AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Le charme terrien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message posté : Ven 19 Juil - 15:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
L’alien avançait bien dans ses travaux, elle avait décidé de s’accorder une pause touristique ou plutôt culinaire. Dioni avait envie demander dans un restaurant dont elle avait entendu beaucoup de bien, il était assez cher, mais Dioni était très bien payé, puis elle avait eu le temps d’économiser en 800 ans d’existence. Trois jours auparavant elle avait commandé des vêtements sur mesure pour mieux se fondre dans la masse. Aujourd’hui elle portait une petite robe noire et ses cheveux étaient coiffés en queue de cheval. De simples perles à son oreilles complétaient son classique ensemble, là mis à part sa taille rien ne la démarquait des terriens ou du moins elle l’espérait. Pour ne pas aggraver sa taille elle mit des ballerines. Avant de partir elle caressa un peu ses chiens, puis passa dans la chambre de sa sœur Lyse qui travaillait, un baiser sur le front, puis elle se fit téléporter devant son restaurant. C’était un restaurant italien, Dioni savait que ça se trouvait en Europe, elle pouvait en citer les coordonnées géographiques.

Quand elle entra dans le restaurant, bien sûre elle attira tous les regards, mais pas comme une alien juste comme un être humain malformé, ce n’était pas forcément un progrès dans le fond. Au final elle préférait être vu comme ce qu’elle était une extra-terrestre, c’était moins abaissant. Dioni n’eut cependant pas l’ombre d’un soupir, très digne elle demanda un table une personne. De toute façon elle s’en fichait au fond, tant qu’on ne lui crachait pas dessus ça allait. Ses genoux faillirent cogner contre la table quand elle s’installa, heureusement au vu du luxe de l’endroit on lui installa des cales sous les pieds de sa table. C’était beaucoup mieux ainsi. La carte lui fut apportée, c’était des noms bien compliqués, à vrai dire elle n’y connaissait rien, elle n’avait encore rien mangé de terrien à part du café et des cookies. La plupart du temps elle mangeait à bord de son vaisseau. Les sourcils froncés elle tenta de décrypter la carte. Elle allait demander conseil au serveur, ce serait plus facile.

Son regard le chercha dans la salle et il tomba sur une connaissance, un jeune homme qu’elle avait déjà croisé à l’Unison. Charmant, très charmant, avec un regard qui semblait vieux, ce qui n’était pas du tout pour lui déplaire. Elle aimait la maturité, ce qui était rare ici ou du moins différent. Tous ceux qui semblaient avoir son âge n’abritaient pas forcément en leur sein de vieille âme. Il était comme Lyse plein de fougue, maladroit, trop différent d’elle. Dioni eut un léger sourire, peut-être un peu de rouge aux joues. Il semblait si gentil, toujours disponible avec les autres. Ils ne s’étaient adressé la parole qu’une fois et il s’était montré curieux, sans non plus la dévisager comme un monstre. La délicatesse même, elle soupira. Il n’était pas seul, elle n’allait pas l’embêter. Donc le serveur ou pouvait-il bien s’être caché ? La clientèle autour d’elle était calme, bien habillée, elle sirotait un liquide rouge ou dorée, parfois avec des bulles. La salle sentait bon et était décorée avec sobriété. Son regard se reposa sans faire trop attention sur Adrian, cette fois il la remarqua et se leva. Dioni lissa précipitamment sa robe avec ses mains et s’humecta les lèvres.

- Bonsoir, fit-elle avec un léger sourire quand il fut devant elle.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Sam 20 Juil - 13:24 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Un rendez-vous avait été fixé avec quelques relations de June, l'assistante d'Adrian. Ces personnes étaient originaires d'autres pays, l'on comptait donc un français, un norvégien et une bulgare. Tous les trois étaient très expérimenté dans la recherche d'artefacts magiques et ils souhaitaient s'entretenir avec l'Archimage au sujet de diverses manifestations magiques. Après une discussion très prenante, le groupe avait décidé de passer par un restaurant dont June avait souvent parlé à son patron et même si ce dernier aurait largement préféré rentrer chez lui pour poursuivre ses recherches, il accepta la proposition. Le restaurant était relativement accueillant, très élégant aussi : typiquement le style d'endroits où l'américain se sentait à son aise. La compagnie étant aussi très agréable, la sortie se révéla rapidement être plus enthousiasmante qu'Adrian ne l'avait pensé de prime abord. En fin de compte avec le temps, l'Archimage finissait par trouver la socialisation plutôt ressourçante. D'une certaine manière. Et tout dépendait avec qui.

