AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 

Ni Dieu, ni maître ▬ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Message posté : Lun 17 Juin 2013 - 20:57 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Le soir était tombé lorsque les habitués du Circus s'y pressaient. La plupart des concurrents se battaient souvent ici et il n'y avait pas vraiment de nouveau visage, du moins pas pour Jay qui passait le plus clair de son temps sur les Docks. Ses frangins étaient quelque part dans le coin, occupés à ramasser quelques paris ou encore à chercher des jolies filles à impressionner, lorsqu'ils étaient ici, il était difficile de savoir ce qu'ils fabriquaient. Jay était de toute manière bien trop occupé par les combats futurs, il venait ici pour se battre et non pour tailler une bavette avec les spectateurs ou les fans de combats violents – et Dieu savait qu'ils étaient nombreux – il ne perdait donc pas inutilement son temps.
Il n'y eut pas de combats mortels pour commencer, l'américain savait parfaitement que s'il voulait pouvoir s'amuser en prenant plus de risques, il allait falloir attendre un peu que la soirée soit avancée. Vous ne donniez pas le meilleur de vous dès le début, puis si vous deviez passer l'arme à gauche, mieux valait que ce soit en plein milieu de la nuit. Il y avait quelque chose de plus... Amusant ? Allez savoir, Jay avait toujours vu les choses sous cet angle : le début de soirée ce n'était pas une bonne période pour crever.

Après quelques combats mineurs, le trentenaire avait donc eu l'occasion de s'éloigner un peu des arènes et de voir comment les choses se passaient de l'autre côté de la barrière. Toujours le même type de spectateurs, des amateurs d'hémoglobine, de violence et surtout du non respect des lois. Avec le temps, Jay avait commencé à comprendre que le Circus Maximus était un coin où tous les délinquants, hors-la-loi et personnes en désaccord avec les règles, venaient s'amasser. Cela ne dérangeait pas vraiment l'américain. Pour être sincère, il s'en moquait totalement, la seule chose qui importait c'était qu'ils puissent tous se battre sans avoir de donneurs de leçons sur le dos et s'ils devaient passer par le non-respect des lois pour cela, ma foi, ce n'était qu'un mince sacrifice.

En s'éloignant un peu de la foule, il repéra rapidement une silhouette familière. Enfin familière, disons surtout suffisamment originale pour qu'il ne la rate pas. Il n'y avait pas dix personnes avec une tronche comme celle de « William ». Enfin, pas dans les lieux que Jay fréquentait du moins. Le combattant ne le connaissait pas réellement, ils s'étaient croisés une ou deux fois, avaient peut-être échangé quelques mots lors de leur rencontre en ville, mais rien qui puisse dire qu'ils se connaissaient vraiment. Est-ce que ce gars se souvenait au moins de son prénom ? C'était peu probable, le trentenaire n'était pas le type de mec qui marquait les esprits et lorsque le gus en face se prenait pour un Dieu – ce qui était le cas de ce type – vous deviez avoir d'autres choses à faire que de retenir tous les prénoms des gars que vous croisiez. En tous les cas, une chose était sûre : ce mec ne devait pas être tout à fait normal. Une personne qui se présentait comme était un Dieu, c'était forcément quelqu'un qui voulait se faire remarquer et qui se foutait complètement de ce que l'on pouvait penser de lui. Ce n'était pas plus mal au fond. Peut-être qu'Atia aimait les personnes de cet acabit puisqu'il avait l'air de bien la connaître et d'être relativement mêlé aux affaires du Cartel. À l'opposé de Jay en gros.

Une idée germa finalement dans l'esprit du trentenaire : pourquoi ne pas le combattre ? Ce serait amusant de faire comprendre à ce type qu'il n'avait strictement rien d'un Dieu. Sans s'attarder davantage dans le coin, Jay rebroussa chemin pour retourner dans l'arène, juste à temps pour le début d'un combat en plus ! L'américain y sauta pour en découdre avec l'adversaire qui se révéla finalement être quelqu'un de bien... Pitoyable ! Juste de quoi mettre en jambe, un petit nouveau qui fut rapidement envoyé dans les cordes et par extension, à l'infirmerie. Le regard de l'américain se déporta sur la foule non loin de là et il repéra rapidement ce qu'il cherchait : le taré qui se prenait pour un Dieu. Satisfait – bien que son expression restait parfaitement neutre – il s'approcha de la zone où il se trouvait, avant de l'interpeller.

« Hey, le caniche de compagnie de la patronne ! » Il n'y avait pas dix personnes qui pouvaient correspondre à ce surnom logiquement. « William c'est ça ? Tu te prends toujours pour un Dieu ou t'as changé de disque ? Parce que ça devenait un peu répétitif là.... » Jay ne croyait pas que les Dieux existaient, pas plus qu'il ne croyait possible que certains d'entre eux s'invitent sur Terre. « Tu descends dans l'arène ou t'as la frousse de retourner à la niche avec un œil au beurre noir ? »

Il s'arrêta là : si le gars ne réagissait pas à la provocation avec ça, c'était certainement qu'il devait se maîtriser comme personne et l'intérêt de Jay retomberait aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 18 Juin 2013 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
La foule qui se dispatchait dans tout les coins. Des humains, seulement des humains. Une foule compacte de ces petits insecte banales et fourmillant. Depuis qu'Anubis était sur terre, il avait largement eu le temps de tout les observer de regarder leurs actes, leurs façon de vivre. De son regard canin, il n'en avait tiré qu'une chose. Il n'était en effet rien. Une vie courte – à peine quatre-vingt an en moyenne même un cycle solaire à Héliopolis – et surtout pleine de futilité sans le moindre intérêt ou but. Les hommes vivaient pour vivre. Râ comme d'autre leur avait fait ce présent et il l'utilisait à des fin banales. L'amour, l'amitié, la colère, la haine, le plaisir. Des mots sans connotation pour un dieu de la mort qui ne comprend guère où est l’intérêt de vivre ou pour vivre.

