AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion


Partagez|

Adrian Pennington ϟ Eldoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Légion des Etoiles
avatar

Adrian Pennington

Légion des Etoiles
Généralités
Eldoth
L'ARCHIMAGE

ϟ Nombre de Messages : 4156
ϟ Nombre de Messages RP : 1362
ϟ Crédits : Moi
ϟ Doublons : Renan Le Guerec, Mikhaïl Yarochenko
ϟ Célébrité : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Âge du Personnage : 117 ans, la trentaine en apparence
ϟ Statut : Célibataire
ϟ Métier : Archéologue, professeur d'histoire et d'étude de la magie à Star High
ϟ Liens Rapides :
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 6
ϟ Particularités Physiques:
Mar 28 Mai - 19:25 Message | (#)


Informations Personnelles

ϟ Nom  : Pennington
ϟ Prénoms : Adrian
ϟ Sexe : Masculin
ϟ Âge : 113 ans, 30 ans en apparence
ϟ Date de Naissance : 28 Mars 1900
ϟ Lieu de Naissance : Washington, États-Unis d'Amérique
ϟ Nationalité : Américain
ϟ Orientation : Hétérosexuel
ϟ Métier : Archéologue, chercheur en free-lance

Administration

ϟ Avatar : Joseph Gordon-Levitt
ϟ Crédits : Box&Shock sur Bazzart
ϟ Pseudo  : Korpiklaani, Alestorm....
ϟ Âge réel : 24 ans, bientôt 25.
ϟ Parlez-nous de vous : Je précise que la répartition des pouvoirs a été vue avec Lukaz comme le personnage en avait autant dans l'encyclopédie, j'ai essayé de les répartir pour qu'il n'en fassent que 4
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? DC
ϟ Que pensez-vous du forum ? Je l'ai déjà dit précédemment.
ϟ Quelques conseils à donner ? Voir ci-dessus.

Historique

Adrian est né en Amérique à Washington en l'an 1900. Il venait d'une famille modeste et vivait simplement comme de nombreuses personnes à cette époque. Son enfance n'eut rien de très particulière, il était bon élève et se montrait même désireux d'élargir son panel de connaissances. C'était déjà une personne passionnée par l'apprentissage qui promettait de faire de grandes études : de quoi faire la fierté de ses parents qui n'étaient que de simples ouvriers.
Très jeune il éprouva le désir de devenir archéologue à la fois enthousiasmé par l'idée de découvrir de nouvelles choses et de nouvelles connaissances, mais aussi par des modèles tels qu'Howard Carter. Son désir principal était de faire une découverte qui lui permettrait de graver son nom dans l'histoire et de pouvoir donner à d'autres enfants l'envie de devenir eux aussi archéologues. Il fit donc son possible pour mener ses études à bien et se montra particulièrement sérieux et dévoué. Cette passion se révéla très utile puisque ce fut elle qui lui permit de tenir le coup pendant toutes ces années, jusqu'à ce qu'il obtienne enfin le titre tant rêvé de professeur en archéologie.

À partir de ce jour, loin de se reposer sur ses lauriers, Adrian décida de prendre les choses en main et de se lancer à travers le monde dans des expéditions aussi diverses que variées. Il estimait que ce n'était pas dans des bibliothèques et des ouvrages poussiéreux qu'il allait découvrir ce qui lui permettrait de graver son nom dans les mémoires, puis dans les livres d'histoire bien évidemment. Pendant de longues années ces recherches ne furent pas aussi fructueuses qu'il pouvait l'espérer : même si les rencontres qu'il fit se révélèrent toutes extrêmement intéressantes, il ne fit jamais de découverte aussi important que celle de son modèle. Pourtant, cet « échec » n'entama jamais sa motivation et après avoir appris de nombreuses informations liées à diverses mythologies auprès de chamans ou de sorciers, il finit par orienter ses recherches dans une direction qui allait définitivement changer le cour de sa vie.

En 1935 ses recherches le menèrent à un temple oublié depuis longtemps : celui de Saradok. Persuadé de tenir là sa chance de devenir un archéologue connu et reconnu, le jeune homme n'hésita pas une seule seconde à entrer dans ce lieu pourtant suffisamment étrange pour effrayer n'importe qui. Qu'allait-il trouver ? Lui-même l'ignorait. Inutile de dire que lorsqu'il tomba sur une momie, Adrian se sentit comme Howard Carter devant le Pharaon. Il prit toutefois la peine de déchiffrer les informations gravées sur les murs protégeant cette momie et apprit donc que cet individu était censée être celle d'un ancien sorcier Atlante répondant au nom de Sarevok. En bon archéologue qu'il était, Adrian avait déjà entendu parler de telles choses, mais y croyait-il ? C'était un autre sujet, pour être franc avant ce jour, l'homme ne s'était jamais vraiment senti concerné par les sorciers et tout ce qui y était lié, bien plus passionné par la découverte d'horizons encore non explorés. Peut-être que s'il avait prit la peine de s'intéresser plus à ce sujet, Adrian n'aurait pas commis l'erreur qu'il fit. En analysant les glyphes et inscriptions qui parsemaient le sarcophage, l'archéologue affaiblit le sceau magique qui emprisonnait Sarevok et celui-ci fut réveillé de son sommeil millénaire. Inutile de dire qu'Adrian éprouva un choc sans pareil en voyant la momie se redresser et il fut incapable de se défendre lorsque le sorcier l'emprisonna dans ce qui avait été sa tombe, avant de quitter le temple.