Ils étaient arrivés relativement tôt, aussi lorsque les derniers clients s'installèrent, le groupe était prêt à quitter l'endroit. Pour le coup Adrian prévoyait bien de rentrer chez lui afin de poursuivre une étude qu'il avait en cours, mais c'était sans compter l'insistance du destin à le faire changer d'avis à la dernière seconde. Les autres se préparèrent à quitter les lieux et comme bien souvent lorsqu'il se trouvait dans un endroit qu'il ne connaissait pas, le centenaire promena son regard sur les environs. Des inconnus partout, des personnes qui vivaient leur petite vie sans se soucier de ce qui se passait dans leur ville. Les pensées défilaient dans son esprit lorsqu'il posa finalement ses yeux sur une silhouette familière. Familière, mais pas pour autant banale, loin de là. Adrian avait fait la connaissance de cette étrangère – il n'aimait pas le terme Alien – dans les locaux de l'UNISON lors de l'une de ses visites. Elle était très.... particulière, mais dans le bon sens. Son physique avait de quoi surprendre, mais pour l'Archimage c'était une chose plus que secondaire. Lorsque vous ne changiez plus d'apparence depuis plusieurs dizaines d'années vous n'apportiez que peu d'intérêt à celle des autres. Du moins c'était le cas de l'américain.

« Vous ne pensez pas monsieur Pennington ? L'attention d'Adrian se porta sur son assistante avant qu'il ne se redresse.
Désolé je n'ai pas écouté. Je vais rester ici encore un peu, j'ai vu une connaissance que je vais aller saluer. June sembla hésiter un moment avant d'acquiescer d'un hochement de tête.
Très bien. À plus tard dans ce cas. »

Elle invita les trois étrangers à la suivre et ils quittèrent le restaurant pendant qu'Adrian de son côté, se redressait pour se diriger vers Dioni. Que comptait-il faire ? Il ne savait pas lui-même à cet instant, mais la jeune femme – même si le terme était peu adapté à la personne en question – semblait être seule. Peut-être qu'elle apprécierait un peu de compagnie ? Décrétant qu'il ne serait fixé qu'en lui parlant directement, le centenaire s'arrêta aux côtés de Dioni avant de la saluer à son tour.

« Bonsoir. Je ne m'attendais pas à vous croiser ici. Il lui adressa un sourire, c'était bien la chose pour laquelle il n'avait jamais besoin de se forcer.
J'ai cru voir que vous étiez seule, est-ce que vous voudriez un peu de compagnie ? »

Adrian s'efforçait de parler d'un ton naturel, s'il y avait bien une chose qu'il ne souhaitait pas c'était que la jeune femme s'imagine qu'il avait pitié de lui. C'était tout le contraire pour être franc. La jeune femme avait quelque chose de particulier et il souhaitait pouvoir apprendre à la connaître un peu mieux. Il fallait avouer que l'étrangère l'intriguait, elle était âgée selon les critères terriens et devait avoir énormément de connaissances à sa portée, cependant Adrian tentait de garder à l'esprit qu'il ne devait pas la percevoir comme un moyen de perfectionner ses connaissances, mais comme une humaine. Enfin, comme une personne.

« C'est la première fois que vous venez dans ce type de restaurant ? »

Le ton était poli, comme à chaque fois qu'il s'adressait à quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Dim 28 Juil - 0:33 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Il était craquant songea Dioni, agréable, souriant, poli, prévenant, elle se mordit les joues pour tenter de se donner contenance. Encore heureux qu’elle ne soit pas une gamine, elle ne sautait pas sur n’importe qui, mais elle n’était pas non plus du genre à s’interdire un rendez-vous-même en période de travail. Dioni était presque toujours en voyage pour son boulot, quand aurait elle eut le temps de rencontrer une personne dans son monde. Bien sûre elle aurait pu si elle avait fait un peu d’effort, mais elle préférait réserver ces séjours chez elle à mettre ses affaires en ordre et à rendre visite à la famille.

