     Tommy était le plus jeune membre des Alliés et il le resta jusqu’à leur dissolution en 1945. Tout comme Hank, il fut sérieusement blessé dans leur affrontement final contre Nacht-Krieger. L’Artilleur finit par perdre connaissance et lorsqu’il revint à lui, ce fut pour apprendre la mort de leurs compagnons, dont Britannia, l’épouse de Tank. Ils quittèrent l’Angleterre peu après son enterrement.

     Tank et l’Artilleur se rendirent alors au Japon pour soutenir le retour de la paix dans le pays. Ils se découvrirent une passion pour ce pays et sa culture, l’Artilleur commençant même à développer son pouvoir de manière à projeter des étoiles métalliques semblable à des shurikens. Il finit par être tué dans son sommeil par le Katana Ecarlate. Il n’avait alors que 19 ans.

Pouvoirs : absorption des projectiles métalliques, capacité à générer des projectiles métalliques.


Bomberman - Tony Wayne (1914 - 1945)


     Tony Wayne épousa son amour de jeunesse et entra dans l’armée en 1935, en raison du taux de chômage élevé pendant la Grande Dépression. Militaire de carrière, Tony ne s’éleva jamais dans la hiérarchie en raison de son incapacité à jouer sur le plan politique, mais surtout de ses difficultés à s’entendre avec des supérieurs arrogants. En septembre 1941, après avoir été promu sergent, Tony et son ami, le sergent Allen Bartow, virent dans le ciel un disque volant argenté qui se déplaçait plus rapidement que n’importe quel avion connu. Un rayon argenté les enveloppa ensuite et ils perdirent connaissance. Ils se réveillèrent un jour plus tard dans un hôpital militaire.

     Lorsqu’ils quittèrent l’hôpital, Tony monta dans sa voiture qui tomba instantanément en morceaux. Allen tenta d’aider son ami à sortir de l’épave, mais à peine toucha-t-il le métal que la voiture se reconstruisit, fonctionnant mieux que jamais. Après une batterie de tests, l’armée conclut que l’exposition au rayon extraterrestre avait doté les deux hommes de pouvoirs affectant les machines, l’un pouvant les détruire et l’autre en améliorer le fonctionnement au maximum de leurs possibilités. Ils apprirent bien vite à utiliser et contrôler ces pouvoirs, choisissant les surnoms de Bomberman et Forge.

     Après l’attaque sur Pearl Harbor, Allen fut transféré dans un autre service afin d’aider les ingénieurs militaires à créer de meilleurs prototypes d’avions et d’armes. Tony devint le premier super de l’armée engagé et fut envoyé en Europe pour aider les Britanniques et les Alliés de la Liberté. Démoralisée par sa défaite en Pologne, l’équipe reprit du poil de la bête et bien qu’il y eut une certaine attirance entre Tony et Amélie Moulin, la Renarde Rouge, aucun des deux ne fit jamais le premier pas.

     Bomberman perdit la vie aux côtés de ses compagnons d’armes en affrontant Wilhelm Kant et Nacht-Krieger. Son épouse, Carole, découvrit qu’elle était tombée enceinte suite à leur dernière rencontre. Son fils, Nicholas, manifesta rapidement les mêmes pouvoirs que son père. Il travailla comme agent de l’AEGIS dans les années 1960 sous le nom de code de BomberNick.

Pouvoirs : capacité à arrêter et à faire exploser les systèmes mécaniques.


Britannia - Amanda Hayes Griffith (1913 - 1945)


     Amanda Hayes était une jeune fille privilégiée d’une importante famille d’Oxford. Au grand regret de son père, elle passa une bonne partie de son temps pendant et après ses études universitaires à fouiller des tumuli à la recherche d’artefacts du passé de la Grande-Bretagne.

     En 1938, elle découvrit plus qu’elle n’aurait pu en rêver lorsqu’elle mit au jour des restes humains, vraisemblablement des sacrifices druidiques ou ce qui y ressemblait. Lorsqu’Amanda toucha les restes momifiés, d’étranges symboles celtiques apparurent sur son bras et son corps, lui offrant d’étranges visions alors que des voix inondaient sa tête. Puis elle s’évanouit.

     Amanda resta dans le coma pendant 49 heures au cours desquelles elle apprit la magie grâce à l’esprit d’Aodh Cobhan, le druide qu’elle avait découvert. Il lui enseigna à maîtriser une magie plus ancienne que les Romains et lui parla de sa destinée qui la vouait à défendre sa patrie et les habitants de celle-ci. Elle se réveilla dans un hôpital d’Oxford, couverte de tatouages celtiques. Sa première vision fut celle de son père, affichant une expression de tristesse sur le visage. Son éducation anglicane ne lui permettait pas de tolérer une fille couverte de symboles païens et il la renia une fois qu’elle eut retrouvé la santé.

     Quelques jours plus tard, Britannia sauva ses collègues du site de fouille d’un ancien ennemi d’Aodh, Domhnull Noirépine, un sorcier maléfique emprisonné dans la mort. Roger, le fiancé d’Amanda avait découvert le torque d’or noir de Domhnull et avait été possédé par son esprit. Amanda dut tuer Roger pour lui arracher le torque maléfique. Pleurant sa mort, elle enfouit secrètement l’objet dans un tumulus écossais afin de cacher l’esprit démoniaque pour les prochains millénaires.

     Britannia gagna l’amour des Britanniques lorsqu’elle sauva les princesses Elizabeth et Anne de kidnappeurs Allemands qui tentèrent de les enlever au château de Balmoral. Elle se joignit ensuite volontairement à l’effort de guerre et resta avec ses nouveaux amis malgré leur défaite d’Ustka. Quand Tank et l’Artilleur les rejoignirent en 1942, elle ressentit quelque chose pour l’homme de métal. Ils combattirent côte à côte et Amanda ne tarda pas à tomber amoureuse de son « chevalier en armure étincelante ». Ils se marièrent en 1943 et eurent deux jumeaux, April et Troy, en 1944. Bien qu’elle n’aimait pas rester éloignée de sa nouvelle famille et de son époux, Amanda dut se faire à son immobilisation pendant les six mois qui précédèrent et suivirent la naissance des enfants. Elle profita de cette période pour tenter de se réconcilier avec sa famille de sang.

     Britannia rejoignit ensuite à nouveau les Alliés. Elle finit par mourir en tentant de soigner son mari grièvement blessé et le frère de ce dernier, ne réalisant pas que par ses pouvoirs, Nacht-Krieger pouvait briser son armure mystique. Elle fut inhumée dans la demeure familiale à Oxford et fut honorée par une statue dans l’abbaye de Westminster.

Pouvoirs : télékinésie, champ de force, vol (50km/h), maîtrise de la magie.


Golemeth - Zadoc Warschawski (1908 - 1941)


     Zadoc Warschawski était un super Polonais de confession juive qui opéra pendant la Deuxième Guerre Mondiale. Ses activités secrètes avaient pour but d’aider et de soutenir ses compatriotes en luttant contre les Nazis. S’il parvenait à leur causer suffisamment de torts, ces envahisseurs quitteraient probablement la Pologne et le pays redevenu libre pourrait enfin être réinvesti par sa population. Ce fut pour cette raison qu’il se joignit aux héros qui désiraient se rendre à Ustka, en 1941. Il les guida à travers le pays et les aida à préparer leur mission avant de décider de se joindre à eux. Ils tombèrent malheureusement dans un piège mit en place par Wilhelm Kant et Nacht-Krieger. Golemeth fut l’un des héros qui périrent ce jour-là.

Pouvoirs : inconnus.


Guillotine - Joseph LeBeau (1911 - 1941)


     Joseph LeBeau était un super Français qui opéra pendant la Deuxième Guerre Mondiale, au sein de la Résistance Française. C’était un personnage arrogant et très sûr de lui qui avait très souvent tendance à se montrer vantard. Bien qu’il ait travaillé plusieurs fois avec la Renarde Rouge lors d’opérations secrètes, il existait de vives tensions entre les deux Français. C’était principalement du au fait que Guillotine aimait avoir le dernier mot et qu’il savait convaincre par ses propos et son sourire charmeur. Lorsque les héros Européens entendirent parler du projet d’armes développé à Ustka en Pologne, Joseph réussit à mettre en silence les craintes de la Renarde et convainquit les autres d’attaquer sans tarder. L’opération se révéla être un piège tendu par l’officier Nazi Wilhelm Kant et son serviteur dévoué, Nacht-Krieger. Guillotine fut l’un des trois héros à perdre la vie ce jour-là.

Equipements : couteaux de toutes sortes.


Le Mehire - Rajko Jaroka (1917 - 1941)


     Rajko Jaroka était un super Roumain appartenant à la population Romanichelle. Il opéra pendant la Deuxième Guerre Mondiale dans divers pays occupés par les forces Nazies. Sous le nom du Mehire, il lutta principalement contre la persécution que subissait son peuple et cela, même s’il en avait été banni des années plus tôt en raison de sa nature. En 1941, il vit l’opération d’Ustka comme un excellent moyen de faire subir une défaite magistrale aux Nazis et c’est ce qui le poussa à se joindre aux autres héros Européens. Cela fut malheureusement sa dernière mission puisqu’il périt ce jour-là face à Nacht-Krieger.

Pouvoirs : inconnus.