Persuadé que son heure était venue, l'archéologue eut la surprise de distinguer trois manifestations qui ressemblaient étrangement à des fantômes. Ces esprits expliquèrent alors au jeune homme qu'il était la réincarnation de l'homme qui avait été leur maître et qui était celui-là même qui avait emprisonné Sarevok avec ce sceau. Étrangement, lui qui avait toujours été assez sceptique à ce niveau trouva cette explication parfaitement logique. Comment se faisait-il qu'il se soit tant intéressé aux rumeurs qui parlaient de cet endroit s'il ne savait pas qu'il y avait bel et bien quelque chose ici ? La culpabilité l'envahit aussitôt : il venait de briser le sceau qu'il avait lui-même mis en place, que venait-il de lâcher dans la nature ? Persuadé d'avoir condamné le monde, l'archéologue eut cependant le loisir de rattraper cette erreur grâce aux trois esprits : d'un simple toucher, ils éveillèrent la magie et l'esprit qui sommeillaient en lui afin de lui permettre de combattre ce sorcier maléfique. Malheureusement, bien rapidement les souvenirs et la magie s'envolèrent. À peine avait-il réussi à quitter le temple et à regagner sa demeure à Washington qu'il ne parvenait plus à se remémorer toutes les pensées qui étaient nées dans son esprit alors qu'il se trouvait dans ce temps. Il crut bien que tout ceci n'avait été que le fruit de son imagination et qu'il avait perdu la plus grande découverte du siècle.

Mais ce fut à cette période où s'éveilla la sensation de devoir se rendre à un endroit bien précis dont il ne connaissait pas la localisation. Au cours de ses rêves, des souvenirs se réveillèrent, des formules qu'il fallait prononcer, un cercle magique à tracer, un endroit à rejoindre. À son réveil et sans plus attendre, Adrian reproduit tout ce qu'il avait vu en rêve et fut happé par une sorte de force supérieure qui le fit s'éveiller dans une pièce jusqu'alors inconnue. En parcourant les documents entreposés là, l'archéologue apprit qu'il se trouvait dans le sanctuaire de l'Archimage que lui seul pouvait rejoindre. Ce fut là qu'il trouva le bâton de l'Archimage qui lui conférait les pouvoirs inhérents à son nouveau rôle. Adrian passa beaucoup de temps dans son sanctuaire à ses débuts, le temps d'apprendre et de comprendre quelles étaient ses obligations. Il comprit aussi qu'il était investi d'un nouveau pouvoir et qu'il possédait désormais une affinité particulière avec la magie. Le sanctuaire abritait de nombreux artefacts en plus du bâton, il en emprunta deux : le collier d'Eldoth – à qui il emprunta son nom – et la boucle de Salem. Il se plongea cinq années durant dans l'étude de la magie, des forces occultes qu'il allait devoir combattre et fut impressionné de constater avec quelle vitesse il arrivait à assimiler de telles informations. C'était comme une seconde nature, comme si le plus compliqué des sorts lui apparaissait très simple à condition de prendre le temps de l'étudier et de le décortiquer. Il trouva rapidement ses marques dans ce milieu familier qu'était la recherche et en oublia même le temps qui passait. Il eut aussi recourt à des séances d'hypnose qui lui permirent d'apprendre qu'il avait vécu au moins sept vies par le passé et qu'il avait donc une grande expérience derrière lui. L'archéologue désireux de devenir célèbre avait cédé la place à un homme passionné par ces nouvelles connaissances et surtout, désireux de pouvoir se rendre utile.

Après cet épisode, Adrian décida qu'il était temps d'assumer son rôle. À partir de l'année 1940, il commença à opérer en tant que héros sous le nom d'Eldoth, mais il ne se montra cependant jamais aussi présent que d'autres super-héros de l'époque. Ses agissements étaient beaucoup moins visibles du public, il était même fort probable que la moitié de la ville – si ce n'est plus – n'entendit jamais parler de lui. Adrian se sentait bien plus à l'aise en tant que conseiller et n'hésitait pas à donner son avis et à apporter son aide aux super-héros qui agissaient de manière plus visible.
Cela ne l'empêcha cependant pas de combattre lui aussi à sa manière, il fut confronté à l'Ordre de Thulé et plus précisément à Wilhelm Kant qui représentait son adversaire le plus dangereux avec Sarevok. Eldoth prenait son rôle d'Archimage très au sérieux : il savait que son espérance de vie était considérable accrue depuis qu'il avait cessé de n'être qu'Adrian Pennington et c'était bien pour cette raison qu'il travaillait et traquait sans relâche les sorciers usant des forces occultes. Son devoir était tout ce qui lui restait, il avait laissé sa vie de côté et n'opérait plus que pour le bien du monde dans lequel il vivait.
Durant dix longues années, Adrian tenta de se montrer aussi efficace que possible, son aide étant appréciée par les autres super-héros qui ne possédaient pas ses connaissances ou son aisance avec la magie. À cette époque, il était encore très liant et passant le plus clair de son temps en compagnie d'autres personnes, il appréciait la proximité de ses semblables et avait encore des contacts avec sa famille. Mais cela cessa bien rapidement.