- J’essaye de découvrir un peu ce monde, mon père est humain c’est un peu ses origines, enfin très lointaine il faut avouer, s’esclaffa-t-elle.

Dioni se sentit carrément stupide habituellement elle ne se serait pas du tout comporté de cette manière à parler banalement, elle aurait de suite amener la conversation sur un sujet autrement plus intéressant que les raisons de sa sortie. Mais en même temps ne pas lui répondre eut été un peu malpoli ? Bref elle cessa de suite de s’embarrasser avec ça quand Adrian lui proposa sa compagnie. Il était trop parfait, un véritable gentleman. Une nouvelle fois elle serra les dents pour s’empêcher de sourire bêtement.

- Je veux bien de la compagnie, répondit-elle avec sobriété. Il va falloir demander d’installer des cales sous votre chaise par contre, constata-t-elle le plus sérieusement du monde.

Son esprit de technicienne reprenait le dessus pour son plus grand plaisir, elle était bien plus à l’aise dans ce rôle de puits à connaissance froidement rationnelle. D’un signe de main elle réussit à attirer l’attention d’un serveur qui comprit immédiatement ce qu’elle exigeait. Le personnel était plutôt bon pour des gens n’ayant aucun lien de télépathie, bien meilleur que sur certaines planètes. Dioni n’avait pourtant pas le compliment facile, sa pensée était sincère. Une fois que le serveur eut installé les cales, Adrian put s’asseoir en face d’elle, il poursuivit sa conversation, ne la laissant pas une seule seconde dans l’embarras.

- Oui la première fois, avoua-t-elle le regard humblement baissé,  l’instant d’après elle s’était reprise et fixait Adrian. Je dois avouer n’avoir goûté que vos cookies et votre café car habituellement je mange à bord de mon vaisseau, j’aime bien votre café c’est un bon excitant, ça permet de travailler plus longtemps. Je n’ai aucune idée de comment décrypter cette carte, j’allais demander à un serveur, mais je crois que vais me fier à votre goût. On m’a dit que le vin était une boisson conviviale ici, traditionnelle, mais qu’il y en avait des meilleurs que d’autre. Ce serait un bon début, nous pourrions partager même si vous avez déjà mangé.

On lui avait également dit que le vin détendait un peu, ce serait parfait dans la situation présente. Doucement elle poussa sa carte vers lui pour qu’il puisse l’examiner.

- Merci beaucoup de m’aider, n’ayez pas peur des prix, j’ai eu le temps de faire beaucoup d’économie durant ma vie. Et vous cela fait longtemps que vous travaillez pour l’Unison ? demanda-t-elle avec une curiosité polie.

Le travail était un sujet généralement abordable dans n’importe quelle civilisation, ce n’était pas un sujet très privé.
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Dim 28 Juil - 20:23 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
Adrian ne connaissait pas grand-chose de la personne face à lui en réalité. Il en avait juste entendu parler comme bien souvent au sein de l'UNISON, cependant ce qu'il savait à propos d'elle restait très sommaire. C'était par exemple une nouveauté que de savoir qu'elle avait un père humain, il l'ignorait totalement. D'un autre côté, c'était une bonne explication de sa présence ici, tout comme lui était rentré aux États-Unis plutôt que de rester en Afrique où il avait passé la majorité de sa vie. Peut-être que vous finissiez toujours par être attirés par les endroits où vos parents avaient vécu ? Une thèse qui n'était pas à l'ordre du jour, mais l'Archimage nota cette information dans un coin de son esprit. La suite de leur discussion rappela à Adrian que la femme face à lui n'était effectivement pas commune. Largement plus grande que n'importe quel humain « normal », elle avait besoin de s'adapter à un monde où tout était plus petit. Il ne put se retenir d'afficher un sourire amusé à l'idée de ce qu'ils devaient donner comme spectacle : heureusement qu'assise elle était tout de même moins imposante que lorsqu'ils étaient debout. Il n'avait pas vraiment l'habitude de lever la tête pour parler à une femme, s'en était quelque peu déstabilisant il fallait l'admettre !