La Renarde Rouge - Amélie Moulin (1903 - 1945)


     Amélie Moulin apprit à chasser, à tirer et à se battre avec son père qui la souhaitait aussi capable que n’importe quel homme. Il l’éleva aussi dans la fierté de son héritage Français et de l’histoire de ce pays, lui racontant des histoires au sujet de la Révolution Française et des héros du passé. Les parents d’Amélie moururent juste après la Blitzkrieg, lorsqu’ils refusèrent de donner leur maison à un officier Nazi arrogant qui les exécuta sur le champ. La jeune fille réussit à s’échapper et jura d’obtenir sa vengeance.

     Amélie se bâtit une réputation sous le nom de la Renarde Rouge, sa cellule de Résistance perpétrant de nombreux attentats et sabotages envers les Nazis et les collaborateurs du régime de Vichy. Elle travailla plusieurs fois avec un autre héros Français, Guillotine, mais préféra se reposer sur ses propres compétences et ceux qui la suivaient. Bien que les Allemands pensaient qu’elle avait des pouvoirs surnaturels, la Renarde comptait uniquement sur une combinaison de compétences, d’intelligence, de ruse et de chance, sans oublier son instinct tactique.

     Malgré le fait qu’elle sentit un piège à Ustka, Amélie ne réussit pas à convaincre ses compagnons d’armes de cela, surtout face à l’arrogant et fier Guillotine. Si les supers survécurent ce jour-là, ce fut grâce au sacrifice de Golemeth et du Mehire ainsi que les stratégies de la Renarde. Bien qu’elle fut la seule à ne pas avoir de pouvoirs, Amélie gagna le respect de tous ses autres coéquipiers ce jour-là.

     La Renarde Rouge avait une réputation redoutable auprès des Nazis qui occupaient la France. On la connaissait comme une maîtresse du déguisement capable d’aller et venir par de nombreuses et secrètes voies. Cela était souvent du aux activités des agents de la Résistance qui œuvraient en son nom.

     Au cours de la guerre, Amélie se plongea corps et âme dans le travail. Lorsque les Alliés entendirent parler de la fuite de Wilhelm Kant, elle divisa l’équipe en trois pour pouvoir surveiller plusieurs bases aériennes dans l’espoir de capturer le fuyard. Le destin décida que la Renarde, Spitfire et Bomberman soient ceux qui le retrouvent et l’affrontent. La Renarde se crut plus futée qu’elle ne l’était et Kant l’abattit d’une balle dans la tête. Suite à sa mort, elle reçut les honneurs de son pays comme une héroïne et son nom est encore célébré aujourd’hui.

Capacités : maîtresse du déguisement, experte du combat.


Spitfire - David Jones (1913 - 1945)


     David Jones devint un pilote de la Royal Air Force par nécessité : c’était la position militaire la plus excitante que l’on pouvait occuper et Jones avait toujours voulu être au centre de l’attention. Durant un entrainement au-dessus de la mer d’Irlande en 1939, l’avion de Jones traversa un étrange brouillard luisant qui s’introduisit dans son cockpit mais n’eut apparemment aucun effet. Il ne réalisa ce qui s’était passé que lorsque son avion fut abattu par l’ennemi au-dessus de Londres. Il s’échappa de son cockpit en feu et se rendit compte qu’il était capable de voler par sa propre volonté. De plus, en vol, il semblait bénéficier d’une grande force qui disparaissait dès qu’il ralentissait ou qu’il se posait, ce qui lui permettait de s’attaquer aux avions ennemis.

     Après ses débuts publics, Jones devint Spitfire, le chouchou des médias. Alors qu’il pouvait s’allier à Britannia pour défendre Londres, leurs relations dans le privé étaient beaucoup moins évidentes à gérer en raison de différences sociales et personnelles. Mais malgré son estime personnelle élevée et une nature vantarde, Spitfire restait un héros. Il fut l’élément principal de la fuite des Alliés d’Ustka, transportant les survivants dans un champ de force de Britannia. Lorsque les Américains se joignirent à eux, il les accueillit chaleureusement, bien qu’il se montra malgré tout distant avec Tank.

     Même s’il respectait ses coéquipières, Spitfire était un Casanova, le genre de héros à avoir une femme dans chaque port. Il avait aussi le grand honneur d’avoir été capturé plus souvent que n’importe quel autre Allié, en raison de son habitude à tomber sous le charme de toutes les femmes au service des Nazis qu’il rencontrait. Il affronta plusieurs fois Frau Blitz et malgré leurs loyautés conflictuelles, les deux éprouvèrent des sentiments l’un pour l’autre.

     En 1945, même le désinvolte Spitfire en avait marre de la guerre. Lorsqu’il partit à la recherche de Wilhelm Kant et de Nacht-Krieger, sa grande confiance en lui lui permit de faire ressortir le meilleur de lui-même et il tenta d’éloigner le super-vilain de son maître. Les pouvoirs du super-soldat ne furent pas une mince affaire pour le héros Anglais et ils permirent finalement à Nacht-Krieger de porter une blessure fatale au héros.

Pouvoirs : résistance au froid, vol (1.000km/h), bouclier sensoriel, super-sens, super-force (en vol).


Tank - Henri Griffith (1922 - 1946)


     Henri était le fils aîné de Georgia et Samuel Griffith. Lorsqu’ils perdirent la vie dans un accident de voiture, Hank, 11 ans, et Tommy, 6 ans, partirent vivre avec leur grande sœur Mary et son mari métallurgiste, le docteur Robert McLane, à Star City. Hank se découvrit une passion pour les voitures et il devint vite un mécanicien et un pilote expérimenté. Il fut par conséquent un assistant de choix pour Robert.

     Lorsque la cinquième colonne de Star City sabota le laboratoire, Hank, Tommy et Robert furent pris dans l’explosion initiale. Hank fit tomber son petit-frère et se servit de son propre corps pour le protéger du jaillissement de super-métal. Se relevant, Hank découvrit que sa peau, ses organes et ses muscles étaient devenus métalliques. Tommy, abrité sous lui, pouvait projeter des gouttes métalliques, du au fait qu’il avait simplement respiré le super-métal présent dans l’air. Leur sœur et son époux avaient quant à eux perdu la vie.

     Tank et l’Artilleur attrapèrent les saboteurs et les remirent aux autorités militaires. Malgré le jeune âge de son frère, Hank accepta la requête de mettre leurs pouvoirs au service de l’effort de guerre. Les frères se rendirent directement en Europe pour rejoindre les Alliés de la Liberté, une équipe sous le commandement des militaires. Leur officier de liaison était le major Richard Monroe de l’O.S.S.

     Tank était une puissante force de frappe, en raison de son pouvoir, et cela malgré son humour qui tranchait avec son apparence. Peu après son arrivée en Europe, il tomba amoureux de Britannia. Ils se marièrent le jour du nouvel an 1943 et leurs jumeaux naquirent à l’été 1944.

     Plus tard, Hank fut sérieusement blessé par Nacht-Krieger en tentant d’empêcher la fuite du Nazi tandis que sa femme perdait la vie ce même jour. Après des semaines à se lamenter sur les pertes de ce jour dramatique, Hank confia ses enfants à la jeune sœur de sa défunte épouse et il reprit du service aux côtés de son frère.

     Tank et l’Artilleur aidèrent à mettre fin à la guerre au Japon et restèrent là pour soutenir les Alliés dans la restauration de la paix. Ils se découvrirent un amour nouveau pour ce pays et sa culture et Hank tenta de trouver le moyen de faire venir ses enfants à Osaka, dans le but d’y vivre ensemble. Il fut malheureusement tué avant que cela n’arrive, le 17 octobre 1946, assassiné dans son sommeil par le Katana Ecarlate.

Pouvoirs : corps métallique, super-force (50T), réception radio.


Die Weisse Rose (la Rose Blanche) - Sophia Kaiser (1925 - 1945)


     Sophia Kaiser naquit en 1925 de Gertrude et Helmut Kaiser, une femme au foyer et un professeur de littérature traditionnelle à l’université. En tant qu’intellectuel, Helmut savait que lui et sa famille était en danger sous le règne d’Hitler. Il voulait donc placer sa famille en sécurité hors de l’Allemagne et commença à mettre en place un plan pour leur faire quitter le pays de leurs origines.

     Comme de nombreux autres, Helmut surestima le temps qu’il avait pour y parvenir. Le 9 novembre 1938, des officiers SS tuèrent Helmut et Gertrude au cours de la Kristallnacht, un pogrom Nazi contre la population juive. Un ami Tchèque d’Helmut, Honza Krisovar, fit son possible pour sauver Sophia, sacrifiant sa propre vie pour la placer dans un sanctuaire appartenant à l’Ordre de la Lumière. Un rite mystique réveilla le potentiel de la jeune fille et elle devint la Porteuse de Lumière, détentrice d’un ancien pouvoir sacré connu depuis l’aube des temps. Ce pouvoir était le parfait opposé de celui du sorcier de Thulé, Wilhelm Kant et de son agent, Nacht-Krieger.

     Adolescente, Sophia se battit contre les Nazis à travers toute l’Europe occupée et elle lança même une campagne de propagande à l’encontre du lavage de cerveau infligé aux enfants des Jeunesses Hitlériennes. D’abord considérée comme une légende, die Weisse Rose, la Rose Blanche, devint l’un des plus implacables ennemis du Haut Commandement Nazi et de l’Ordre de Thulé.