À la fin de la deuxième Guerre Mondiale, Eldoth décidé de voyager à travers le monde de manière à approfondir ses connaissances. Il passait notamment beaucoup de temps en Afrique où les chamans possédaient des dons et un savoir sans égal. Son côté archéologue se mêla étroitement à son rôle d'Archimage, même si désormais ses recherches étaient essentiellement axées sur la magie. Ce fut à partir de ce moment où il commença à se renfermer sur lui-même. À force ne de côtoyer que des sorciers ou des chamans et à apprendre à leurs côtés, Adrian en oubliait presque comment vivre normalement. Il se contentait d'apprendre, de rechercher, de perfectionner ses connaissances, toujours à vouloir en savoir plus, soumis à une soif de connaissances qui semblait insatiable. Loin de le contrarier, cette situation lui confirma ce qu'il pensait depuis le jour où il était devenu Archimage : il ne pouvait plus mener d'existence normale. Les siens vieillissaient, mourraient puis disparaissaient des mémoires. Bien rapidement il se fit passer pour son propre fils, puis le fils de celui-ci. Il gagnait en âge, mais son corps restait le même que le jour où sa puissance magique avait été déclenchée. Bien souvent cela lui jouait des tours : qui donc pouvait croire qu'un jeune homme en apparence trentenaire pouvait posséder des connaissances poussées sur un sujet aussi vaste que la magie ? Le fait de devoir mentir sans cesse pour camoufler sa véritable identité devenait très frustrant pour lui. Bien rapidement il fuit donc de lui-même les relations durables, craignant toujours de s'attacher à des amis pour finalement devoir s'éloigner d'eux avant qu'ils ne constatent que le visage de leur ami restait inchangé malgré les années qui passaient. Oh, l'idée de révéler son identité lui effleura de nombreuses fois l'esprit, mais il pensait sans cesse à la réaction de sa famille le jour où il leur avait tout avoué : incompréhension, crainte, dégoût même pour certains. La solitude se présenta rapidement comme la meilleure des solutions et il se concentra uniquement sur la magie, délaissant le reste.

Son voyage le mena aussi jusqu'en Égypte où il rencontra Sallah, un orphelin des rues. Ils n'étaient qu'en 1970 et l'enfant était alors âgé de 10 ans, Adrian décida de le prendre sous son aile et le gamin, heureux de trouver quelqu'un pour s'occuper de lui, le suivit avec joie.
En 1977, Adrian décida de poser ses valises à Star City. Les années passées à explorer le monde lui avaient permis de se faire un petit pécule qu'il utilisa pour acheter une maison dans le quartier du Front de Mer, située sur un nexus magique lui lui permettrait de décupler l'utilisation de ses pouvoirs et donc, de rendre ses recherches beaucoup plus efficacement. Sachant pertinemment que son arrivée en ville allait l'obliger à se révéler à ses voisins, il prétexta être le descendant du héros qui opérait dans les années 1940 et fit son maximum pour ne pas se mêler aux autres habitants du quartier. Il était pourtant difficile de cacher son mode de vie solitaire, rapidement des rumeurs naquirent sur son compte et Adrian décida d'y couper court en déclarant être un expert des sciences occultes et qu'il gagnait sa vie de la sorte. Cet aveu eut l'effet escompté : les gens le prirent aussitôt pour un excentrique et commencèrent à l'éviter. Seul Sallah restait à ses côtés et cela convenait parfaitement au jeune homme. Ce dernier était son unique soutient : il connaissait tout de son maître et avait pris l'habitude de le voir rester le même. L'enfant de dix ans qu'il avait été, était devenu un adolescent et deviendrait un adulte alors qu'Adrian ne changerait pas.

Pendant de longues années, Eldoth resta enfermé dans sa demeure, étudiant sans arrêt de nouvelles formes de magie et offrant son aide aux héros de l'Alliance Héroïque comme il l'avait fait à l'époque avec les super-héros. Quelques membres de ce groupe connaissaient en partie son histoire ou le pouvoir dont il disposait, mais aucun d'entre eux ne devint jamais l'un de ses amis ou de ses proches.
En 1995 Sarevok parvint à prendre le contrôle du Bâtisseur pour tenter d'effectuer un sacrifice de masse. Adrian, accompagné de deux autres héros, parvint à défaire le sorcier maléfique. À partir de ce moment Eldoth pensa avoir définitivement vaincu son Némésis, mais celui-ci réapparut un an plus tard pour se confronter à nouveau à Adrian. Par la suite, il affronta brièvement quelques adversaires comme par exemple Le Katana Écarlate en 2002, mais ne se mêla jamais réellement à la lutte directe. Ce fut là ces seules réelles sorties, toujours sous l'identité d'Eldoth et non celle d'Adrian Pennington.