Après une intervention efficace de la part d'un serveur, ils purent reprendre le fil de la discussion et Dioni répondit à la question posée par son interlocuteur. Lorsqu'elle lui avoua passer plus de temps à bord de son vaisseau que dans des lieux publics comme ici, Adrian ne put que comprendre la situation. Lui-même ne passait-il pas davantage de temps dans son laboratoire de recherches que dans les rues de Star City ? Dioni avait une excuse valable : elle devait attirer l'attention avec sa taille hors du commun tandis que lui se fondait dans la masse, il n'avait donc pas de véritable raison d'agir de la sorte. Alors qu'il portait son attention sur la carte qu'elle poussa vers lui, Eldoth l'écouta lui poser une question parfaitement légitime. Il hésita cependant quelques secondes : l'habitude de mentir sur son âge était devenue si ancrée dans ses habitudes qu'il avait du mal à dire la vérité. Mais à côté de Dioni, il avait l'âge d'un gamin, ce n'était donc pas le même problème.

« Et bien, je ne travaille pas réellement pour l'UNISON, disons que j'apporte mon aide en tan que consultant, je fais de même avec d'autres groupes ou des personnes indépendantes. Logiquement la demoiselle ne savait pas grand-chose de lui elle non plus, il était donc logique qu'elle ne connaisse pas son rôle.
Je suis à leurs côtés depuis soixante à soixante-dix ans environ. Pour vous ça ne doit pas être grand-chose j'imagine, mais pour les humains, disons que c'est pratiquement une vie. C'était particulièrement étrange de parler avec autant de franchise, mais c'était très agréable. Son regard se porta sur la carte.
Pour être franc avec vous mademoiselle Kâ, les États-Unis ne sont pas vraiment réputés pour la qualité de leur nourriture, vous avez bien fait d'opter pour un restaurant qui fait de la nourriture étrangère. Je ne m'y connais pas vraiment en la matière par contre, j'espère que vous ne regretterez pas de me demander de l'aide. »

Il avait beau aimer son pays, Adrian ne pouvait pas dire que sa gastronomie était alléchante ! Toujours est-il qu'Adrian lui conseilla le plat et le vin que l'un des étrangers avec qui il avait précédemment déjeuné, lui avait fait les éloges. L'homme avait eu l'air particulièrement calé en la matière, restait à espérer que cela plaise à la jeune femme. Habituellement Eldoth aimait connaître les goûts et les dégoûts des gens avec qui il passait du temps de manière à axer au mieux les discussions et le reste, mais il fallait faire avec les imprévus !
Son regard se repose sur le visage de son interlocutrice tandis qu'il continuait d'un ton calme.

« Vous ne sortez pas souvent de la sorte alors ? C'est dommage sous un certain angle, Star City est une ville très vivante où l'animation et les changements sont très présents, vous devez rater beaucoup de choses. L'hôpital qui se moquait de la charité, mais là n'était pas le sujet.
Je présume que vous devez être très occupée avec votre travail et vos recherches et à ma grande honte je dois vous avouer que je ne connais pas grand-chose de votre peuple d'origine. J'ignore quelles sont vos traditions, mais je pense que vous gagnerez beaucoup à vous mêler aux autres habitants de la ville. Vous pourriez apprendre beaucoup de choses, pas comme celles dans les livres j'en conviens. Il hocha légèrement la tête comme s'il affirmait quelque chose.
Votre père est donc humain ? Vous devez avoir beaucoup entendu parler de ce monde j'imagine, mais il a dû bien changer depuis l'époque je pense. Un bref sourire se dessina sur ses lèvres, Dioni n'avait pas une vingtaine d'années, en plusieurs siècles beaucoup de changements s'étaient opérés.
Avez-vous déjà eu l'occasion de visiter un peu les environs mademoiselle Kâ ? »

Il ne cherchait guère à se montrer indiscret ou dérangeant, mais simplement à montrer qu'il s'intéressait sincèrement au fait de savoir si elle était ou non en train de s'intégrer à leur monde.
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Message posté : Sam 10 Aoû - 20:51 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
- Consultant très bien je vois, fit-elle en acquiesçant doucement du chef.