La mort était à ses yeux, bien plus réjouissante et pleine de bon sens pour un peuple qui ne faisait au final que tourner  en rond.

Mais voilà que ses méthodes étaient apparemment trop expéditives. Selon certains, les massacrer jusqu'au dernier pour retrouver Horus n'était pas la solution. D'après lui, de toute manière, les humains avaient ce qu'ils appelaient leurs héros dans leurs rangs. Ils seraient trop nombreux, trop efficace pour que même un dieu parviennent à les vaincre. Anubis pesta rien qu'à cette pensée. Se faire battre par des humain – méta ou non – serait bien une honte.
Il avait tenté plus d'une fois quelques percé et si jamais il n'avait été défait, les choses étaient claires. Ici sur le monde prime, les humains étaient chez eux et aussi puissant était il, Anubis devait cohabiter. Il avait longuement méditer là dessus dans sa cache en ruine. Ils n'étaient, ils étaient stupides, lui était là depuis la création du monde. Les manipuler, les faire servir ses intérêts, créer des compromis ne serait, il le pensait, pas trop dur.
Il n'y avait qu'à les voir là, tous criant, beuglant comme des sauvages à la vu du sang alors qu'ils tourneraient de l’œil à la moindre vu du leur. Pathétique.

Il se contre-disait. Il n'arrivait pas à se faire à cette idée. Des miroirs brisés comblaient les espaces de son hôtel en ruine et parfois alors que son reflet apparaissait, il se demandait ce qu'il était devenu. A négocier et à massacré quand les négociations échouaient, ils étaient tombé sur une certaine Atia qui l'avait pris … Dans le sens du poil. Horus lui était promis mais les contre-parties étaient bien présentes. Juger pour elle, percer des secrets cachés étaient une chose. Mais la César puisque c'est ainsi que certains l'appelaient avait poussé le vice jusqu'à lui demandé de combattre pour « divertir ». Il avait refusé, refusant de s'abaisser à ça. Puis on lui avait balancé l'image d'Horus sous la truffe et ravalant sa fierté il avait accepté. Une fois puis deux puis trois et ainsi de suite.

Le pire était qu'il y prenait goût, il changeait depuis qu'il était ici, son caractère évoluait et sa forme de chacal sur cette terre demandait plus que les besoins d'un dieu. Elle avait un air bestial au fond d'elle. Elle demandait du sang.
Pourtant ce soir, il n'était présent que pour la représentation. Même s'il ne combattait pas pour les beaux yeux d'une humaine, sa présence était toujours appréciée. L'homme mi-chacal, le dieu, Anubis … Il ne s'était jamais caché de se qu'il était et si beaucoup avaient des doutes, personnes n'osaient les lui poser. De toute manière, avait il seulement quelque chose à prouver.
Adossé contre un mur, les bras croisé et cet air toujours si fermé, il observa de sa haute taille l'arène et les combats qui s'y déroulaient. Il s'ennuyait et rien n'en ressortait au final si ce n'est une pointe d'orgueil qu'il ne s'était jamais connu. « Amateur .. » Pensait il alors qu'un homme se faisait déjà violemment éjecter et que les spectateurs scandaient leur soif de violence.

Il attendait le deuxième combat, espérant quelque chose occupant un peu plus sa soirée. Pourquoi était il là ? Pourquoi écoutait il cette Atia … Elle qu'il pouvait tuer en une fraction de seconde. Des pensée cruelles et sanguinaires lui venaient à l'esprit. Pensée coupé lorsque d'un coup, il sentit tout les regards tournés vers lui.

Le combattant l'appelait lui parlait. Il venait de le mettre en face de la vérité … « Caniche …William !?! … Pas un dieu ! » Était il ne serait que sérieux dans ses propos. Beaucoup étaient morts sous ses griffes pour moins que ça. Il était fou, complètement fou, le dieu ne voyait que ça. Mais quelque soit son excuse, il paierait.
Un air faussement calme, il se décolla de son compagnon de brique pour s'avancer vers l'arène alors que dans la foule, on commençait à s'agiter. On commençait à crier, à s'emballer. Le combat n'était pas prévu et plus d'un devait sûrement être content de le voir se dérouler plutôt qu'un autre.
La haine dégoulinait de ses yeux comme la bave de sa mâchoire pleine de crocs. Ses gestes n'étaient pas les plus agiles, sa démarche étaient lourde et peu élégante. Ses pattes griffues se plantaient dans le sol arrachant au passage quelques parcelles de pierre et de béton.
Il arriva devant l'arène comme le fou l'avait demandé. Un homme du Circus s'interposa, arguant qu'il ne combattait pas. Anubis n'en fit guère un problème et l’attrapa par le col portant ses yeux face à sa gueule assez grande pour ne faire de sa tête qu'une bouchée.



    « Atia à dit pas de mort … Mais à ta place je ne me mettrais plus en travers de mon chemin. »
    Lâcha t-il nonchalant d'une voix d'outre-tombe tout ce qu'il y avait de moins humaine. Puis d'un geste rageur et en esperant que cela lui serve de leçon, il le propulsa dans la marée humaine avant de monter face à celui qui avait osé l’appeler … William.