À ce jour, Adrian passe le plus clair de son temps enfermé dans son étude, ne sortant que rarement. Sallah – devenu cinquantenaire depuis – s'occupe de tous ses besoins et représente la seule personne sur qui il peut s'appuyer. Voyant qu'il vieillit, l’Égyptien tente depuis quelques temps de persuader son maître – et ami – de s'ouvrir au monde extérieur. Il sait parfaitement qu'il n'est pas éternel contrairement à Adrian et craint sincèrement que celui-ci ne se renferme définitivement sur lui-même s'il venait à lui arriver malheur. Autant pour son devoir que pour faire plaisir à son ami, Adrian a donc décidé depuis peu de tenter de s'ouvrir aux autres, de s'intéresser aux magiciens de cette époque pour essayer d'étendre encore une fois ses connaissances. L'Ordre de Thulé et Sarevok existent toujours, l'Archimage qu'il est sait pertinemment qu'il est de son devoir de protéger le monde des forces occultes, mais comment pourrait-il le faire s'il ne connaît même pas ce monde ? La Légion des Étoiles et l'UNISON ayant déjà eu recourt à ses services, Eldoth s'oriente notamment dans cette direction, n'hésitant plus – ou si peu – à prendre les devants pour ré-apprendre à communiquer avec les autres. Inutile de préciser que lorsque vous n'êtes pas habitué à croiser de la technologie, ce monde peut vous apparaître comme particulièrement déstabilisant. Mais comme à l'époque où il rêvait de devenir archéologue, Adrian ne baisse pas le bras et se motive comme il peut en songeant aux découvertes qui se cachent peut-être au détour d'une ruelle de Star City : personne ne sait ce que l'avenir peut réserver, pas même un sorcier.

Dossier Médical

ϟ  Corpulence : Adrian est un homme de corpulence assez normale. Il n'a jamais été un grand sportif, mais le fait qu'il travaillait sur le terrain pendant des années l'avait poussé à se montrer assez regardant sur sa forme physique. Il sait aussi que son rôle d'Archimage lui demande d'être capable d'agir rapidement lorsque des forces occultes se présentent, il prend donc au sérieux le fait de rester d'une corpulence qui puisse lui permettre de se mouvoir avec aisance.
Adrian est d'une taille normale encore une fois, il fait un peu moins d'1m80 et ne se distingue pas particulièrement au milieu d'une foule.
ϟ  Visage :  L'on ne peut pas réellement dire qu'Adrian soit particulièrement beau ou séduisant. En réalité, il n'a jamais vraiment prêté attention à son aspect et se contente de rester présentable lorsqu'il doit sortir, ce qui n'arrive que très rarement. Vivant presque en ermite pendant des années, l'Archimage s'est quelque peu laissé aller et il lui arrive souvent d'arborer une barbe de plusieurs jours et parfois d'oublier de passer par la case « douche » tant ses recherches l'absorbent. Il a des traits assez carrés et rudes et des yeux relativement clairs qui contrastent assez avec ses cheveux sombres. Cela dit, il n'a pas un visage qui marque forcément l'attention et tout ceci lui convient largement !
ϟ  Particularités :  Adrian porte des lunettes la plupart du temps, surtout lorsqu'il fait des recherches dans son laboratoire. Il n'a rien qui sorte de l'ordinaire, mis à part éventuellement ses tenues assez.... excentriques selon les points de vue. Malgré les années qui sont passées depuis sa naissance, Adrian affectionne toujours les tenues de sa jeunesse et en porte aussi souvent que possible – c'est-à-dire pratiquement tous les jours.
ϟ  Qualités et défauts : Très solitaire, Adrian est peut-être quelqu'un de trop renfermé sur lui-même. Ses recherches et ses dons pour la magie font de lui quelqu'un de très – trop – passionné par son rôle d'Archimage, il délaisse donc sa vie sociale pour se pencher sur le reste. Il a du mal à considérer qu'il est dans son intérêt de se mêler au reste des habitants de Star City, étant immortel, Adrian sait qu'il verra mourir tous ses amis et préfère donc se limiter à quelques personnes dont il ne peut se passer, comme son assistant Égyptien Sallah.
Il est décalé avec le monde actuel et bien qu'il soit un chercheur passionné, Adrian ne se tient jamais au courant des nouveautés technologiques. La magie n'a aucunement besoin de la technologie – à ses yeux – et il ne sait donc pas utiliser un ordinateur, a du mal à faire fonctionner son téléphone ou encore à conduire une voiture.