Elle-même travaillait souvent en tant que tel, elle était son propre patron, ne s’engageait jamais à long terme. En effet 60 à 70 ans c’était en effet beaucoup elle-même vivait environ 80-100 ans avant de s’éteindre pour renaitre dans un nouveau corps neuf de 16 années. L’alien comprenait donc le sens de la vie, c’était la même que la sienne à la différence que les humains terriens ne renaissait pas. Adrian n’était donc pas un humain « normal », cela ne l’étonna nullement, il était trop mature elle l’avait deviné, pressentie il avait ce charme et ce calme que seule une vie bien empli pouvait donner. La natalité ne baissait guère chez elle (l’émigration était facilité à cause de leur facilité d’adaptation), elle ne manquait guère de côtoyer de jeune gens, elle savait donc les reconnaitre malgré l’enveloppe. Il lui expliqua ensuite que la nourriture des USA n’était pas réputées comme la meilleure du monde et qu’elle avait bien fait de choisir un établissement étranger, mais que du coup il n’était pas très apte à lui donner les meilleurs conseils. Dioni eut un sourire apaisant.

- Je ne pense pas regretter vos conseils, c’est déjà agréable de ne pas manger seule, j’ai l’habitude de manger avec ma sœur Lysea, mais aujourd’hui elle visite un pays africain dont j’ai oublié le nom, il parait que c’est le berceau de l’humanité, elle était toute excitée. Elle l’est encore, fit-elle sans forcément se rendre compte de la bizarrerie de la remarque. Il fait une chaleur épouvantable là-bas.

Elle n’avait pas besoin d’y être, le lien télépathique qui la reliait à ceux de son espèce la reliait, directement à sa sœur, avec un peu de concentration et l’accord de sa cadette elle pouvait percevoir tout ce qu’elle voyait, sentait, ressentait, entendait. Pendant quelques secondes elle avait été un pied dans ce restaurant italien et un pied en Afrique. Lyse eut la délicatesse de ne faire aucune remarque au sujet d’Adrian en retour, sa petite sœur chérie, tellement maladroite par moment pourtant. Elle grandissait. Adrian lui fit remarquer que Star City était riche en activité, Lyse approuva. Dioni faillit bien lever les yeux aux ciels, sa sœur était en train de s’incruster là, heureusement elle avait l’habitude de ses planètes ou les habitants étaient fermés les uns aux autres, elle se retint donc d’exprimer une émotion qui eut été incongrue et se contenta simplement de fermer ses pensées pour gagner en intimité. Adrian lui conseilla un plat et un vin qu’elle commanda immédiatement.

- C’est très simple de s’intégrer chez nous Mr. Pennington, vous ne trouverez pas peuple plus ouvert dans l’univers, croyez-moi… Pas de plus belle culture, mais bon vous avez le droit de penser que c’est un certain chauvinisme de ma part qui s’exprime là. Il est certain que chez nous ce monde a longtemps figuré comme mythologique avant que des chercheurs comme ma sœur et d’autre se penchent dessus avec acharnement. Maintenant ça n’a plus grand-chose d’un conte qu’on raconte à son enfant quand on le borde, les faits sont précis et vérifiés. Les Lores -enfin nous j’ai encore du mal à penser que mon peuple fait partie de cette énorme entité la République de Lor ça ne fait qu’une vie pour moi- ont fait preuve d’une formidable opiniâtreté à découvrir, la plupart sont humains, mon père est née sur une de leur planète Hélia. Mais je ne sais pas si vous pouvez savoir ou c’est, la république de Lor protège cette planète comme son dernier bambin. Parfois je parviens à être d’accord, mais d’autre fois ça me semble bizarre, chez moi la notion de partage de savoir est relativement importante. Enfin je me disperse, ma part humaine sans doute.

Elle eut un rire bref, gênée, elle parlait rarement trop. Mais mis à part sa sœur les membres de l’équipage étaient finalement peu curieux, leurs jobs c’étaient de l’accompagner, ils l’accomplissaient et c’était tout.

- Bref quand les préservateurs ont transportés des humains dans tous l’univers ils ont laissé bon nombre de trace, ils savaient construire du solide et aimaient sauvegarder par écrit, image ou video toutes sortes de chose. Un bien mystérieux peuple, disparus comme par magie, entre ceux qui croient en leur fin et ceux qui pensent qu’ils sont tout simplement cachés la guerre fait rage dans nos écoles. Les phrases assassines pleuvent dans les revues scientifiques. Ils m’intriguent aussi d’une certaine manière, enfin technologiquement parlant, c’est pour cela que j’aimerai beaucoup visiter l’Atlantide, j’ai aperçu la princesse Thétis, mais je ne suis pas certaine du protocole à suivre alors je préfère éviter de l’aborder.