     La Rose Blanche travailla ensuite avec plusieurs groupes de résistants et fut piégée à Ustka, Pologne, avec d’autres héros Européens. Ce fut la première fois qu’elle dut faire confiance à des étrangers, mais elle accepta de rejoindre les Alliés de la Liberté, pensant sincèrement qu’elle pouvait faire davantage avec eux que toute seule. Elle combattit vaillamment à leurs côtés au cours de la guerre et finit par sacrifier sa propre vie en 1945 afin de créer une prison mystique qui emprisonnerait à jamais Nacht-Krieger dans les profondeurs de l’océan près de Star City.

Porteuse de Lumière : contrôle de la lumière, vol (160km/h), champ de force, espérance de vie accrue.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 3 Avr 2012 - 21:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

L'Ordre de Thulé



     L’Ordre de Thulé était une organisation mystique liée au régime nazi. Pour davantage de détails, lire la section relative à la magie.

Membres : Wilhelm Kant, le Masque de Sang.


Wilhelm Kant (1910 - 1953)


     Wilhelm Kant était Autrichien de naissance, issu d’une famille aisée et de bonne éducation et il avait une place assurée dans le nouveau régime Nazi. Son intelligence et sa soif de pouvoir le conduisirent à étudier la magie, particulièrement celle reliée à l’héritage aryen, bien que Kant cherchait le pouvoir partout où il le pouvait.

     Jeune homme, il fut initié pour entrer dans l’Ordre de Thulé, un groupe de sorciers dévoués à l’idéal aryen de race supérieure et cherchant les secrets perdus des Aryens, de la culture germanique et du mysticisme. Kant grimpa rapidement les échelons de la hiérarchie de la société, éliminant sauvagement ceux qui se mettaient en travers de sa route. Alors qu’il s’enfonçait toujours plus loin dans les sciences occultes, Kant fit l’expérience de nombreuses vies antérieures, se rappelant avoir vécu durant l’époque pharaonique sous le nom de Teka-Hra, prêtre d'Apophis et ennemi du prince Heru-ra-ha. Il aida donc à piller les secrets mystiques Egyptiens depuis le front Africain et augmenta encore plus son influence sur l’Ordre. Il parvint par exemple à convaincre Hitler d’utiliser leurs pouvoirs pour donner naissance à des super-soldats au service du Reich.

     Les premières expériences se révélèrent une réussite, donnant vie à Nacht-Krieger. Kant usa ensuite de son influence pour mettre en place un plan visant à piéger des héros Européens dans une embuscade mortelle. Bien qu’un succès partiel, ce plan conduisit à la formation des Alliés de la Liberté, les ennemis jurés de Kant durant la guerre. Parmi eux se trouvait die Weisse Rose, détentrice d’un pouvoir ancien que Teka-Hra avait déjà du affronter par le passé.

     A la fin de la guerre, Kant vit grâce à la divination que la fin du régime était proche. Il prépara donc un plan pour fuir l’Allemagne avec une grande quantité d’or, des artefacts occultes et des secrets scientifiques. Nacht-Krieger accompagna son maître et combattit les Alliés de la Liberté pour permettre à Kant de fuir. S’évanouissant dans les jungles du continent sud-américain, il ne fit plus parler de lui, pour un temps. Il mourut officiellement en Allemagne quelques années après la guerre, en tentant de recréer un nouveau Reich. En réalité, Wilhelm Kant endossa le costume de l’Ombre et mit en place une organisation secrète, SHADOW.

Pouvoirs : maîtrise de la magie noire.


Le Masque de Sang - Alexandru Movilâ


     Alexandru Movilâ était un prince de Bucarest durant le XVème siècle. Il était impliqué dans la tâche de garder l’Europe de l’est sous le contrôle de l’église chrétienne, mais ça ne faisait pas de lui un homme bon puisqu’il demandait à être largement payé pour cela. Il s’intéressa aussi à l’occulte, cherchant à trouver le moyen de maudire ses ennemis et de prolonger sa vie tout en augmentant son influence. Lorsqu’il trahit son seigneur, ce dernier le maudit, l’empêchant de mourir afin qu’il soit soumis à la vengeance sans fin de son esprit tourmenté. Tentant de lui fuir, Alexandru tomba entre les mains du plus proche allié de son seigneur, Vlad Dracula. Ce dernier le soumit à la torture pour le punir de son crime et Movilâ finit par mourir, en apparence, le visage entaillé de centaines de petites coupures qui lui donnèrent son surnom.

     Malheureusement, la mort ne pouvant le prendre, Movilâ fut empalé dans l’espoir que cela l’emporterait. Après maintes difficultés et encore plus de douleurs, ce dernier parvint à s’extirper du pal et à s’échapper dans la nuit, toujours poursuivi par l’esprit vengeur de son seigneur. De désespoir, après de nombreuses années, Alexandru finit par s’enterrer lui-même pour se plonger dans un sommeil sans fin.

     Il fut réveillé en 1918, lorsque les membres de l’Ordre de Thulé firent appel aux Trois. Son visage n’ayant pas guéri avec les années, il garda le nom de Masque de Sang. Il obtint une position de pouvoir au sein de l’Ordre, utilisant les autres sorciers pour se garder de l’esprit qui le poursuivait. Lorsqu’Eldoth détruisit la magie de l’Ordre à la fin de la guerre, l’esprit le retrouva et le Masque tenta de le fuir une nouvelle fois. Cela dura plusieurs années jusqu’à ce que Wilhelm Kant parvienne à le retrouver et à mettre fin à la malédiction. Depuis lors, Alexandru place toute son énergie dans le but de devenir l’Archimage et il est prêt à aider n’importe qui pour y parvenir.

Pouvoirs : contrôle mental, lecture mentale, bouclier mental, choc mental, maîtrise de la magie.

Revenir au sommaire


Die Übersoldaten

Date de fondation : 1942
Date de dissolution : 1945

     Les ennemis les plus craints au cours de la guerre étaient les super-soldats de l’Axe. Les Übersoldaten (Super-soldats) Allemands étaient réputés pour leur cruauté et leur astuce. Mais au-delà de la guerre, les plus malins et les plus ambitieux de ces supers avaient aussi leurs propres projets. Ces derniers les mettaient souvent en situation de conflit interne et ils étaient autant une menace pour leurs ennemis que pour eux-mêmes. Ils arrivaient toutefois à faire cause commune pour affronter les héros Alliés comme la Ligue de la Liberté. Quant au reste d’entre eux, ils n’étaient guère plus que des brutes dotées de talents particuliers qui obéissaient aveuglément aux ordres de leurs supérieurs, sans la réelle motivation qui animait les héros Alliés. A la fin de la guerre, ils avaient soit péri au cours du conflit, soit été capturés et incarcérés avant d’être condamnés.

Membres : die Eule, Frau Blitz, Nacht-Krieger, Roter Adler, der Übermensch, die Walküre.


Die Eule (le Hibou) - Hans Hartmann (1911 - 1943)


     Issu d’une riche et influente famille Autrichienne, Hans Hartmann aurait pu avoir toute l’influence souhaitée dans le système nazi, s’il l’avait souhaité. Ambitieux, cela n’était toutefois pas suffisant pour Hans qui devint un aventurier et un chasseur aussi bien qu’un scientifique amateur et un inventeur. Il comprenait mieux que quiconque l’importance des symboles dans l’esprit des gens. Il décida donc de créer un symbole qui durerait aussi longtemps que le Reich millénaire, un symbole qui apporterait la peur à ses ennemis et la gloire sur son nom et sa légende : die Eule, chasseur de la nuit.

     Utilisant sa richesse et ses relations, le Hibou devint un agent des SS puissant et craint, telle une figure masquée cachée sous une cape épiant dans la nuit, les yeux et les oreilles vigilants du Reich. Il était l’un des espions nazis les plus redoutés, usant d'une multitude de déguisements et d’identités de couverture pour réussir ses missions. Il était non seulement actif en Allemagne, mais aussi en France et en Pologne. Il s’infiltra aussi dans des pays Alliés comme l’Angleterre et les Etats-Unis où il affronta des héros de la Ligue de la Liberté ou des Alliés de la Liberté.

     Le Hibou était connu pour ses flirts méprisants avec la Renarde Rouge qui le dédaigna et pour son dédain arrogant à l’encontre des héros Américains. Cette arrogance fut à l’origine de sa chute avec sa défaite embarrassante des mains de Flèche, le jeune acolyte de l’Archer que le Hibou ne voyait que comme un moyen de conduire l’Archer vers sa mort. Quand il se rendit compte que sa capture était inévitable, le Hibou se suicida pour échapper au tribunal et à la prison. La légende de terreur et de gloire qu’il espérait créer en devint une d’infamie et de couardise. Aujourd’hui, beaucoup de gens considèrent le Hibou comme une figure mineure au sein des Übersoldaten.

Equipements : costume, binoculaires, pistolet-grappin, ceinture utilitaire (grenades flash, grenades étourdissantes, grenades fumigènes, boomerangs).


Frau Blitz - Anna Krauz (1914 - 1988)


     Anna Krauz a toujours été une femme à la vie étrange. Encore adolescente, elle a été touchée par la foudre par trois fois sans aucun mal alors que sa maison et sa famille ne survécurent pas au feu qui résulta de l’un de ces éclairs. Elle était aussi connue pour des phénomènes liés à des esprits frappeurs, comme des objets volant dans les airs, des étagères renversées et d'autres choses du même genre. Nombreux étaient ceux à penser qu’elle était maudite ou possédée, Anna comprise.