Adrian est une personne très appliquée et passionnée. Lorsqu'il fait quelque chose, il le mène à son terme et ne baissera jamais les bras. Il est aussi digne de confiance et même s'il ne se lie pas facilement, c'est un homme foncièrement bon qui sait se montrer redevable à l'égard des personnes qui l'aident.
L'Archimage n'est pas matérialiste, il ne s'attache que difficilement aux objets. Seuls les artefacts qu'il possède ont une réelle valeur à ses yeux, le reste n'est qu'une manière de vivre normalement en donnant l'impression qu'il est bien ce qu'il prétend être.
ϟ  Goûts et dégoûts :  Adrian n'aime pas vraiment la manière dont le monde a évolué. Il a beaucoup de problèmes à se faire à la technologie, la rapidité avec laquelle tout le monde vit, les changements radicaux opérés depuis sa jeunesse.... Ce n'est pas réellement un dégoût, plutôt un sentiment étrange, celui de ne pas être capable de mener de front son rôle d'Archimage et celui de jeune homme « normal ». Un dégoût de son manque d'investissement dans certaines choses importantes.
Il exècre la magie occulte, le mal et tout ce qui s'y mêle. Inutile de préciser que le fait que tout son temps soit occupé par son rôle d'Archimage le pousse à se concentrer presque uniquement sur cette hostilité.

Il aime la bonne musique. Attention, nous ne parlons pas de celle de nos jours, mais bel et bien de celle des années 1900. Il en met souvent en route en bruit de fond lorsqu'il travaille dans son laboratoire de recherche, cela l'aide à se concentrer et à se calmer.
Adrian aime les animaux, mais il n'a jamais le temps de s'en occuper et n'en possède donc pas. Il aime la bonne nourriture – avec une affection particulière pour les choux de Bruxelles – même s'il prend rarement le temps de faire un bon repas.
Et bien évidemment, il aime plus que tout la magie, l'archéologie et les recherches qui y sont associées. C'est désormais sa vie quotidienne et son rôle en tant qu'Archimage, il est donc baigné là-dedans en permanence.
ϟ  Rêves et peurs : Les rêves, Adrian n'en a plus réellement, ou alors ils sont tous centrés sur la magie. Voir l'Ordre de Thulé disparaître, pouvoir faire face à la magie occulte, éviter que le mal ne prenne le dessus.... En somme, tout ce qui incombe à son rôle d'Archimage.
Il ne possède plus de rêves liés à sa vie en tant qu'Adrian Pennington. De toute manière il n'est plus celui qu'il a été, se faisant passer pour son propre arrière petit-fils afin de ne pas éveiller les soupçons de ses voisins, il a depuis longtemps oublié l'idée de mener une vie normale.

Son pire cauchemar est certainement de voir le mal prendre le dessus. Le simple fait de penser que l'Ordre de Thulé – ou tout autre organisme – puisse un jour atteindre son but l'empêche de dormir. La magie occulte peut se révéler particulièrement puissante et inquiétante, surtout placée entre de mauvaise mains, il est de son devoir de veiller à ce qu'une telle chose n'arrive jamais, il est donc logique qu'Adrian s'inquiète beaucoup à ce propos.
ϟ  Quelle vision votre personnage a-t-il des autres ? Adrian ne côtoie plus les autres depuis bien longtemps. Mis à part Sallah son serviteur Égyptien, il ne voit plus grand monde puisqu'il passe le plus clair de son temps enfermé dans sa demeure à étudier la magie, les différentes manières de combattre le mal et de rechercher de nouvelles formules afin d'étendre ses connaissances pour le jour où il lui faudra affronter la magie occulte. Pourtant, Adrian a toujours été un homme relativement aimable et assez facile à lier, surtout lorsqu'il était encore archéologue au cours de ses années de jeunesse. Il aimait voyager et rencontrer de nouvelles personnes, apprendre des connaissances anciennes de la bouche de chamans considérés comme des fous par le commun des mortels et tant d'autres choses semblables. Depuis qu'il est devenu l'Archimage, Adrian a été happé par ce rôle et obsédé par la magie, ressentant l'insatiable désir d'en apprendre plus et craignant que le temps lui manque. Ironique lorsque l'on sait qu'il est devenu immortel. Ce devoir lui a fait oublier les autres, il passe souvent plusieurs semaines – voir mois – sans jamais rencontrer qui que ce soit d'autre que Sallah.
Jusqu'à présent cela ne le dérangeait guère, mais depuis quelques temps il en vient à se demander comment il lui est possible d'aider les autres sans connaître le monde dans lequel il vit. Poussé par Sallah, Adrian a donc décidé de s'intéresser au monde contemporain, rencontrer les magiciens de ce siècle et surtout, savoir face à quoi il se trouvait aujourd'hui.

ϟ  Où se placerait-il dans l’échelle qui va du Super-Vilain au Super-Héros ? N'étant pas vraiment un super-héros, Adrian ne se place pas réellement sur cette échelle. Il ne revêt pas son costume pour aller combattre les méchants dans les ruelles de Star City, disons qu'il agit à distance. Adrian étudie beaucoup, énormément même. Il se rend utile en découvrant d'anciennes magies, en apprenant des techniques oubliées ou encore en effectuant des recherches pour le compte de la Légion ou de l'UNISON. Il agit dans l'ombre, ne côtoie pas vraiment les autres héros – ou humains – et se rend davantage utile par ses connaissances que par sa force. Cela dit, Adrian est prêt à combattre si une force occulte venait à se présenter et qu'il fallait s'occuper d'elle, mais son rôle principal est de rester en arrière pour étudier. Il se situe donc dans une autre catégorie.