Chaque planète, chaque peuple avait son protocole concernant les classes dirigeantes, elle préférait éviter faire des faux pas, dans certaine civilisation ce genre d’erreur pouvaient être plutôt radicale. Le serveur revint avec le vin commandé, devant il déboucha la bouteille et leur servit deux verre à moitié pour les laisser goûter visiblement car il patienta. Dioni songea que le service était vraiment agréable ici. L’alien attrapa entre ses 4 doigts fins le pied du verre, elle huma la boisson, elle ne savait pas si cela se faisait ici, mais ça se faisait dans de nombreux monde. Elle porta enfin le verre à ses lèvres, elle trouva une certaine amertume à la boisson, mais pas autant au final que le café, il y avait un arrière-goût sucré. Ce n’était pas mauvais, ça ressemblait à beaucoup d’alcool de monde Lor, les alcools de son monde à elle étaient plus sucrés, plus doux. Elle comprenait mieux à présent pourquoi on lui avait dit que c’était une boisson apte à détendre.

- Ce n’est pas mauvais, fit-elle avec sincérité. Ca a une jolie couleur. C’est traitre comme alcool ? demanda-t-elle, il ne lui semblait pas si fort, mais parfois certaine boisson cachait bien leur jeu.



HRP : Désolée d'avoir tardé, j'avais pas internet en vacance
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur http://kolmen-kirosi.forumactif.com/
Message posté : Lun 12 Aoû - 20:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Légion des Etoiles

avatar
Légion des Etoiles
Afficher le profil
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Âge : 29
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Date de Naissance : 27/09/1988
ϟ Arrivée à Star City : 28/05/2013
ϟ Nombre de Messages : 4287
ϟ Nombre de Messages RP : 1408
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Réputation : Niveau 6
ϟ Signes particuliers : Environ 1m75, corpulence normale, cheveux noirs toujours coiffés, yeux marrons, a souvent un sourire en coin, assez renfermé
ϟ Pouvoirs : - Maîtrise de la Magie
- Espérance de vie accrue
- Forme astrale
- Illusions sensorielles
- Télépathie
- Télékinésie
- Champ de force
- Choc mental
- Serviteur (Aziza)
- Omnilinguisme
- Clairsentance
- Maîtrise de l'alchimie I
- Invocation de l'ancêtre II
- Force du Lion II
- Endurance du guépard I
- Peau du Rhinocéros I
ϟ Liens Rapides :
C'était une bonne chose que d'avoir un proche dans sa vie. Une sœur, un frère ou même un descendant de l'un de ses proches, en somme quelqu'un qui partageait le même sang que soi. C'était certainement ce qu'Adrian regrettait le plus en fin de compte : ne plus savoir s'il existait encore des individus qui appartenaient à sa famille, comme les arrières petits-enfants de ses frères et sœurs par exemple. Une fois de plus, la pensée d'une famille lui assombrissait quelque peu le moral, aussi préféra-t-il oublier ce sujet pour se concentrer sur un qui lui semblait bien plus gai : l'Afrique. Une bouffée de nostalgie le prit quelques instants alors qu'il acquiesçait d'un hochement de tête aux paroles de Dioni. Il prenait son information sur le temps un peu comme si c'était une spéculation et non comme si elle venait directement de Lysea. L’Afrique était un pays connu pour être chaud et quiconque avait déjà vu des documentaires ou des films à ce sujet devait s'en douter. Il ignorait beaucoup trop de choses au sujet du peuple de son interlocutrice pour deviner quel était le véritable sens de ses paroles.