     En réalité, elle n’était ni l’un ni l’autre. En effet, des études menées par des scientifiques nazis mirent en évidence ses pouvoirs liés à l’électromagnétisme. Un choc important permit à ses pouvoirs de se manifester, transformant l’étrange Anna Krauz en Frau Blitz, maîtresse de la foudre, capable de lancer des sphères constituées d’éclairs et de voler à travers les airs. Elle était fière d’utiliser ses pouvoirs en fonction de la volonté de son pays, mais elle était beaucoup moins enchantée par le rôle de mère porteuse d’une nouvelle génération de super-soldats que les scientifiques lui réservaient. Par chance pour elle, son rôle capital dans l’effort de guerre lui permit d’échapper à la grossesse contrainte.

     Bien que fortifiée par ses pouvoirs, Frau Blitz ne se sentait pas à l’aise en compagnie des autres super-soldats nazis, nourrissant même une rivalité avec die Walküre, la seule autre femme du groupe. Elle était pourtant parfois attirée par Roter Adler et, dans le même sens, par le héros Anglais Spitfire. Leurs combats aériens ressemblaient à de complexes danses mêlant attraction et répulsion. Il tenta même de convaincre Anna de quitter l’Allemagne pour rejoindre les Alliés, mais elle ne put trahir son pays. A l’issue de la guerre, elle fut jugée, condamnée et emprisonnée. Elle passa le reste de sa vie en prison.

Pouvoirs : champ de force, électrokinésie, vol (100km/h).


Nacht-Krieger - Johann Dietrich Meinhoff (1913 - 1967)


     Johann Dietrich Meinhoff était déjà une brute vicieuse de Munich bien avant de rejoindre les SS en 1938. Il était ainsi le genre de personnes que recherchait Wilhelm Kant pour son projet de super-soldats. En 1939, ce dernier soumit Meinhoff à divers rituels magiques qui marquèrent sa main droite d’un anneau magique, ce dernier lui permettant de commander aux ombres. Johann devint Nacht-Krieger, le plus fidèle super-soldat de Kant. Il restait toutefois très faible et ce fut uniquement à partir de 1941, quand l’Ordre de Thulé sacrifia l’un des Übersoldaten, qu’il devint un formidable ennemi, frappant dès lors avec précision en assassinant des cibles importantes, sabotant des installations vitales et espionnant dans les territoires occupés aussi bien que derrière les lignes ennemies. Il évita à plusieurs reprises le combat avec la Ligue de la Liberté ou les Alliés de la Liberté, usant de ses pouvoirs pour fuir.

     La fuite devint une habitude pour lui et ce fut ce qu’il s’apprêtait à faire aux côtés de son maître, lorsque les Alliés de la Liberté les attrapèrent. Nacht-Krieger les affronta et en tua plusieurs, permettant à Kant de fuir vers l’Amérique du Sud. Die Weisse Rose poursuivit Johann à travers l’océan et le rattrapa à proximité de Star City. La bataille aérienne qui s’en suivit les plongea tous deux dans la mer et finalement, la Rose parvint à emprisonner son adversaire au sein d’une prison de lumière, dans une caverne aquatique. La force déployée fit s’effondrer la caverne, les emprisonnant tous deux à jamais.

     Pendant des années, les ombres s’insinuèrent dans l’esprit de l’Allemand, le rendant irrémédiablement fou. En 1967, Kant devenu l’Ombre fut capable de retrouver son ancien protégé et de le libérer de sa prison. Nacht-Krieger affronta alors Pharos et Scarab qui le vainquirent et l’emprisonnèrent une nouvelle fois, loin sous Pyramid Plaza. Il y demeure encore aujourd’hui.

Ombre Vivante : forme d’ombre, capacité à utiliser les ombres, capacité à lancer des sphères d’énergie noire.


Roter Adler (l’Aigle Rouge) - Orst Zoller (1905 - 1970)


     Le père d’Orst Zoller avait été un As de l’aviation Allemande durant la Première Guerre Mondiale et Orst avait été obsédé par les avions et le vol depuis sa plus tendre enfance. Peut-être que cette obsession avait finalement joué un rôle important dans le développement de ses pouvoirs, mais les scientifiques modernes pensent que Orst Zoller était parmi les premiers mutants recensés.

     Alors qu’il s’entrainait pour la Luftwaffe, l’avion de Zoller rencontra un problème mécanique. Il en sauta en vol et sans parachute, mais resta suspendu dans les airs alors que son avion s’écrasait au sol. Il flotta ensuite jusqu’au sol, doucement et en toute sécurité, sans aucun support apparent.

     Rapidement recruté par les SS, les tests effectués permirent à Zoller d’utiliser sa capacité à voler à volonté, allant jusqu’à dépasser la vitesse de nombreux avions. Son vol créait aussi un champ de force protecteur autour de son corps et était précédé par une onde de choc qu’il utilisait parfois comme arme offensive. Doté du nom de code Roter Adler, l’Aigle Rouge, Orst Zoller fut introduit dans les rangs des Übersoldaten.

     L’Aigle Rouge développa vite une rivalité avec l’Aigle Américain, un héros Américain. Bien que capable de voler beaucoup plus vite, l’Allemand se faisait souvent doubler dans des manœuvres serrées et devait avouer ne pas avoir l’esprit tactique de son rival. Les deux hommes combattirent souvent l’un contre l’autre, mais c’est finalement l’Aigle Américain qui l’emporta, parvenant à faire tomber son adversaire après la chute de Berlin. Orst Zoller fut condamné pour ses crimes et emprisonné pour le restant de ses jours.

Pouvoirs : vol (1.600km/h), champ de force (en vol), onde de choc (en vol).


Der Übermensch (le Surhomme) - Kal-Zed (1490 - 1953)


     Kal-Zed était un loup parmi les moutons. Il fut l’une des rares naissances au sein des Ultimes et il fut ainsi célébré par les immortels comme la continuité de leur race et de leur culture. Avec seulement quelques siècles de vie, il lui manquait la perspective nécessaire pour comprendre les traditions d’isolation de son peuple ainsi que leur volonté à ne pas interférer avec d’autres cultures moins évoluées. Au contraire, il était obsédé par les anciennes traditions du temps où les Ultimes étaient des dieux à travers le monde. Ils étaient alors vu comme des géants et non pas de simples moines cachés dans une cité perdue.

     Ce fut donc sans surprise que Kal-Zed se montra intéressé par la venue d’étrangers à Ultima Thulé. Néanmoins, les Ultimes ne trouvant rien d’intéressant dans les propositions de ces hommes, ils effacèrent leurs mémoires et les renvoyèrent sur leur route. Mais les graines avaient été plantées et Kal-Zed ne mit pas longtemps à penser comme ces hommes. Les Ultimes étaient supérieurs et ils se devaient d’assurer le contrôle de ces cultures moins évoluées afin de les guider. Ce serait un jeu d’enfant pour quelqu’un comme lui ! Ainsi, une nuit décisive, Kal-Zed quitta Ultima Thulé. Il voyagea jusqu’à la patrie des étrangers et se présenta comme un exemple de l’idéal Aryen, der Übermensch. Il comprit rapidement que son intérêt était d’utiliser les intérêts nazis à son propre avantage. Une fois qu’ils auront conquis le monde, il les conquerra à son tour.

     Des Übermensch fut l’un des rares super-soldats nazis à échapper à la mort et à la capture à la fin de la guerre. Exilé de sa patrie, ses ambitions ruinées, il devint un féroce adversaire de Prétorien, l’affrontant à de nombreuses reprises, Kal-Zed cherchant la vengeance et la conquête. Finalement, Prétorien exila son adversaire dans la Zone Zéro, une prison dimensionnelle de laquelle rien ne pouvait s’échapper. L’Ultime s’y trouve encore aujourd’hui et cela pour le reste de l’éternité.

Pouvoirs : grande résistance physique, vieillissement interrompu, super-force (1.000T), vol (4.000km/h), télépathie, contrôle de l’énergie cosmique.


Die Walküre (la Walkyrie) - Ingrid Hoffmann (1917 - 1986)


     La timide mais loyale Ingrid Hoffmann était la fille d’un membre haut placé de l’Ordre de Thulé, offerte sur l’autel du succès pour être investie de grands pouvoirs. Selon Wilhelm Kant, ces pouvoirs ne pouvaient être maîtrisés que par une femme et c’est pour cela qu’à l’intérieur d’un cercle de feu, Ingrid devint die Walküre, l’hôte d’un puissant esprit des temps anciens, Vierge Guerrière au service des Dieux Germaniques.

     Ingrid découvrit que ce pouvoir était en accord avec sa personne et c’est pour cela qu’elle voulut retourner la faveur à son père lorsque l’Ordre chercha un nouveau sacrifice. Elle était maintenant une puissante guerrière et était prête à combattre jusqu’à ce qu’elle trouve l’homme digne de son attention et digne d’engendrer une nouvelle génération de supers avec elle. Lorsque der Übermensch la rejeta, elle porta son attention sur Prétorien qui ne la traita pas différemment.