ϟ  Est-il prêt à tout pour arriver à ses fins ? Absolument pas ! Adrian est bien évidemment là pour protéger le monde de la magie occulte, mais il ne lui viendrait pas à l'esprit de sacrifier un enfant ou même un quelconque humain, pour parvenir à ses fins. Il considère que celui qui est capable de sacrifier quelqu'un pour réussir à vaincre son adversaire ne vaudrait pas mieux que celui qu'il combat. Une vision des choses naïve de l'avis de beaucoup, mais en laquelle l'Archimage croit dur comme fer. Manichéen d'après certains, disons plutôt que l'archéologue a une vision des choses tronquée par son rôle. Il sait que son devoir est de protéger les individus, quels qu'ils soient, de la mauvaise magie et il pense donc qu'une magie capable de sacrifier un innocent serait forcément mauvaise. Il n'est donc pas envisageable de combattre le mal par le mal et Adrian ne se gênera pas pour mettre sur sa liste un magicien qui se comporterait de la sorte. La seule vie qu'il pourra envisager de mettre en jeu un jour étant la sienne.

ϟ  Serait-il prêt à blesser ou tuer pour gagner un combat ? En aucun cas. Adrian considère la vie humaine - ou animale - comme quelque chose d'extrêmement précieux, il ne peut donc envisager tuer quelqu'un pour réussir à gagner un combat. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il a veillé à apprendre de nombreux sortilèges permettant de neutraliser ses adversaires. De plus, un homme encore en vie pourra toujours vous informer sur sa situation, ses comparses et ses projets, tandis qu'un cadavre ne sera bon qu'à être enterré. Une fois de plus, son comportement peut apparaître comme idéaliste et sa vision du monde comme trop utopique pour l'époque dans laquelle il vit, mais Adrian a déjà vu de quoi l'Ordre de Thulé - et d'autres étaient capables, il se tient donc fin prêt à leur faire face. Bien évidemment, si la vie d'innocents dépendaient de la mort d'un « méchant », Adrian n'hésiterait pas à le tuer, mais c'est un geste qui resterait gravé dans son esprit pendant longtemps. Il n'aime pas tuer c'est un fait, mais il le fera comme il a accepté son rôle d'Archimage : pour le bien des innocents.

ϟ  Pourra-t-il user de violence pour se sortir d'une situation de crise ? La violence est inhérente au monde moderne, qu'elle soit verbale ou physique, mais Adrian n'en use que très rarement, pour ne pas dire jamais. Vous ne le verrez jamais lever la main sur un humain ou un animal, il est du genre à chercher à attraper une mouche bruyante pour la sortir plutôt que l'écraser par facilité. Son immortalité lui a donné la chance de pouvoir prendre son temps et il tente donc de ne pas se laisser charmer par la facilité de supprimer quelqu'un ou quelque chose plutôt que de faire un détour. Ce n'est pas bien compliqué, Adrian n'est pas une personne violente au naturel et il préfère que les choses se déroulent de manière pacifique, mais cela ne signifie pas qu'il ne puisse pas se montrer radical dans certains moments. Étant Archimage, il possède une affinité particulière avec la magie et la perçoit peut-être différemment des autres magiciens, il connaît ses dangers et ses atouts, sait qu'elle peut se révéler mortelle et est donc parfaitement conscient qu'il possède une arme dangereuse entre les mains. Il pourra user de ses dons magiques pour blesser quelqu'un si le besoin s'en fait sentir, l'on peut donc considérer que pour remplir le rôle qui lui incombe, Adrian est prêt à user de violence et cela même si ce comportement va à l'encontre de son caractère.

Super Dossier

ϟ Groupe et raisons : Indépendant. Bien qu'opérant du côté du bien, Eldoth est une personne solitaire qui n'est pas réellement faite pour opérer dans un groupe comme la Légion ou encore l'UNISON. Il est bien plus utile en tant qu'indépendant, même s'il n'hésite jamais à aider les super-héros ayant besoin de ses talents en tant qu'Archimage. Certains membres de ces organismes connaissent sa véritable identité et sont au courant du fait qu'il est bien le Adrian Pennington né en 1900 et non son arrière petit-fils, mais par désir de tranquillité, il n'en fait pas état à tout le monde. Eldoth est donc un indépendant qui opère pour le bien, il n'agit cependant que très rarement sous son identité secrète et ne revêt son costume que pour des occasions spéciales comme par exemple l'apparition d'une force occulte ou encore d'un membre de l'Ordre de Thulé qu'il faudrait combattre.