Dans l'arène, ses muscles se contractèrent d'un coup, sa peau noires se martela de striure sous la crispation forcée alors que les touffes de poils éparses se dressaient. A peine vêtu d'un jean déchiqueté puisque les insectes n'avaient que ça  pour lui, il commença à tourner autour de celui que certains dans la foule appelait Jötunn. Soudain, il se plaça face à lui grognant à sa face, projetant à lui une haleine sûrement limitée et quelques gouttes de bave. Puis son regard se posa sur lui et ses iris noires tournèrent au rouge alors que le karma du combattant se dévoilait à ses yeux.



    « Interessant … Bien, mal, des notions discrètes et aléatoires. Que fais tu là ? Pourquoi es tu ici ? As  tu vraiment ta place. Tes frères ont ils leurs places ? Je vois que tu fais en sorte de les protéger. Que ferais tu si ils tombaient entre mes griffes. Après toi bien entendu … »



    Réussite : Anubis porte un coup de griffe à Jay et lui entaille le torse en le mettant à terre quelques mètres plus loin

    Échec : Jay esquive le coup et Anubis prit de court tape dans le vide et perd son équilibre en perdant un peu plus son calme.


Ses mots étaient à peine fini qu'il leva brutalement son immense patte pour la faire retomber sur les flancs de Jay. Les griffes déchiqueté percèrent habits et chair laissant une marque de griffure plus ou moins profonde sur le torse de son adversaire. Le creux de la patte finit le travail prenant appuis contre le torse. La force divine suivant le mouvement, elle propulsa le dénommé Jötunn contre le sol alors que son corps glissait un peu plus loin en égratignant férocement le sol.


    « Tu as la chance de mourir par la main de la mort. Profite en, relève toi et souffre! »




--------
Point de vie d'Anubis: 4
Point de vie de Jay: 3
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 18 Juin 2013 - 22:41 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'William O'Connor' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 19 Juin 2013 - 16:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Visiblement le petit chien d'Atia n'avait pas apprécié la manière dont Jay l'avait abordé. Au moins se décida-t-il à réagir et c'était tout ce qui importait à l'américain. Celui-ci attendit patiemment que l'autre le rejoindre dans l’arène et le malheureux qui eut l'audace d'essayer de les empêcher de combattre fut rapidement envoyé dans les cordes – au sens littéral du terme. Une chose était certaine, avec la dégaine qu'il se tapait il y avait de quoi décourager n'importe qui. Sauf les courageux ou les suicidaires et pour le coup, le combattant entrait dans la seconde catégorie. Les défis c'était toujours intéressant, Jay avait réellement envie de voir ce que ce type avait dans le ventre et la manière dont il combattait. Entre assister à l'un de ses combats et y participer, il y avait une grosse différence ! C'était bien pour cette raison que le trentenaire s'était montré aussi pressant, il voulait un affrontement digne de ce nom ce soir-là !

Le petit manège que l'autre lui servit à son arrivée dans l'arène, laissa Jay de marbre. Les postillons et l'haleine de chacal, ce n'était pas ça qui allait le décourager ! L'américain se contenta de le dévisager d'un air indifférent alors que l'autre lui servait un petit couplet sur ses frangins. À quoi il jouait ? Son truc c'était de causer en se battant ? À peine eut-il terminé de parler qu'il lança une première attaque, plus vive que celle à laquelle l'américain s'attendait et il ne parvint pas à l'esquiver : les griffes de l'autre entaillèrent sa peau et sa chair sur une assez bonne partie du torse, mais il ne sentit rien. Son don d'insensibilité allait lui être très utile dans ce combat à n'en pas douter ! « William » enchaîna rapidement en le repoussant en arrière avec une facilité déconcertante et Jay eut le plaisir de débuter le combat en embrassant le sol. Il avait déjà connu mieux, mais ce n'était pas ça qui allait le décourager de combattre. Se redressant – épargné par la douleur – il porta son attention sur l'autre.

« Bordel, t'es ici pour te battre ou pour causer ? Dire que je pensais que les clébards fermaient leur gueule, je suis déçu. »

Il était vrai que discuter en combattant n'était pas son truc. Après ces quelques mots, Jay se concentra sur le combat : comme toujours les bruits autour de lui commencèrent à s'atténuer jusqu'à ce qu'il n'entende plus rien, ou presque. Seul son adversaire comptait, il devait la jouer finement et ne pas rentrer dans le tas sans réfléchir comme il en avait l'habitude. Quoique.... En fin de compte ce type de comportement ne lui avait jamais porté vraiment préjudice, pourquoi changer les bonnes vieilles habitudes lorsqu'elles portaient leurs fruits ?

Pour rien. Ce fut justement pour cette raison que Jay décida de faire comme toujours : Il se déplaça sur le côté, ayant noté que son adversaire n'était visiblement pas un modèle de grâce et de souplesse. Avoir quelqu'un qui n'était pas très souple face à vous, c'était toujours un avantage, surtout lorsque vous étiez comme l'américain. Celui-ci tenta finalement une attaque sur le flanc de William, utilisant sa force accrue pour essayer de le blesser ou au moins de le déstabiliser.
      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : Jay touche William et le fait reculer.
      ÉCHEC : Jay rate William et offre une cible de choix.

Le coup porta ses fruits ! La force de Jay fut suffisante pour faire reculer le caniche, mais l'avait-il blessé ? Il n'en savait rien, ce type avait la peau sacrément dure et il était fort probable qu'il n'ait pas réussi à lui briser un os, ou même à lui faire réellement mal. C'était le plus contrariant avec les autres mutés : il était pratiquement impossible de savoir ce que les coups donnaient sur eux. La suite renseignerait bien l'américain sur ce point : s'il grimaçait – un chien savait grimacer ? – ou s'il avait du mal à utiliser ce membre, ce serait une bonne chose pour l'humain.