     Die Walküre avait de grands pouvoirs et une grande beauté, mais elle était crainte et non aimée. Les hommes cherchaient à la posséder et à la contrôler et elle reporta ses frustrations sur ses ennemis et sur les hommes suffisamment fous pour se mettre en travers de son chemin. Elle fusionna toujours plus avec l’identité de la Vierge Guerrière et recruta son propre cercle de combattantes, des femmes loyales au Reich et entraînées à combattre mieux que n’importe quel homme.

     Lorsque Berlin tomba, Eldoth fut capable d’inverser les sorts de l’Ordre de Thulé, privant Walküre de ses pouvoirs. Cette perte la rendit folle. Elle fut considérée inapte à un jugement et fut emprisonnée dans une institution soignant les troubles mentaux pour le restant de ses jours.

Pouvoirs : super-force (10T), vol (50km/h).
Equipements : armure et épée magique.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Avr 2012 - 14:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

La Confrérie du Dragon



Date de fondation : 1900
Date de dissolution : 1946

     Le moteur principal qui s’animait derrière les supers Japonais était la Confrérie du Dragon, une alliance mystique unie derrière l’Empereur et la cause du Japon impérial. Les Dragons étaient de fervents soutiens du traditionalisme japonais et de l’expulsion de tous les étrangers (gaijin) de leur pays. De plus, bien que la Confrérie ne dédaignait pas la technologie moderne, elle favorisait bien plus largement le mysticisme, laissant la gestion des affaires technologiques à d’autres.

     Les membres de la Confrérie étaient des mystiques, mais ils ne possédaient pas les puissants pouvoirs que maîtrisaient d’autres sorciers comme Eldoth. En effet, leur magie était bien souvent limitée à des rituels magiques plus ou moins variés, mais sans grande puissance. Tout leur pouvoir dépendait principalement des rituels de groupe et cela bien qu’ils n’étaient pas toujours correctement maîtrisés, étant à l’origine de l’apparition de nombreux supers dans le pays. A la fin de la guerre, des sorciers comme Eldoth affaiblirent grandement les mystiques de la Confrérie et le bombardement atomique d’Hiroshima et de Nagasaki acheva d’anéantir les derniers pouvoirs dont ils disposaient encore. C’était la fin de la Confrérie du Dragon.

Membres : Geisha, le général Ishimura, Kamikaze, le Katana Ecarlate, Son Goku.


Geisha - Keiko Ishido (1907 - 1983)


     Keiko Ishido souhaitait être une bonne épouse pour son époux, tenir pour lui une maison propre et surtout, lui plaire. Malheureusement, Masao Ishido n’était jamais satisfait et donnait libre cours à ses frustrations sur sa jeune épouse. Keiko souffrit en silence aussi longtemps qu’elle le put, mais une nuit, elle se laissa aller, réprimandant furieusement Masao. Sa honte était telle qu’il se suicida cette nuit-là, laissant Keiko devenir une jeune veuve, sans aucun moyen de subvenir à ses besoins.

     Keiko trouva sa voie en travaillant comme hôtesse pour les Yakuza, ses surprenants talents se manifestant alors. Elle se découvrit en effet la possibilité de manipuler les gens et comprit que la honte ressentie par son époux était due à ce qu’elle avait souhaité pour lui. D’abord timide, elle se retrouva à utiliser son talent toujours plus souvent, et cela jusqu’à enfin diriger dans l’ombre l’organisation criminelle locale.

     Cela ne tarda pas à venir à l’attention de la Confrérie du Dragon, un ordre de sorciers protégés contre ses manipulations. Ils offrirent à Keiko l’opportunité de servir le Japon et elle devint la mystérieuse Geisha, un agent secret manipulateur et discret. Rares étaient ceux qui pouvaient lui refuser quoi que ce soit et devant une telle puissance, elle ne cessa jamais d’opérer.

     Bien qu’elle affronta des agents Alliés pendant la guerre, Geisha ne fut jamais capturée. Après les bombardements d’Hiroshima et de Nagasaki, elle disparut dans le monde souterrain Japonais, devenant une figure légendaire et opérant en arrière-plan pour des clans Yakuza pendant plusieurs décennies. Sa dernière apparition connue remonte aux années 1980 lors d’un échange avec des agents de l’AEGIS.

Pouvoirs : contrôle des émotions, bouclier mental.


Kamikaze - Miko Ishimura (1921 - 1946)


     Bien que le père de Miko Ishimura était un militaire, elle ne souhaita jamais devenir soldat et cela même si son père pensait qu’il était vital pour elle de savoir comment se protéger dans un monde dangereux. Miko étudia donc les arts martiaux dès son plus jeune âge et était peut-être bien plus forte que ce que l’on attendait d’une jeune fille de son âge dans la société Japonaise de l’époque. Elle aimait aussi la nature et plus particulièrement le vent, escalant des collines et des montagnes pour le plaisir de la hauteur, visitant des sanctuaires Shinto isolés et observant les tornades depuis l’abri du porche de la maison, ressentant à chaque fois des picotements électriques le long de sa peau.

     Miko savait que le fait qu’elle était enfant unique était un malheur pour ses parents, aussi bien que le fait qu’elle soit une fille et cela même si son père l’aimait beaucoup. Un fils aurait au moins put suivre ses pas dans une carrière militaire et conserver le nom de leur famille. Malgré tout, elle était très curieuse quant à un héritage familial conservé par son père et gardé loin d’elle et de sa mère. Ce n’est qu’après le décès de son père au front et le suicide de sa mère qu’elle en apprit davantage : son père était lié à la Confrérie du Dragon et il détenait l’héritage des anciens kamis, les esprits de la nature.

     Miko chercha la Confrérie et réclama les droits sur l’héritage de son père. Bien que les mystiques la renvoyèrent immédiatement, elle ne se laissa pas faire. Certains rites étant déjà préparés, avec la mort d’Ishimura, ils n’avaient pas d’autres choix. Les sorciers acceptèrent donc sa demande et invoquèrent le pouvoir du kami sommeillant dans le sang et l’âme de Miko. Elle fut investie des pouvoirs du vent et au point d’orgue du rituel, elle s’éleva dans les airs, riant, renaissant au cœur même d’un typhon. Elle prit ensuite le nom de Kamikaze, le Vent Divin, et chercha à se venger des Américains pour la mort de sa famille.

     Kamikaze affronta à de nombreuses reprises les membres de la Ligue de la Liberté. Certains éprouvant une certaine répulsion à frapper une jeune femme, elle devint ainsi l’ennemie jurée de Sirène. Au fil du temps, elle ne perdit rien de sa haine des Américains et se prépara même à lancer des tornades et des typhons sur les côtes américaines tout en défendant le Japon de l’invasion des étrangers. Elle n’eut jamais l’opportunité d’y arriver, se trouvant à Hiroshima le jour où la bombe fut lâchée sur la ville. Le souffle de l’explosion la tua instantanément, mettant fin à sa haine et sa légende.

Pouvoirs : aérokinésie, vol (400km/h).


Le Katana Ecarlate - Asano Kanda (1905 - 1949)


     Asano Kanda grandit dans la pauvreté à Nagasaki où il fut recruté comme voleur par les Yakuza locaux. Il devint un pickpocket talentueux et commit des larcins et autres cambriolages dans de petits bâtiments, comptant sur ses talents naturels et son œil entraîné pour dénicher les bonnes affaires. Il développa aussi un goût pour les bonnes choses de la vie bien qu’il n’ait que rarement eu les moyens de se les offrir.

     Les choses changèrent quand Kanda tenta de voler le mystique Katana des Trois-Flammes de Tegamusha et de nombreuses autres antiquités dans la demeure d’un riche citoyen. Le seigneur Tegamusha avait fait créer le katana au début de la guerre sino-japonaise en 1894, forgé dans des feux nourris par les corps de 300 prisonniers Chinois et trempé dans leur sang. La lame gagna une réputation d’infamie dans l’utilisation qui en était faite contre les soldats et les innocents, jusqu’à ce que Tegamusha soit à son tour assassiné en 1895. Volé par le meurtrier, le katana disparu jusqu’à ce qu’Asano ne le découvre en 1935. Lorsque le katana le reconnut comme un détenteur digne, Kanda décida de le garder. Mais quand ses associés Yakuza tentèrent de lui administrer une leçon pour ce choix qui ne leur convenait pas, ils apprirent à connaître en même temps qu’Asano les pouvoirs dont disposait l’arme. Fuyant la ville, l’ancien voleur chercha la protection auprès de l’Empereur et il se retrouva à travailler au sein de la hiérarchie militaire de l’Empire.

     Pendant une décennie, le Katana Ecarlate devint l’un des hommes les plus craints de l’Asie, la main sans pitié de l’Empereur et du Premier Ministre Tojo. Il servait à la fois comme garde du corps cérémoniel de l’Empereur et comme espion et assassin. Il reçut aussi de nombreux dons de ses protecteurs, comme la main d’une femme qu’il ignora très largement et cela, bien qu’ils eurent un fils, Toshiro. Le Katana Ecarlate servit dans le Pacifique pendant la guerre et il fut connu pour être un tueur sans pitié de soldats et de civils innocents. Il semblait que plus il portait son arme, plus il était assoiffé de sang et certains suggérèrent que l’arme était en réalité maudite.