« L’Afrique est un très beau pays, intéressant et plein de savoir aussi si l'on cherche bien. J'y ai passé le plus clair de ma vie et je pense que votre sœur y trouvera certainement de quoi l'occuper. Bien qu'il ignorait totalement dans quelle branche est-ce qu'elle pouvait travailler.
J'imagine qu'elle doit être plus jeune que vous pour s'emballer autant pour un voyage ? À moins qu'elle soit simplement d'une nature enthousiaste. »

Un peu comme son assistante qui s'emballait pour un oui ou pour un non. Adrian ne comprenait plus ce type de caractère depuis bien longtemps, pourtant il avait aussi été comme ça avant que l'esprit qui l'habitait ne s'éveille.
C'était intéressant de discuter avec la jeune femme, elle possédait des connaissances et une maturité que seuls quelques rares humains pouvaient acquérir. Puis autant être honnête : généralement ces individus étaient du genre à tout garder pour eux, jalousement. Elle lui parla un peu de son peuple qui semblait bien plus ouvert que celui de la Terre. Ce n'était pas si surprenant, une « race » plus âgée était aussi plus sage : les humains ne vivaient pas assez vieux pour pouvoir faire preuve de suffisamment de réflexion. Eldoth mémorisait les informations qui lui étaient communiquées : il appréciait d'écouter sans parler, c'était un goût qui se développait avec le temps. Cependant, Dioni sembla quelque peu gênée de monopoliser la parole. Pourquoi donc ? Ce qu'elle disait méritait d'être écouté et c'était là tout ce qui importait aux yeux du centenaire.

Leur discussion s'interrompit après que le sujet de Dana n'ait été abordé et pour cause : le serveur les avait rejoints. Fidèle à lui-même, Adrian resta muet jusqu'à ce que la jeune femme ne lui pose une question plutôt inattendue. Il n'avait jamais trop consommé de vin, non par choix, mais simplement parce qu'il n'y pensait pas. Les bons repas, les bonnes boissons, tout ceci semblait aussi secondaire que le fait de se sociabiliser, aussi Eldoth avait-il mis cela de côté durant les quarante dernières années.

« Pour être franc, je n'en ai jamais trop bu, je ne suis pas un grand consommateur de vin. Mais je dirais que comme beaucoup d'alcool, c'est effectivement assez traître. Plus que les autres même je pense : son goût fruité peut laisser croire qu'il est plus doux que les vins plus forts alors que les effets sont les mêmes. Il sourit légèrement.
Ne vous inquiétez pas, si jamais vous commencez à avoir la tête qui tourne, je pourrai vous raccompagner dans les locaux de l'UNISON. Il savait où ils se trouvaient, contrairement au vaisseau de Dioni. Ce sujet passé, il enchaîna sur autre chose.
D'ailleurs, appelez-moi Adrian, j'entends « monsieur ou docteur Pennington » bien trop souvent. Ce n'était qu'un détail, mais ça avait son importance, c'était un signe de bonne volonté pour mener à bien cette discussion.
Rassurez-vous, avec moi vous ne parlerez jamais trop. Je suis archéologue, c'est dans ma nature de vouloir en apprendre sur d'autres civilisations, même si je dois vous avouer que je ne me suis jamais vraiment tourné vers l'espace. Il y a tellement de choses à découvrir sur Terre, je n'aurais pas assez d'une vie pour tout apprendre. Bien que tout dépendait de la durée de la vie, il fallait l'avouer.
En parlant de Dana,.... enfin de la Princesse Thétis, si je peux vous aider, n'hésitez pas à me le dire. J'ai travaillé avec son grand-père par le passé, j'ai connu Thétis alors qu'elle n'était encore qu'une enfant et je suis encore en contact avec elle à ce jour. Si jamais vous avez besoin d'aide pour entrer en contact avec elle, je me ferai un plaisir de faire quelque chose. Ce n'était pas tous les jours qu'il avait l'occasion de se servir de ses contacts pour aider d'autres personnes, autant en profiter !
Et alors vous travaillez avec votre sœur ? Ce doit être plaisant de pouvoir rester en contact avec les siens, surtout sur une autre planète. Enfin, sauf si vous avez une autre perception des liens familiaux, je sais qu'ils ne sont pas perçus de la même manière dans toutes les civilisations. »

Cette fois-ci, c'était lui qui parlait trop, aussi en resta-t-il là.

HP:
 
Revenir en haut Aller en bas



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza




Le charme terrien...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Le charme terrien...
» Les Valkyries, l'équipage de choc et de charme de Cyanure la Shichibukai
» Harper serait-il un pyromane amoureux, troublé sous un certain charme?
» Quel peuple terrien pour arda?
» Shoshana, serveuse et vendeuse de charme, à Muina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-