----------------------

Point de vie d'Anubis : 3
Point de vie de Jay : 3
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 19 Juin 2013 - 16:14 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Jay Lane' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Juin 2013 - 4:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Anubis s'était déjà retourné, prêt à quitter cette soit disant arène. En fait seule sa tête s'était détourné pour quelques dernière vérification. Il venait de réussir le coup qu'il venait de porter et c'était avec un plaisir profond et sans nom qu'il avait senti ses griffes trancher la surface d'un épiderme aussi ridiculement fragile, aussi faible … aussi humain. La sale petite ordure à la langue trop pendue avait volé sous son regard accusateur et satisfait. La petite chose sensible devait maintenant crier de douleur, sentir l'explosion de ses nerfs, de ses sensations. Il était entaillé, la leçon aurait dû lui suffire. Il suffirait maintenant de le laisser se faire lyncher par les prochains combattants, car lui était encore bien inscrit sur les registres de cette soirée pour quelques rings. Il en était ainsi le dieu chacal ne voulait au final, même pas prendre la peine de se salir les pattes pour une chose si insignifiante.

Pourtant rien ne retentit. Pas une plainte, pas un soupir. Au contraire la petite chose sensible ne l'était pas autant que les autres et se relevait sans la moindre grimace ou réaction douteuse.
Les deux yeux retournés au noir profond et total s'écarquillèrent dans un accès de colère et de frustration. Un nouveau grognement plus sourd, plus retenu retentit de son gosier alors que par un réflexe canin, Anubis montrait les crocs, sa gueule grande ouverte et encore dégoulinante de cette bave vitreuse mais divine.
Le sale insolent s'était même mis en tête de le narguer. Appelant encore la créature supérieur qu'il était à arrêter de blablater pour venir aux choses sérieuses et surtout à l'appeler « CLEBARD » Est ce que ce pauvre taré était suicidaire. Le dieu se posa la question. Il était encore largement décontenancé par certaines réaction humaines. Ces êtres étaient juste tout bonnement des abrutis finis et en son sens, la moindre de leur réaction si humaine ne prouvait qu'une chose : Leur inutilité.
Celui là semblait d'ailleurs à son apogée et il prouvait à lui seul un fait clair dans l'esprit de la déité. Pourquoi avoir donné la vie aux humains, quand on voyait ce qu'ils en faisaient.
Mais le moment était bien mal choisi pour qu'il s'asseye sur des pensées si philosophiques qui l'avait déjà tenu en haleine pendant bien des cycles sur son trône de mort et d'ombre.
Il devait en finir. Une bonne fois pour toute. Le faire taire. Lui faire arrêter ses affronts. L’écraser comme on écrasait un moustique un peu trop pressant.
Tranquillement, il écarta les bras, suivant le mouvement de l'humain en pivotant sur lui même, suivant le moindre de ses souffles, de ses contractions de muscles.
Il n'était pas en fureur pour le moment, trop sûr de lui, trop sûr de son invulnérabilité pour s'emporter. Sa colère était froide, sa haine le consumait. « Clébard » repensa t-il …

Peut être perdu dans ses pensées, peut être trop sûr de lui, sûrement trop pataud. Anubis ne vit finalement pas venir le coup porté par le combattant qui bien plus rapide qu'il ne l'aurait pensé et surtout plus rapide que lui, l'atteignit directement sur les flancs de son torse noirci.

Il était agile, il était vif, mais cet petite raclure indécente était aussi forte. Très forte. Le coup porta ses fruits et Anubis recula de quelques pas en chancelant et surtout en rugissant. Un hurlement bestial qui laissa un écho faire trembler le Circus. Un hurlement qui laissa pendant quelques secondes l'ambiance, les cris les encouragements s'éteindre.
Là … Là il était furieux. Là, le dieu perdait ses moyens. Il grognait, il haletait comme un chien en colère, ses poings se serraient, ses pattes arrière en faisaient autant, laissant leurs griffes arracher quelques parcelle dus sol,. La douleur avait été impressionnante, délirante. Il n'avait pas ressenti ça depuis … Il ne se souvenait plus. Pire encore elle restait, laissait des traces. Pourquoi ? Il le comprit bientôt alors que sur son corps métamorphosé, il voyait une côte bien déplacé. Foutu humain et leurs enveloppe si précaire. Quelque soit les modifications qu'il y apporterait. L'origine de sa chair d'adoption lui poserait toujours problème. Ses pattes se posèrent sur l'os que l'on voyait faire pression sur sa peau et d'un coup sec, il le remit en place, hurlant de plus belle.
Il avait mal, il devait extérioriser, il devait se venger.
Sans réfléchir, il arracha l'une des petites poutres de métal qui servaient au contour de l'arène, au gradin ou il ne savait trop qu'elle installation. L'acier se marqua sous la pression de sa main laissant un léger impact se dessiné dessus. Sans attendre sans réfléchir, il souleva le morceau au dessus de lui et l'élança vers son adversaire.



    Réussite : Jay prend la poutrelle quelques part
    Échec : Anubis à tiré comme un bourrin et la poutrelle va se planter plus loin.


Le geste avait été brutal, incontrôlé. La barre traversa l'arène, fonçant droit sur la foule où par bonheur tout le monde avait eu le réflexe de s'écarter pour laisser le projectile artisanal passer. L'acier s'écrasa quelques mètre plus loin arrachant le béton du sol, laissant des gerbes d'étincelles sortir de ce freinage inattendu. La poutre se figea. Anubis laissa un nouveau grognement sortir avant – légèrement calmé - de pointer son adversaire d'une de ses griffes rutilante.