     Le Katana Ecarlate survécut à la chute du Japon et fuit plutôt que de se donner la mort. Durant cette fuite, il se servit une nouvelle fois de son arme pour assassiner Tank et l’Artilleur dans leur sommeil. Il se rendit ensuite sur le continent asiatique où il disparut. Dans les faits, Asano avait trouvé la mort en 1949, mais très peu de gens l’apprirent un jour. Les autorités découvrirent quand même par la suite qu’il s’était rendu au Népal où il avait semé les bases de ce qui deviendrait le culte Katanarchiste, dirigé par son fils Toshiro, le second Katana Ecarlate.

Equipements : le Katana des Trois-Flammes de Tegamusha.


Son Gokū - Yoshihiro Yamashita (1905 - ?)


     Yoshihiro Yamashita naquit dans la ville de Naha au sein de l’Archipel d’Okinawa. Sa famille, originaire de Tokyo, fut bombardée dans l’Archipel après son rattachement à l’Empire du Japon sous le Gouvernement Meiji en 1879. De traditions, les membres de la famille Yamashita y occupaient de hautes fonctions administratives et militaires. Les plus hauts dignitaires Yamashita furent du soulèvement de la caste militaire suite à la crise mondiale de 1929 et participèrent activement à la politique expansionniste du gouvernement militariste et nationaliste.

     Les premières classes militaires de Yoshihiro furent remplies en 1931 lors de l’invasion de la Mandchourie où il participa grandement à la domination aérienne des forces japonaises avec l’aide de son escadrille de chasseurs. Il fut, dès lors, de tous les conflits lors de la guerre sino-japonaise où il s’illustra avec brio. A partir de 1941 et à l’entrée de la Chine dans le Conflit Mondial, le désormais Lieutenant-Colonel Yamashita doit lutter contre l’implication grandissante des États-Unis sur le front oriental. Ainsi, la majorité de ses actions visent les bases américaines installées à l’intérieur des terres chinoises dans le but de clouer l’aviation Alliée au sol.

     En 1942, lors d’un raid arien contre des possessions dans l'Himalaya occidental depuis le territoire Birman, le Lieutenant-Colonel Yamashita remporte une victoire contestée et voit presque l’ensemble de ses hommes tomber sous la défense alliée. Son appareil abîmé, Yoshihiro subit les affres du climat comme ses instruments de navigation hors d’usage et s’abime en Inde, dans l’état d’Uttar Pradesh. Seul et en territoire ennemi, Yoshiro passa des jours à errer avant d’arriver près de la ville de Kushinagar où il coupa sa faim par les fruits de deux arbres shalas jumeaux. Il ignorait toutefois qu’il avait à faire à un lieu sacré où le Bouddha Siddhartha Gautama avait, jadis, trouvé la mort. Quelques actes ignobles plus tard, le Lieutenant-Colonel reprenait la direction du front pout y retrouver les troupes impériales mais il fut alors habité de visions mystiques.

     Ses actions condamnées par une icône dorée de Bouddha, Yoshihiro Yamashita fut condamné à n’être rien de plus qu’un « singe au creux de la main de Bouddha », tel Son Gokū dans les légendes d’autrefois. Frappé par une malédiction, le japonais se vit condamné à progressivement régresser à l’état de singe. Si, dans un premier temps, la malédiction eut des airs de bénédiction en offrant au Lieutenant-Colonel des capacités surhumaines qui attirèrent sur lui l’œil de la Confrérie du Dragon, elles sapèrent progressivement sa grande intelligence comme ses aptitudes mentale pour lui offrir de plus en plus d’épisodes de démence. Remplissant des missions d’information dans le pacifique par ses aptitudes à communiquer avec toute sorte de singes et d’assassinant comme d’espionnage du fait de ses capacités physiques lui permettant de se faufiler en n’importe quel endroit, Son Gokū disparut du monde civilisé à la fin de la guerre, en 1946. Des rumeurs veulent qu’un grand singe dérobeur eut longtemps vécu en compagnie des macaques d’Okinawa et la rumeur laisse progressivement place au mythe. Encore aujourd’hui, les mères de l’Archipel d’Okinawa sermonnent leurs enfants désordonnés en leur disant que s’ils ne rangent guère leurs affaires « le grand singe doré viendra te le voler ».

Pouvoirs : acrobate, maître des arts martiaux, primatolinguisme (capacité à communiquer avec toute sortes de primates), primatodominatio (capacité à commander à toute sortes de primates).

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Avr 2012 - 15:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Le Cartel Rouge



Date de fondation : 1942

     Le Cartel Rouge a été créé en 1942 par plusieurs super-criminels qui se réunirent afin de s’assurer protection mutuelle et assistance, en réponse à la mise en place de la Ligue de la Liberté qui s’opposa à eux après la fin de la guerre. Parmi les membres fondateurs, on trouvait des personnages comme Docteur Zéro, la Marionnettiste et la mystérieuse Opale. D’autres membres rejoignirent le Cartel par la suite, comme Auguste César, Maestro, le Roi Cole et bien d’autres encore. Les crimes perpétrés par le Cartel allaient des simples cambriolages à des plans très complexes comme la contrefaçon de tickets de rationnement, le chantage à l’encontre de membres du gouvernement ou le vol de super-armes.

Membres fondateurs : Docteur Zéro, la Marionnettiste, Opale.

Membres suivants : Auguste César, Maestro, le Roi Cole.


Auguste César (1911 - 1999)


     Auguste César était un génie du crime des années 1930 à la tête du Circus Maximus, un championnat de super-combats totalement illégal. Dans la décennie 1940, il avait l’ambition de devenir l’Empereur du Crime à Star City, dirigeant la grande majorité du crime organisé dans la ville et ses environs. Il souhaitait ainsi créer un empire du crime mondial et souterrain tel qu’on n’en avait encore jamais vu.

     Le plus grand adversaire de César était Prétorien, bien qu’il ne le considérait que comme un tas de muscles sans cervelle. Le génie du crime essaya de prouver la supériorité de son esprit brillant et inventif à l’encontre des pouvoirs de Prétorien et il parvint presque à battre le héros à de nombreuses reprises. De plus, du fait de la distance qu’il instaurait entre son organisation et lui-même, César ne put jamais être accusé des crimes qu'on le soupçonnait d’avoir commandité. Son génie et sa grande richesse lui permettaient de développer une grande variété d’armes et de plans pour ses buts futurs.

     Ainsi, pendant des années, le syndicat du crime le plus puissant de Star City était le Circus Maximus d’Auguste César. Le Caesar du Crime arrivait à utiliser des criminels moins puissants comme les pièces d’un jeu d’échec. Son chef d’œuvre était sans doute le soutien électoral apporté à William Mandon, parvenant par la même occasion à se débarrasser enfin de Prétorien et d’autres héros par le seul moyen qu’ils ne pouvaient contrer : la loi.

     Cela marcha un temps, forçant les héros à prendre leur retraite ou à partir. Même Prétorien ne fit rien de plus qu’intervenir lors de catastrophes naturelles ou autres désastres similaires. Victorieux, César se créa un nouvel empire, devenant le maître incontesté du monde souterrain de Star City. Au final, une grande partie de ce succès avait pour but le désir de sécuriser le futur de sa jeune fille, Atia. Sa chance finit par tourner lorsque l’administration de Mandon fut exposée au grand jour. Son syndicat s’effondra et son lieutenant, Raphael Oliverti, prit le pouvoir tandis que César était forcé d’aller voir ailleurs. De plus, la mort de Prétorien lors de l’attaque d’Omega le priva de son plus grand ennemi. Il resta encore quelques années à la tête de son empire du crime avant d’en laisser la direction à sa fille Atia.

Capacités : génie du crime.


Docteur Zero - Anthony Maurice Edwards (1908 - 1955)


     Le docteur Anthony Maurice Edwards était l’un des esprits les plus prometteurs de son époque dans le domaine médical, mais étant un Afro-Américain, on lui donnait rarement l’opportunité d’utiliser son don. En une rare occasion, le docteur Edwards put assister à un séminaire sur le potentiel usage des températures glaciales en médecine. A partir de ce jour, il tourna le dos à la profession médicale qui l’avait exclu et se dédia à maîtriser le pouvoir du zéro absolu.

     Il devint tellement passionné par ses expériences que lorsque les fonds vinrent à manquer, il n’hésita pas à voler en utilisant la technologie avancée qu’il avait déjà développée. Comme il souhaitait toujours gagner la reconnaissance de la communauté scientifique, il perpétra ses vols sous le déguisement du Docteur Zéro.

     Docteur Zéro devint un ennemi récurrent de l’Emissaire qui ne comprenait pas les préjudices qu’Edwards avait pu subir, en raison de son éducation utopienne. Néanmoins, quand il en vint à saisir ce qui poussait le Docteur à agir ainsi, l’Emissaire commença à éprouver de la sympathie pour lui, dégouté par les injustices qui l’avaient poussé sur cette voie du crime. Ce sentiment n’était toutefois pas réciproque, le Docteur jugeant l’Emissaire beaucoup trop naïf pour réussir.

     Harcelé par la Ligue de la Liberté et l’Emissaire, le Docteur contacta d’autres criminels pour fonder le Cartel Rouge. Après la guerre et le départ de l’Emissaire pour sa terre natale, il devint un ennemi régulier de l’Archer, continuant sa carrière criminelle jusque dans les années 1950, quand le climat de racisme le força à se retirer au Canada. Il y fit un accident de la route mortel quelques années plus tard, disparaissant avec ses secrets. Néanmoins, son laboratoire secret ne fut jamais découvert…

Equipements : costume isolant et pistolet réfrigérant.