ϟ Pouvoirs et capacités : Maîtrise de la Magie : En devenant l'Archimage, Adrian a eu l'accès au sanctuaire de l'Archimage où il a trouvé le bâton de l'Archimage qui s'est activé à son contact. Cet artefact lui confère une affinité unique avec la magie, lui permettant d'en user sans avoir besoin de prononcer d'incantation ou encore de dessiner des cercles mystiques. Il peut faire appel à n'importe quel type de magie, bannir des démons, des fantômes ou même des dieux. Ce pouvoir unique ne lui est donné que lorsqu'il porte le bâton sur lui, celui-ci se transforme en un épais bracelet couleur argent et frappé de symboles ésotériques. Il peut passer pour une simple babiole, mais renferme en réalité tout le pouvoir de l'Archimage. Il est à noter que même s'il venait à se faire voler cet artefact, celui-ci ne pourrait être utilisé par nul autre que l'Archimage en personne : lui pour le moment et son successeur le jour de sa mort. Au moment du décès de l'Archimage, le bâton est automatiquement téléporté dans le sanctuaire ou le futur Archimage pourra l'y trouver. Cet artefact lui permet donc d'user de ses sorts sans avoir besoin d'incantations ou de formules, il lui faut simplement les prononcer dans son esprit pour qu'elles fonctionnent. Bien évidemment, cela ne s'applique aux sorts qu'il connaîtrait déjà, lorsqu'il souhaite acquérir de nouvelles connaissances Adrian doit faire comme tout le monde et commencer à la base. Il apprendra simplement beaucoup plus vite qu'un magicien normal.

Espérance de vie accrue : Lorsqu'il est devenu Eldoth, Adrian a vu son espérance de vie être grandement accrue. Jusqu'à présent, il ignore totalement jusqu'à quel âge il pourra bien vivre, mais comme il n'a pas prit une ride depuis le jour où il a est devenu l'Archimage, Adrian en déduit qu'il n'a pas vraiment à s'inquiéter à ce propos. Il sait par contre que son rôle est irrémédiablement lié à sa survie. Des documents présents dans le sanctuaire expliquaient clairement que si l'Archimage n'assumait pas son rôle et laissait les forces occultes prendre le dessus, il serait immédiatement sanctionné par la perte de cette espérance de vie. À l'instar de Dorian Grey, il prendrait alors toutes les années écoulées depuis le jour de son sacre. Autant dire qu'à 113 ans, Adrian imagine aisément qu'il signerait son arrêt de mort en s'éloignant du chemin tracé par ses prédécesseurs.

Forme astrale : Il s'agit d'un pouvoir magique qui permet à son esprit de quitter son corps. Ce dernier devient alors une simple poupée de chair sans conscience et son esprit est capable de se déplacer dans le plan astrale. Il peut voir – comme à travers un épais brouillard – mais ne peut pas être vu, il ne peut pas non plus agir avec les objets ou les individus se trouvant autour de lui. Ce procédé demande beaucoup d'énergie et comme Adrian ne l'utilise que rarement, il ne le maîtrise pas parfaitement. Par conséquent, il doit encore tracer les cercles magiques et prononcer la formule lui permettant de faire quitter son esprit de son corps, il a simplement plus de facilités pour le faire en raison de son statut d'Archimage.

Illusions sensorielles : Ce sortilège agit directement sur les individus ciblés par Adrian. Pour le moment il ne parvient à le faire que sur une personne à la fois – il n'a presque jamais eut recourt à ce sort auparavant – et il lui faut une bonne concentration. En prononçant la formule nécessaire, Adrian peut modifier la perception des sens d'un humain. Il peut ainsi faire sentir le parfum d'une rose à une personne en train de sentir des frites ou encore lui faire voir un arc-en-ciel alors que le ciel est gros. En somme, il agit directement sur les sens de sa cible, mais ce sort demande une forte concentration et le laisse généralement épuisé mentalement. Il ne peut pas modifier plus de 2 sens à la fois pour le moment et ne s'est jamais réellement entraîné pour développer ce sortilège ce qui explique son manque de maîtrise à ce niveau.

Collier d'Eldoth : En portant ce collier, Adrian bénéficie du don de télépathie et de télékinésie. Il agit directement sur son cerveau et développe la partie permettant d'user de dons liés au contrôle mental. Lorsqu'il porte ce collier, Adrian peut donc lire dans l'esprit des autres – chose qu'il ne fait jamais en raison des lois en vigueur à ce propos – ou encore utiliser sa concentration pour déplacer des objets. Cependant comme il ne se sert que très peu de ces deux dons, Adrian ne les a pas énormément développés, ils restent donc relativement sommaires et ne lui permettent pas de grandes choses. Sa télékinésie lui donne la possibilité de déplacer des objets d'une taille allant d'une bille à celle d'un pose de télévision, tandis que sa télépathie lui permettait – s'il le voulait – de lire les pensées d'une personne ne possédant aucune expérience dans le domaine mental. Face à un mentaliste ou un homme habitué à être confronté à ce type de personnes, son don serait sans effet.
AMÉLIORATION : Depuis peu, Adrian a la possibilité de ressentir l'état d'esprit des personnes à proximité (dans une sphère de 4/5 mètres autour de lui) et de savoir si elles sont irrités, heureuses, gênées... Il est à noter que plus Adrian est entouré, moins sa perception sera développée sauf s'il décide de se concentrer sur une seule personne et d'occulter les autres