    « Tu devrais avoir plus de respect pour la parole minable. Ce sont des êtres comme moi qui vous l'ont conféré. Pourquoi tu veux te battre contre moi ? Tu crois avoir une chance » Dit il en désignant d'un coup de museau la poutre encore fumante gisant dans un mini cratère.





--------
Point de vie d'Anubis: 3
Point de vie de Jay: 3
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Juin 2013 - 4:02 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'William O'Connor' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mer 26 Juin 2013 - 15:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Le clébard n'avait pas l'air de bien réagir face aux provocations et aux coups lancés par Jay. Tant mieux, ce dernier ne faisait que s'amuser davantage : montrer à ce monstre de Frankenstein qu'il n'avait rien d'un Dieu. Pas dans l’arène du Circus, pas face à lui. Jay ne se prenait pas pour un combattant hors pair, mais il savait qu'il avait une certaine maîtrise et qu'il pouvait gagner, avec de la chance à ses côtés. N'avait-il pas réussi à battre Atia César en personne ? Une fois de plus, c'était uniquement la chance qui lui avait apporté cette victoire, mais c'était suffisant. Si ce type se prenait effectivement pour un Dieu, il apparaissait clair qu'il n'avait pas à craindre la chance d'un simple humain.

Son assurance ne fit que s'accentuer lorsqu'il vit que son coup avait porté ses fruits : le monstre avait reculé de quelques pas en chancelant, signe qu'il n'avait pas simplement perdu l'équilibre en raison de la surprise de l'attaque. La manière dont il rugissait laissait penser que cette situation le contrariait au plus haut point. Le hurlement sembla s'éterniser et rapidement le visage de Jay se marqua d'une expression de contrarié : super ! Il était tombé sur une véritable bête de foire qui se donnait en spectacle ! L'américain ne se concentrait que sur ce qui se passait dans l'arène, le reste ne lui importait pas, ainsi donc les cris avaient surtout le don de lui porter sur les nerfs. Mais peut-être était-ce là le but du caniche de madame César ?

William semblait avoir perdu ses moyens, provisoirement du moins, mais une chose était sûre : la manière dont il réagissait rappelait très clairement celle d'un chien. Il n'avait rien d'un Dieu et encore moins d'un humain, dire que ce type se prenait pour une divinité, non mais franchement.... Et Jay était acteur de cinéma peut-être ? La plaisanterie avait assez durée, le caniche se dirigea vers une poutrelle de métal située en bordure de l'arène et l'arracha littéralement pour la lancer sur son adversaire, lequel n'eut même pas à bouger pour l'esquiver. Franchement, c'était pitoyable, à part démolir les arènes il n'allait pas faire grand-chose ! L'attention de Jay ne se détourna pas de son adversaire qui l'admonesta, tentant peut-être de le provoquer. Perte de temps, le combattant n'était pas décidé à se laisser avoir par une provocation aussi grossière.

« Si tu bougeais autant que tu parlais, ce combat serait déjà terminé. Je sais pas, mais j'ai vaguement l'impression que t'es pas aussi doué que tu sembles le croire, on dirait que j'ai mes chances, ouais. »

Simple provocation destinée à agacer encore plus le type, il semblait perdre le contrôle de lui-même lorsqu'il s'attaquait à Jay en étant énervé, autant le pousser encore plus dans cette direction ma foi ! Sans se faire prier davantage, l'américain imita son comparse, sauf que lui se contenta d'arracher une barre de métal – assez imposante cela dit – située à côté des poutrelles identiques à celle que le caniche avait utilisées comme projectile juste avant. Comme s'il concourait au lancer de javelot, Jay lança son morceau de métal vers sa cible.
      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : Jay touche William et le blesse.
      ÉCHEC : Jay rate William.

La barre décrivit une espèce de montée en cloche avant de retomber et de toucher le « dieu ». Décidément, il aurait peut-être lui aussi besoin d'un coup de pouce du hasard ! L’américain ne dissimula pas sa joie et son amusement en esquissant un sourire qui se voulait provoquant. Histoire d'en rajouter une couche, il envoya quelques mots à l'attention de son adversaire : ce n'était pas lui qui se plaignait de ne pas l'entendre parler ?

« Tu vois, c'est pas la taille qui compte, mais comment on s'en sert ! »

----------------------

Point de vie d'Anubis : 2
Point de vie de Jay : 3
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mer 26 Juin 2013 - 15:07 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Jay Lane' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 2 Juil 2013 - 17:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Jay n'avait même pas sourciller. Il n'avait pas bougé et même pas une crispation de muscle n'avait parcouru son corps alors qu'une poutrelle en acier avait volé à ses côtés.
Mais pour ce qui était de l'indifférence, il en était ce coup là à une parfaite égalité. Anubis n'étant pas là – bien que les apparences semblaient trompeuses – pour faire un show. Il n'avait fait ça que pour laisser exploser sa colère et sa rage. Une extériorisation physique dans la plus pure brutalité.
Un dieu au caractère très lunatique.

Ainsi il l'écouta en simplement gardant son regard rouge braise rivé sur lui et la respiration haletante. Il n'avait, au fond, même pas vraiment compris ce qu'il avait voulu dire. Moins parler plus se battre ? Mais pourquoi donc. Les humains étaient bien étranges. Il n'avait toujours pas répondu à sa question. Pourquoi se battre contre lui ?
Pourquoi un combat sans honneur sans parole. Sans motivation réelle. Même Seth s'était montré plus respectable lorsqu'il avait commis son fratricide légendaire.