Maestro - Basile Huntington (1911)


     Peu de gens comprennaient la musique à la manière de Basile Huntington. La musique, son harmonie, sa complexité, sa beauté et sa majesté, avaient toujours été sa grande passion, du moins, la vraie musique, pas ce bruit que produisent de faux musiciens dans des clubs enfumés ou des studios d’enregistrement miteux ni même ce son faussement sucré des stars de pop. Basile n’appréciait que la vraie musique, le travail de génies comme Mozart et Beethoven. Non seulement, il souhaitait rejoindre leurs rangs en tant que grand compositeur, mais aussi comprendre l’art et la science de la musique. Il avait ainsi étudié l’acoustique, la notation musicale, la composition, la direction d’orchestre et de nombreux autres domaines dans le but de réaliser son rêve.

     A son grand damne, Basile n’était ni un Mozart, ni un Beethoven et ses professeurs et critiques le lui avaient toujours dit. Oui, il était techniquement compétent, et même d’une manière extraordinaire. Il pouvait arranger et diriger de complexes symphonies écrites par d’autres, mais son propre travail manquait de l’étincelle qui le rendrait spécial et le placerait à part du reste.

     Le rejet et les critiques rendirent Basile amer et il se mit à travailler à l’écriture d’une musique qui toucherait les gens au-delà du domaine émotionnel. Il porta ses recherches sur certains harmoniques qui affectaient le cerveau humain et il commença à créer une musique à laquelle personne ne résisterait. Pendant une courte période, la musique classique et son propre travail en particulier devinrent la passion de Star City. Quand la vérité sur le succès de Basile Huntington fut révélée, sa réputation et sa carrière furent ruinées et il devint un homme recherché.

     Basile adapta ensuite sa technologie musicale et l’utilisa pour commettre une série de cambriolage, s’appelant lui-même Maestro. Il fut capturé et incarcéré, mais il trouva le moyen de s’évader et poursuivit son règne criminel, cherchant à avoir sa revanche sur les critiques qui avaient essayé de le faire taire et les mauvais musiciens qui lui volaient son heure de gloire. Après une première carrière criminelle, il passa plusieurs années en thérapie à l’hôpital psychiatrique de la Providence avant de le quitter, changé. Du moins, c’était une supposition.

     Dans les années qui suivirent, la présence grandissante de pop musique au sein des médias et le dédain ouvert des musiciens modernes pour la musique classique eurent raison de la faible santé mentale de Basile. Ainsi, Maestro refit surface et s’attaqua à nouveau aux musiciens qui produisaient ce qui était selon lui, un drame musical. Maître de l’acoustique, Maestro utilise le son de bien des manières. La manifestation ultime de ses connaissances est le sceptre sonique, un sceptre conducteur qui agit comme un transmetteur pour les appareils acoustiques. En l’utilisant correctement, il peut créer pratiquement n’importe quel son, de la musique à d’autres sons bien spécifiques et il est ainsi capable d’influencer le cerveau humain.

     Personne ne sait comment Maestro arrive à conserver un tel degré de jeunesse et de vitalité six décennies après avoir lancé sa carrière criminelle. Quand on lui pose la question, il répond simplement que comme la musique, il est intemporel.

Equipements : sceptre sonique.


Le Magicien d’Oz - Terrance Nowizcki


     Si Terrance Nowizcki a toujours rêvé de brûler les planches, le franco-polonais s’est également toujours révélé être un magicien très médiocre. C’était déjà le cas lorsque, enfant, il peinait à distraire ses parents fuyant le district de Zamość et la Pologne nazie pour Angers où s’était établi le gouvernement polonais en exil, ce fut toujours le cas lorsque – source inextinguible de honte pour ses parents – il claqua la porte du domicile parental pour quérir la gloire et espérer percer dans le milieu très fermé de l’illusionnisme Parisien. Et son émigration aux États-Unis, pensée des années plus tard dans l’espoir de fuir une réputation grandissante, n’y changea rien ; Même dans les plus piteux des bouges, ses performances étaient réputées pour leur médiocrité, et en tout lieu où il était question de magie, son nom était synonyme de moqueries. Désespéré, déshérité et misérable, Terrance Nowizcki aurait mis fin à ses jours à la fin d’année 1966.

     Car l’histoire relate mal le devenir de cet homme, dont le nom est rapidement tombé dans l’oubli, mais sa légende a perduré par-delà les années ; D’aucuns racontent que la magie aurait récompensé son dévouement en le ramenant à la vie et en le dotant d’une emprise quasi-absolue sur les arts mystiques, d’autres prétendent que, parvenu aux Enfers, Terrance aurait échangé son âme pour être renvoyé sur Terre afin d’accomplir sa destinée et celle d’une entité plus sombre encore. Prenant le pseudonyme de Magicien d’Oz – en hommage au célèbre roman de L. Frank Baum –, feu Terrance Nowizcki brilla intensément mais brièvement par ses incroyables capacités et son charme mystifiant mais n’exprima jamais son plein potentiel qu’après sa rencontre avec Cole King, le Roi Cole. Rendu célèbre par les cambriolages féériques des Oiseaux de Nuit, le Magicien d’Oz ne raccrocha cape et haut-de-forme, qu’en 1972, lors de l’abdication du Roi Cole. Il disparut dès lors, enrichi et ayant finalement acquis la reconnaissance à laquelle il aspirait, emportant avec lui les secrets de sa réussite et de ses extraordinaires pouvoirs.

Pouvoirs: maîtrise de la magie sous toutes ses formes.


La Marionnettiste - Allison Meyers (1921 - 1953)


     Alors qu’elle n’était encore qu’une étudiante en psychologie à l’Université de Star City, Allison Meyers devint toujours plus déprimée quant à la condition humaine. Après la Grande Dépression, le monde semblait moribond et englué dans la détresse, d’autant plus qu’il était sur le point de sombrer dans la guerre totale. Les gens au pouvoir semblaient incapables de redresser le fardeau de l’humanité et pire, ils semblaient même nourrir la folie qui poussait la race humaine toujours plus loin. Allison dessina donc l’esquisse d’un monde nouveau dans lequel les gens intelligents et sages pourraient prendre le contrôle avant que les choses ne dégénèrent.

     Malgré la tension qui existait à cette époque, Allison commença à chercher ses réponses auprès de ses professeurs et elle se plongea dans le marxisme. Elle fut parmi les milliers d’Américains à rejoindre le parti communiste. En parallèle, ses réflexions personnelles permirent à Allison de se découvrir la faculté de contrôler les esprits et les émotions des autres. Encouragée par son but et son pouvoir, la jeune femme abandonna ses études fin 1941 et commença à s’attaquer aux oppresseurs capitalistes.

     De par ses actions anti-américaines, Allison finit par entrer en conflit avec Patriot et leur haine mutuelle ne fit qu’augmenter avec le temps. Pourtant, la jeune femme n’avait jamais voulu devenir un super-vilain. Elle n’accepta son costume coloré et le nom de Marionnettiste que lorsque ses nouveaux alliés du Cartel Rouge parvinrent à la convaincre qu’ils serviraient de symboles pour rallier les gens à sa cause. Bien que les criminels qu’elle côtoyait n’étaient pas des révolutionnaires, leur engagement dans le combat contre les exploitants des masses suffisaient à les lier dans leurs activités.

     Laissant les grands stratagèmes à des vilains comme Auguste César, Allison n’en demeurait pas moins une fine tacticienne quand on arrivait sur son domaine. Ses ennemis la craignaient parce qu’ils savaient qu’elle pouvait les forcer à faire ce qu’elle voulait. C’est peut-être cette peur qui provoqua la fin d’Allison. En effet, elle fut retrouvée brutalement assassinée un matin de l’année 1953 et personne ne fut jamais accusé ou condamné pour ce crime. Les rumeurs au sujet de la responsabilité du gouvernement furent nombreuses et certaines courent toujours…

Pouvoirs : contrôle mental et contrôle des émotions.


Opale - Amanda McCormick (1913 - 1982)


     Amanda McCormick était une jeune journaliste du Daily Star. Un jour, elle put couvrir la plus grande histoire de sa carrière : la première apparition publique de la légendaire opale de l’Œil d’Atlas, un joyau Atlante, au musée historique de Star City. Alors qu’elle se concentrait sur son article, Amanda entendit une mystérieuse voix murmurer dans son esprit, toujours plus fort alors que la nuit tombait. Lorsque vint minuit, elle ne put plus résister aux voix dans sa tête et elle se rendit une nouvelle fois au musée.

     Passant à travers la surveillance des gardes, Amanda obéit à son maître invisible et détruisit la vitrine renfermant l’Œil. Attrapant la gemme dans ses mains ensanglantées, elle fuit la scène du crime. Elle se trouvait déjà loin lorsqu’elle réalisa qu’elle avait plané tout du long. Quand elle eut enfin atteint son appartement, le changement était total. La jeune littéraire effacée avait disparue, laissant place à une femme séduisante et sûre d’elle, Opale.

     Pendant la décennie qui suivit, Amanda se retrouva prisonnière de son propre corps, sous l’emprise de la gemme qui lui faisait blesser les gens et voler ce dont elle avait envie. Elle se retrouva évidemment opposée aux héros de Star City et Opale n’eut d’autres choix que de s’allier à d’autres criminels, rejoignant le Cartel Rouge.