Boucle de Salem : Il s'agit d'un artefact lié à son statut d'Archimage. Tout comme avec le collier cette boucle d'oreille qu'il porte en permanence lui confère un champ de force et un choc mental. Son champ de force se présente en une espèce de brouillard épais et compact qui forme une boule autour de lui. Adrian ne peut plus se déplacer lorsqu'il en use et si rien ne peut le toucher, il ne peut pas non plus faire sortir quoi que ce soit de sa boule protectrice. Concernant le choc mental, il s'agit tout simplement d'une pulsion donnée par l'esprit qui agit comme un raz-de-marée et touche les personnes situées à une distance d'au maximum 4 mètres. Les effets sur les cibles sont assez variés, en général les personnes sont simplement étourdies comme si elles venaient de se cogner la tête, mais les plus faibles peuvent être assommés tandis que les individus les plus résistants peuvent être simplement ébranlés.

---------------------------------------

Serviteur : Il s'agit d'une Aziza.
Ayant passé plusieurs décennies en Afrique, Adrian avait reçu un talisman en cadeau de la part d'un chaman d'une tribu qu'il connaissait bien. L'objet n'avait jamais réagi aux tests de l'Archimage, mais s'est activé très récemment sans qu'Adrian ne sache pourquoi.
L'Aziza est liée au talisman qui ne peut être activé que par Adrian, elle possède sa propre volonté et pour le moment, sert le mage par obligation et non par plaisir - ne le connaissant pas assez. À l'heure actuelle elle refuse d'utiliser ses pouvoirs offensifs, mais est une excellente conseillère pour l'Archimage en raison de ses connaissances spirituelles. Elle lui sert donc « d'assistante » lors des missions.
Il peut communiquer avec elle lorsqu'elle se trouve dans le talisman, mais pas de manière très poussée. Il ne s'agit que de sensations ressenties par Adrian, comme un étouffement lorsque la fée éprouve le besoin de sortir pour l'informer de quelque chose par exemple. En somme, une communication très primitive.

ϟ Surnom et costume : Eldoth. Adrian possède bien un costume dont il usait beaucoup dans les années 1930-1940 lorsqu'il opérait en tant que super-héros, mais depuis bien longtemps il s'est retiré de ce genre d'activité. Cependant, parfaitement conscient qu'il lui faudra tôt ou tard sortir de sa retraite pour combattre les forces occultes, Adrian a demandé à son assistant de lui faire refaire un costume avec pour seul mot d'ordre : sobriété ! Celui-ci se trouve être particulièrement simple, sombre et recouvert de différentes poches pouvant lui servir à dissimuler des objets servant à des incantations, il sert principalement à dissimuler son visage et à moduler sa voix de manière à ce qu'il ne soit pas démasqué par le premier sorcier venu. Bien sûr, le fait qu'il n'apparaisse que rarement en public sous son identité civile aide aussi beaucoup à conserver cet anonymat.

Informations Complémentaires

→ Adrian se fait passer pour l'arrière-petit fils du Adrian Pennington né en 1900. Il se fait aussi passer pour le fils de celui qui était venu s'installer à Star City en 1977 afin d'éviter les questions des voisins.
→ Il a vécu en ermite pendant de nombreuses années et ne sort de chez lui que depuis peu.
→ Des membres de la Légion des Étoiles et de l'UNISON connaissent sa véritable identité.
→ Il ne vit que pour son rôle d'Archimage et n'a presque que ce sujet de conversation ce qui rend particulièrement difficile sa vie sociale – quasi inexistante d'ailleurs.



Dernière édition par Adrian Pennington le Sam 10 Mai - 16:32, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Shosholoza, Kule... Zonzaba, Stimela siphume South Africa, You are meandering on those mountains, The train is from South Africa, Wen´uyabaleka, Wen´uyabalekaShoSholoza


Maître du Jeu
avatar

La Maire

Maître du Jeu
Généralités
Madame la Maire

ϟ Nombre de Messages : 9415
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Crédits : Renan
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Feuille de RP
Feuille de personnage
ϟ Pouvoirs:
ϟ Niveau de Réputation: Niveau 5
ϟ Particularités Physiques:
Sam 1 Juin - 23:36 Message | (#)

Rebienvenue à toi sur le forum !

En dehors de quelques petites fautes d'étourderie, il n'y a aucun souci dans ta fiche qui respecte bien le personnage ! Je n'ai donc rien à redire du tout.

Tu commences avec un niveau 3, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure. Tu gagnes par ailleurs 15 points de réputation bonus pour avoir fait une fiche 24h chrono !

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition !

Bon courage pour protéger le monde contre les forces obscures !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Adrian Pennington ϟ Eldoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1


Sujets similaires

-
» Adrian Pennington ϟ Eldoth
» La difficile épreuve d'Adrian Pennington
» Adrian Mutu
» Adrian Aucoin
» Université de Boston - Adrian dans son bureau...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Star City Heroes :: Présentation :: Cartes d'Identité :: Archives des Citoyens :: Légion des Etoiles-