L'insecte voulait juste du sang, voulait juste se mesurer à lui sans intérêt. Pourquoi lui dire qu'il n'était pas aussi bon qu'il le croyait. Qu'elle était le but de tout ça. Si il le voulait, quelques minutes suffirait pour qu'il fasse sombrer ce ring dans le vieillissement, la mort et la vétusté.
Il n'était pas un combattant. Il était … un dieu. Et de par ce titre de dieu et sa vision du monde. Il ne comprenait décidément pas ce que lui voulait le sale petit humain.
Héliopolis posait un regard sur lui et il ne voyait dans ses paroles que provocation et brutalité. Les gestes d'une peuplade perdue et décadente qui maintenant écroulée sur elle même sans dieux ou croyance s’entre-tuait à faire d'elle même et de ses envies son nouveau maître.
Oui pour le chacal baveux qu'il était Jay était la bête. Les et les autres humains n'étaient finiraient par se mener à sa propre perte à tenter le diable.

Mais pour l'instant il était temps de revenir aux choses sérieuses et le dieu chacal se prit de plein fouet les années de techniques de Jay. Il avait arraché une barre plus fine, plus pointu plus approprié et moins bourrine. Il l'avait lancé à une vitesse impressionnante et le dieu qui n'avait pas directement compris ce qui se tramait derrière ce jet en cloche. Il observa la courbe l'air interrogatif et lorsqu'enfin elle piqua droit sur lui. Ses gestes lourd et patauds ne purent le sauver.

La barre en acier percuta de plein fouet son épaule noir. L'épais cuir divin ne se transperça bien sûr aucunement, même pas un poil ne s'en arracha et le pieu métallique se plia sur lui même avant de tomber froidement au sol. Mais n'allons pas croire que cela n'avait pas eu d'effet. Le choc se répercuta dans son être et les ondes éclatèrent ses muscles et ses veines au sein même de son corps. Sa peau si noir mat se colora d'un violet noirci tacheté de rouge par endroit. Une vague couleur sale masquée par quelques touffes de poils de couleurs sombres.
Le chacal grimaça à l'hémorragie interne qui parcourait son être. Il apprenait à vivre dans le monde physique à la dur. Lui qui, depuis la création du monde, pouvait balayer un champ de bataille d'un coup de main. N'avait simplement jamais appris à se battre ou à supporter la douleur.

Il entendit la remarque de Jay. Ne la comprit même pas, ce genre de blague graveleuse n'avait pas lieu d'être à Héliopolis et il le prit au premier degré. « Conseil idiot ... » Dit il simplement déphasé.
Quelques rires secouèrent les environs et les gradins. Il comprit son erreur. Il comprit qu'il n'était pas fait pour ce monde. Une colère le prit d'être celui qui était à part. Il était un dieu, c'était aux hommes de se plier à ses paroles. Non le contraire.
Mais ainsi soit il. Si il devait se battre comme un humain, il se battrait comme un humain. Enfin du moins le tenterait il.

Juste un grognement envers ses détracteurs et il s'élança. Lourd, puissant, chacun de ses pas avaient fait trembler l'arène. Chacune de ses griffes avaient arraché des parcelles du sol. Pendant bien une dizaine de minutes le dieu avait couru, avait reculer, s'était détourné. Il avait donné coup de griffes de, de pattes. Des morsures, de dents claquant dans le vide et manquant de peu son adversaire pour sa rage. Il l'avait eu une ou deux fois. Jamais rien de bien impressionnant et toujours Jay s'en était rapidement remis pour riposter et mettre le dieu en mauvaise position.
Il était entraîné. Il savait parfaitement ce qu'il faisait.

Ce petit jeu dura ainsi quelques temps où le chacal et l'humain jouèrent des mains et même de tout et n'importe quoi pour mettre l'autre à terre. Jusqu'à ce qu'Anubis tente un coup de griffe. Jay attrapa le poignet rendant les pattes du dieu inutilisable. Mais il n'avait hélas pas que ça et aussi proche de lui, il eu juste à approcher un peu sa gueule …


    Réuisste : Anubis parvient à mordre Jay à l'épaule et à le balancer un peu plus loin en le couvrant de bave

    Echec : Jay évite, Anubis croque dans le vide et déséquilibré fonce vers le sol en ayant quand même couvert Jay de bave.


Et à chiquer. Ses crocs s'enfoncèrent dans l'épaule du combattant. Sa gueule demi ouverte laissa une bonne traînée de bave s’étaler sur lui alors que d'un simple mouvement de tête il soulevait le corps de Jay en l'air en le secouant légèrement. En plein élan, il relâcha brusquement la pression qu’exerçait sa mâchoire pour laisser le corps voler un peu plus loin.


    « Relève toi ! »
    Une injonction bien loin des discours qu'il lâchait avant.


----------------------


Point de vie d'Anubis : 2
Point de vie de Jay : 2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Juil 2013 - 17:42 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'William O'Connor' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 2 Juil 2013 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Tiens, les clébards pouvaient grimacer ? Cette constatation ne manqua pas de faire rire Jay, un comportement certainement assez mal adapté à la situation. Peut-être que certains s'imagineraient que c'était la peur qui provoquait une telle réaction, mais dans le fond il s'en contrefoutait. Il n'y avait personne d'autre que le caniche et lui-même. La réplique que William fit à propos de la remarque du trentenaire ne déclencha aucun amusement chez ce dernier : lorsque ses provocations – rares d'ailleurs – tombaient à plat, il préférait passer à autre chose. Son but n'était pas d'amuser la galerie et encore moins de jouer la bête de foire, c'était uniquement une tentative pour faire sortir son adversaire de ses gongs et le pousser à l'attaquer d'autant plus sérieusement à lui. Il se contenta de hausser les épaules sans quitter l'autre combattant du regard, se doutant qu'il n'allait certainement pas s'en tirer aussi facilement la prochaine fois. Dans ce loisir la raclée n'était jamais bien loin, elle pouvait attendre au tournant et son rire paraîtrait bien idiot après. Mais ce n'était pas un problème. Contrairement à beaucoup d'individus qui participaient aux affrontements, Jay n'était pas ici pour devenir célèbre ou même pour s'attirer les faveurs de la foule, c'était juste pour le plaisir de faire ce qu'il aimait. Certains écrivaient des poèmes sagement attablés à leur pupitre, lui il venait combattre dans ces arènes. Chacun son truc. Visiblement c'était aussi le cas du « dieu » qui avait l'air de vouloir mettre une bonne raclée à son adversaire. Peut-être pour le persuader de sa légitimité de dieu ? Même s'il perdait, Jay n'accepterait jamais une telle chose. Même si sa vie en dépendait.