     Amanda fut finalement libérée de l’influence de l’Œil en 1952, après avoir été attrapée par la Ligue de la Liberté et l’Archimage Eldoth. Sur les conseils du mystique, Amanda fut conduite en Atlantide où un rituel magique parvint à exorciser la journaliste de la gemme, la libérant après des années de soumission totale. Amanda put retourner à Star City, se marier, élever son enfant et devenir une grand-mère fière vivant une vie paisible à Ashton. Quant à l’Œil, il fut dissimulé et conservé en un lieu sûr et protégé de l’Atlantide. Mais il continue de chercher quelqu’un, appelant d’une voix sourde un futur esclave.

Equipements : l’Œil d’Atlas (beauté, capacités physiques améliorées, vol).


Le Roi Cole - Cole King (1921 - 1993)


     Cole King adorait entendre les rires des enfants et il dédia sa vie et ses maigres ressources à la rédaction de pièces pour leur amusement. Alors que la Grande Dépression fit ses ravages et que les temps devenaient toujours plus durs, King se retira de plus en plus dans un monde imaginaire de comptines de crèches et de livres pour enfants. Peut-être qu’il aurait sombré dans la folie même sans une sérieuse blessure à la tête, mais la chute d’un élément de décor théâtral rendit cette option inutile.

     Il abandonna son théâtre pour étudier les arts mystiques, cherchant des trésors du passé capable de transformer la réalité en un monde de contes. Sa quête fut seulement limitée par la cupidité des autres et leurs demandes constantes d’argent supplémentaire. Il se résolut donc à prendre ces fonds où ils se trouvaient puisqu’ils étaient nécessaires à ses recherches. En son temps, le Roi Cole et ses acolytes, les Oiseaux de Nuit (plus tard appelés le Gang des Fables) devinrent célèbres pour leurs cambriolages féériques.

     Le Roi Cole devint l’ennemi juré du mystérieux héros Crépuscule et leur rivalité dura de nombreuses années. Cole continua sa carrière de criminel après la guerre et après la disparition de Crépuscule, devenant une cible récurrente du Corbeau, ce qui le poussa à rejoindre le Cartel Rouge. Avec les années, il devint célèbre pour sa capacité à transformer ses ennemis en résidents du pays d’Oz, en poupées de bois qui souhaitaient devenir de petits garçons, en bêtes sans beauté, en elfes, en nains, en vilains petits canards, en trio de petits cochons ou encore d’ours.

     Le Roi abandonna finalement son trône du crime en 1972, lorsqu’il apprit que son assistante de toujours, Rapunzel, portait son enfant. Avec sa propre enfant à chérir et à amuser, Cole fit de Rapunzel sa reine et le couple s’installa dans la banlieue de Star City. Ravi de voir Cole raccrocher et retrouver un peu de sa santé mentale, le Corbeau l’autorisa à vivre en paix dans son quartier un peu dingue. Cole passa la fin de sa vie comme un oncle un peu fou apprécié par tous les gamins du voisinage, créant d’incroyables pièces de théâtre sur les contes de fée pour eux, comme il le faisait déjà dans les années 1930. Il finit par mourir en 1993.

Equipements : la Flûte de Hamelin (contrôle des animaux), la potion de polymorphie (métamorphose des individus en personnages de contes), la potion de Tom Pouce (potion rétrécissante), le brouillard de la Belle aux Bois Dormants (gaz soporifique).

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 4 Avr 2012 - 15:26 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu
En ligne

avatar
Maître du Jeu

Afficher le profil
Madame la Maire

ϟ Âge : 50
ϟ Sexe : Féminin
ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 10255
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice

Les autres supers


Bogatyr - Vadim Mirtov (1920 - 1982)


     Vadim Mirtov était le deuxième fils d’une pauvre famille de pêcheurs du nord-ouest de la Russie. Pourtant, il parvint à sortir de sa campagne et suivit une formation militaire qui le mena vers la marine soviétique. Il servit un temps sur des navires standards avant d’être intégré à l’équipage d’un navire équipé d’un système de propulsion expérimental. Lors d’une mission de routine dans le cercle arctique, le navire subit de graves avaries en raison de l’explosion de plusieurs missiles. Il resta toutefois intact et ne sombra pas, mais la protection renforcée de son système de propulsion avait été endommagée. Une grande partie des membres d’équipage fut dès lors exposée à de fortes doses de radiation. Mirtov tenta de réparer le bouclier protecteur, mais il finit par perdre connaissance après plusieurs heures de travail. Le navire put finalement rentrer au port et une bonne partie de l’équipage fut hospitalisée. Vingt-trois personnes moururent dans les mois qui suivirent.

     Mirtov faisait partie des survivants, mais l’exposition aux radiations le changea à tout jamais. Il resta dans le coma pendant plusieurs semaines avant de se réveiller enfin. Les médecins étaient surpris de le voir en si grande forme et ils voulurent lui faire plusieurs tests. Lorsque l’un des infirmiers tenta de lui faire une piqûre, Mirtov retira brusquement son bras, toussa fortement et se transforma en une flaque liquide. Horrifié, le personnel de l’hôpital ne put que regarder ce liquide reprendre une vague apparence humaine, se mouvant lentement tout en se transformant parfois. La créature parvint à se regarder dans un miroir et découvrant le résultat, hurla de terreur avant de plonger par la fenêtre et de disparaitre.

     Officiellement, Vadim Mirtov était listé parmi les morts de l’accident naval, mais officieusement, il était recherché par les agents du KGB. Des rumeurs vinrent en effet bien vite à leurs oreilles, racontant que des pêcheurs et des marins de la région d’Arkhangelsk étaient souvent sauvés par une créature aquatique étrange. Les recherches effectuées dans cette région poussèrent Mirtov à fuir vers le sud et c’est de cette manière qu’il finit par être confronté à l’invasion des Nazis. Prenant le nom de Bogatyr, le Chevalier, il se montra ouvertement et lutta contre les envahisseurs.

     Lorsque le KGB parvint à le retrouver, Mirtov tenta de fuir une fois de plus, mais les agents du gouvernement parvinrent à attirer son attention. Après de longues heures de discussion, Bogatyr accepta de rejoindre le Collectif Métahumain de Défense, un groupe Russe de supers. Devenu agent du gouvernement, il participa à de nombreuses opérations secrètes ou non et prit même ses propres décisions lorsque cela lui semblait légitime. Ainsi, en 1964, il s’allia à Prétorien pour empêcher la guerre d’éclater entre leurs deux pays. Bogatyr finit par disparaitre de la circulation en 1982, lorsque l’ONU interdit définitivement les équipes nationales de super-héros et que le CMD fut dissout. Personne ne sait ce qu’il est devenu.

Capacités : corps aqueux.


Forge - Allen Bartow (1911 - 1980)


     Allen Bartow était un jeune homme passionné par la recherche, qu’elle soit mécanique, biologique, astronomique ou dans de nombreux autres domaines. Il avait toujours rêvé de devenir un scientifique accompli, mais en raison du taux de chômage élevé à cause de la Grande Dépression, il ne put jamais réaliser son rêve. Prenant sur lui, il s’engagea dans l’armée, le seul job sûr à cette époque, et grimpa lentement les échelons de la hiérarchie.

     En septembre 1941, le sergent Bartow accompagna son ami de l’armée, le récemment promu sergent Tony Wayne, lors d’une sortie. Au cours de leurs pérégrinations, les deux hommes furent les témoins de l’apparition d’un objet inconnu prenant la forme d’un disque volant argenté qui volait plus rapidement que n’importe quel avion connu jusque là. Ils furent enveloppés dans un rayon argenté qui leur fit perdre connaissance et ils se réveillèrent un jour plus tard dans un hôpital militaire.

     En quittant l’hôpital, Allen put voir Tony monter dans sa voiture avant qu’elle ne s’effondre sur elle-même. Se précipitant pour l’aider, Allen toucha l’épave et celle-ci se remit instantanément en état. L’armée finit par découvrir que ces capacités étaient des pouvoirs liés aux machines et qu’ils les avaient obtenus en étant touché par le rayon extraterrestre. S’entrainant pour maîtriser ces nouvelles capacités, Allen prit le surnom de Forge tandis que Tony devenait Bomberman.

     Lorsque Pearl Harbor subit l’attaque des Japonais, Allen fut envoyé dans une base secrète, pour rejoindre le service de développement de l’armement. Il devait principalement utiliser son pouvoir pour améliorer les prototypes d’avions et d’armement déjà mis au point par les ingénieurs. En 1942, il fut assigné au Projet Manhattan avec le docteur Gregory Neutron, dans le but de développer l’armement nucléaire. A la fin de la guerre, il s’installa dans son propre laboratoire et débuta de nombreux projets de recherche scientifique. Il s’attela par exemple à la création d’une forme de vie artificielle. Celle-ci aboutit finalement à la naissance du tout premier androïde.

Pouvoirs : capacité à réparer et améliorer le fonctionnement des systèmes mécaniques.

Revenir au sommaire

Revenir en haut Aller en bas



[Légendes] Héros et criminels - Partie 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 4
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 2
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 6
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 5
» [Légendes] Héros et criminels - Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Encyclopédie :: Encyclopédie-