Un grognement, puis il s'élança vers Jay. Dans un sens, l'américain était heureux de se battre contre William, il fallait avouer qu'il dégageait une sacrée aura et que même pour un type désabusé comme lui, c'était un spectacle motivant. La seule chose inquiétante étant que cette charge lui était destinée. Détail ! Inutile de fermer les yeux pour encaisser le choc, c'était bien plus intéressant de voir les choses lui arriver droit dans la gueule. Pendant quelques temps – Jay ne saurait dire combien exactement – ils tournèrent et se testèrent sans vraiment se battre. C'était assez déstabilisant, le texan avait davantage l'habitude de rentrer directement dans le lard et d'envoyer l'autre au tapis en un temps record. Et tant pis pour les spectateurs. Son don d'insensibilité variait beaucoup, parfois il pouvait le conserver des heures et des fois juste quelques minutes. Là, il avait un combat à son actif avant celui qui se déroulait actuellement, il fallait donc accélérer la cadence.

Puis l'attaque se fit, un coup de griffe que Jay bloqua, mais il ne parvint pas à éviter la suite : un coup de dents et les crocs s'enfoncèrent dans la chair de son épaule. Bien entendu, il se sentit strictement rien, mais il était clair que la blessure risquait de le faire souffrir à la fin du combat. Quelle emmerde. Avant qu'il ne puisse se défaire de l'emprise du caniche, celui-ci en profita pour l'expédier plus loin où il s'écrasa sur le sol avec une certaine force. Un bref frisson passa le long de sa colonne vertébrale, signe que son insensibilité n'allait plus durer très longtemps : il fallait accélérer la cadence ! L'autre l'interpella visiblement pressé d'en découdre à nouveau, mais Jay prit volontairement son temps pour se remettre sur ses pieds.

« Doucement ma jolie, laisse-moi prendre mon temps, j'ai pas la chance d'être un dieu moi. »

Le ton était moqueur, une provocation pour le pousser à s'énerver. Un bref sourire passa sur les lèvres de Jay, chose suffisamment rare pour être soulignée. Il se tenait à quelques mètres de William et décida d'opter pour une technique qu'il avait utilisée contre Atia il y a quelques jours. Il utilisa sa force accrue pour frapper un coup contre le sol et le craqueler jusqu'à son adversaire. Lorsque ce fut fait, il dégagea son poing du trou qui venait de se former avant de sauter en direction du caniche pour lui asséner un nouveau coup de toutes ses forces.
      Lancer de dés #1 :
      RÉUSSITE : Jay touche William.
      ÉCHEC : Jay rate William.

Le coup porta ses fruits, l'attaque avait détourné l'attention de William et le temps qu'il remarque l'approche de Jay, celui-ci le frappait en plein visage. La force mise dans l'assaut le fit reculer, mais impossible de savoir si des dégâts importants suivraient cette tentative. C'était ce qui gênait le plus le texan au final : il ne savait pas si son adversaire était encore en bon état ou s'il ne sentait strictement rien des précédentes attaques. Ses grimaces laissaient penser que c'était le cas, mais difficile d'être sûr lorsque l'autre avait un gros museau à la place du visage.

----------------------

Point de vie d'Anubis : 1
Point de vie de Jay : 2
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 2 Juil 2013 - 21:13 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'Jay Lane' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Jeu 11 Juil 2013 - 21:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

avatar
Invité
Invité
Afficher le profil
Une goutte rouge écarlate glissa le long d'un croc tordu perdu au milieu de tant d'autres. Une langue  passa dessus récupérant la goutte d'hémoglobine qui contrasta sur son pourpre virant au noir. Les deux yeux glauques et divins, toujours brillant d'un rouge finalement et fatalement bien omniprésent avec son compère le noir sur le corps du divin.
Il observait en ricanant, jappant ou quoi que fasse un dieu à tête de chacal en se réjouissant du moment présent. L'humain roulait à terre devant une déité qui s'amusait à enfin reprendre un peu de dessus. Il voulait du combat, il en aurait. Du moins tant qu'il pouvait lui en offrir.

Un dieu de la mort, était il un combattant ? La question se posait encore et toujours. Et d'autant plus alors que l'hématome qui s'était fait une part de choix dans ce corps à demi-humain continuait de le faire souffrir.

Malgré le spectacle qui s'offrait à lui, il sentait bien encore les afflux d'un sang bien trop mortel qui parcourait ses muscles. Il sentait comme dans un mauvais ralenti de film d'action, son épaule se mouvoir. La rotation de l'os, le frottement des tissus. Les nerfs qui hurlent, qui se braquent.
Lui était debout, c'était lui qui venait de propulser son adversaire au sol.

Et pourtant c'était lui qui souffrait. C'était lui le dieu qui subissait la loi du monde prime et celle des hommes là où l'humain lui ne semblait même pas pousser un gémissement. Il se relevait, plus doucement, mais il se relevait et continuait à tenir le coup. Pas de cris rien. Anubis en restait incompréhensif. Les hommes, il les avait toujours observer à se geindre au premier coup. Lui n'était pas de ceux là.
Le monde semblait inverser et celui qui devait vaincre, le dieu semblait se faire dominer par un insecte dans un combat. Un combat en tête à tête. Il l'avait dis lui même. Lui n'était pas un dieu. Toujours loin du second degré bien humain. Anubis prit cette remarque pour une pensée partagée à celle de l'homme en question et se contenta d'une grimace à la seule idée que, lui et sûrement tout le monde ici, venaient de comprendre qu'il était décidément bien en sursis. Le combattant bat le dieu, car dans l'arène, il est sur ses terres.

D'ailleurs, l'insecte comptait bien lui prouver rapidement car à peine debout. Voilà qu'il se sentit l'âme d'une puissance parmi les puissances. Son poing frappa la terre. Onde de choc, quelques grains de poussière qui se soulèvent, prennent un envol pour retomber plus loin. Quelques millièmes de secondes qui passent avec un silence pesant. Puis le petit cercle craquelé qui s'était formé s'agrandit et en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire. La terre s'ébranla en miettes et en roc. Une fissure apparut et traça son chemin à travers l'arène jusqu'à passer entre les jambes du dieu.

Inattendu et surpris par tant de force chez un humain – lui même malgré sa force supérieure n'en pouvait peut être pas autant – son museau retomba droit vers le trou béant qui lui faisait maintenant face. Peu de chance pour le chacal de deux mètres de haut. Sa taille et sa carrure imposante n'avait pas que de bons effets et sous son poids indéterminé mais conséquent, un morceau de roche ou sa patte se posait craqua et s'éboula, laissant les griffes se planter dans la fissure, se bloquer dans la pierre, la terre sans pouvoir en bouger.
Il tirait de toute ses forces, il brutalisait ses muscles, ses forces. Mais plus il s'acharnait plus il handicapait. Un dieu mit impuissant par un lopin de sol. Il ne pouvait à peine le croire. Un craquement le fit revenir à la réalité, une présence, une approche.

Jay …

Il tourna la gueule béante, trop tard. Le combattant s'était approché, le combattant avait frappé. Un coup qui aurait lui aussi fait trembler la terre. Une frappe de plein fouet en plein dans le visage canin du dieu qui s'écroula à genoux.
Il haletait, il ruminait, et grognait au rythme de sa respiration. Il était sonné. Sa peau noir était résistante à tout, à tout épreuve. Mais l’intérieur. Cette souche humaine criait et s'écroulait sur elle même. Il avait été jusqu'à surestimé le corps des insectes et ce qu'il pouvait y faire.
Ses forces commençaient à le lâcher. Il devait tenter le tout pour le tout.

Fureur et rage de vaincre. Rage – ou dernier espoir, histoire de se voiler la face – de ne pas pouvoir être mis à terre par un humain. Il regroupa toute sa force, sa patte bloquée se contracta, les griffes entrèrent dans la terre, empoignèrent leur bourreau. Il tira une nouvelle fois de toute ses forces et le sol éclata en léger morceaux qui s'éparpillèrent, laissant un léger trou au milieu de l'arène. Il grogna,  repéra sa proie et bondit.



    Réussite : Anubis saute sur Jay et l'embarque avec lui en l’agrippant contre un mur.

    Echec : Jay esquive Anubis se mange le mur avec classe.


Tout alla très vite. Il son corps voler au dessus du sable taché de sang et fissuré, démoli par les deux adversaires. Il sentit ses pattes qui agrippaient violemment les épaules de l'humain. Son corps qui s'affaissait sous son poids. Les deux qui tombent au sol. Les coups qu'il prend, qu'il donne alors que les deux roulent sans se défaire l'un de l'autre. Pris dans un corps à corps à même le sol.
Il sentit soudain le mur d'un gradin les heurter, stopper leur cavale. Aveuglé de colère, ignorant les coups, il reprit les bras de son adversaires entres ses griffes et le retourna contre la paroi assez fortement pour laisser le métal se creuser. Serrant de toutes ses forces, espérant même jusqu'à le broyer. A quelques centimètres de lui et furieux. Il lâchait ce qu'il ne pouvait croire.



    « Tu .. ne peux pas me vaincre. C'est impossible. »



----------------------


Point de vie d'Anubis : 1
Point de vie de Jay : 1



Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Jeu 11 Juil 2013 - 21:50 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici
Maître du Jeu

avatar
Maître du Jeu
Afficher le profil
Le Hasard

ϟ Sexe : Masculin
ϟ Arrivée à Star City : 07/04/2012
ϟ Nombre de Messages : 3596
ϟ Nombre de Messages RP : 3227
ϟ Célébrité : L'Homme Mystère
ϟ Crédits : © Renan
ϟ Âge du Personnage : Tous et aucun
ϟ Statut : Tous et aucun
ϟ Métier : Hasard
ϟ Liens Rapides : Star City Heroes
Le membre 'William O'Connor' a effectué l'action suivante : Jugement du Hasard

'Jugement du Hasard' :
Revenir en haut Aller en bas



Ni Dieu, ni maître ▬ William

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


Sujets similaires

-
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» Et Dieu créa la femme.
» SI ARISTIDE EST UN DIABLE ,DUVALIER EST-IL UN DIEU ?
» William Delacroix [ Voleur ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Administration :: Archives :: Archives des Rencontres-