AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_1Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_2bisSolomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_3
 

Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville...

 
Message posté : Dim 5 Mai 2013 - 2:04 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur

Informations Personnelles

ϟ Nom : Laveau.
ϟ Prénoms : Solomon.
ϟ Sexe : Masculin.
ϟ Âge : 30 ans.
ϟ Date de Naissance : 01/11/1983.
ϟ Lieu de Naissance : Cité Soleil, Port-au-Prince, Haïti.
ϟ Nationalité : Haïtienne.
ϟ Orientation : Hétérosexuel.
ϟ Métier : Tenancier d'un bar.

Administration

ϟ Avatar : Idris Elba.
ϟ Crédits : Shiya.
ϟ Pseudo : Sarin.
ϟ Âge réel : 24 ans.
ϟ Parlez-nous de vous : Je suis un homme de 24 ans, j'habite en Bretagne. J'aime imaginer, concevoir, et écrire. Le fait d'écrire ouvre des portes, offre des opportunités d'apprentissage et de création.
ϟ Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à une amie qui y est inscrite : Arianna Soroway.
ϟ Que pensez-vous du forum ? Très beau visuel, les couleurs ne sont pas trop chatoyantes, ni trop agressives. Le design est épuré et sobre. J'adore ! Et le contexte du forum est sensationnel.
ϟ Quelques conseils à donner ? Rien à dire.
Historique

I. La naissance d’un mythe :

Traditionnellement en Haïti la période des ouragans s'étend de début juin à la fin novembre. Ainsi en cette nuit du 1er au 2 novembre 1983, au fond de la Cité Soleil de Port-au-Prince, alors qu'un ouragan exprimait toute sa puissance, une femme sans nom ni domicile ; une femme sans trace de passé et sans aucune chance d'avenir donna naissance à un petit garçon. Morte en couche, la mère mourut tenant son fils dans ses bras, les larmes perlant aux coins des ses yeux verts émeraudes vinrent tomber sur le front du nouveau né comme les témoins de la fin d'une vie triste et l'espoir d'un futur rayonnants pour l'enfant.
Le corps ne fut découvert que le lendemain soir. Les habitants étant trop occupés d'une part à fêter les lwas de la mort : les barons, et d'autre part occupés à réparer leur bidonville.
Personne ne voulut du bambin, une bouche à nourrir de plus est une chose impossible à accepter pour les habitants du bidonville. Deux solutions s'offraient alors : mettre fin aux jours du bébés, ou le conduire à l'un des nombreux orphelinats de la ville portuaire.

Commença alors une longue et douloureuse vie. Faite de violences, de brimades, d'intimidations. Un terrain où seul la violence s'applique est un terreau où seul le mal est créé. Alors âgé de 10 ans, le petit Solomon s'échappa de son orphelinat une nouvelle fois. Bien décidé à disparaître dans cette immense ville, bien décidé à se faire une vie bien à lui dans ce monde d'anonymes et de pauvres.


II. L’apprentissage d’une culture :

Le jeune garçon était désormais libre, mais sans rien. Et la faim se fit rapidement ressentir, une légère sensation qui devient de plus en présente pour finir par en devenir une obsession. Quoi de plus naturel alors que de voler pour se nourrir ? Ou que de courir pour échapper aux commerçants furieux ou aux policiers violents ?
Mais un jour, un vol fut le vol de trop. Quelques mois seulement après sa fuite, Solomon entra dans une boutique vétuste et poussiéreuse. Derrière un comptoir une vieille femme, ridée, la peau fatiguée par les années, le manque de nourriture et la fatigue. Regardant autour de lui, le garçon ne vit que des étagères remplient de bocaux en tous genres, des paniers remplis d'herbes et de racines ; puis ses yeux se posèrent sur des poupées cloutées à une vieille poutre en bois sombre. L'enfant ne put détacher son regard de cet étrange objet couvert de jouets. Car pour lui ce n'était que des jouets.
Pris d'une pulsion, il arracha une des poupées et partit en courant hors du magasin. Persuadé de ne pas pouvoir se faire rattraper à la course à pied par la vieille gérante, il courut une dizaine de mètres et s'arrêta net. Il se mit alors à vomir le contenu de son estomac. Une fois vide, l'enfant continua de vomir, pris de vertiges, seule de la bile s'écoulait de ses lèvres entrouvertes. Tout son être était pris de convulsions et de spasmes.
Du coin de l'oeil il vit la gérante sortir de son magasin, marcher dans sa direction, reprendre la poupée et repartir. Pas un regard, pas un geste n'avait été fait dans sa direction. La femme n'avait que faire de cet enfant idiot et impulsif. Pourtant, l'enfant revint tous les jours dans ce magasin, regardant les poupées pendant des heures, pendant des journées entières. Plus que de la fascination c'était de l'admiration, et de l'envie, l'envie de comprendre ce que c'était.

Un an passa. Les journées de Solomon étaient rythmée par le vol de nourriture et la contemplation de poupées cloutées. La détermination de l'enfant grandissant eu raison de l'ignorance de la vieille gérante. Sans le savoir, Solomon venait d'entrer dans un nouveau monde. Un monde de puissance, de secret, de manipulation, de pouvoir : le monde du vaudou haïtien.

Les années s'écoulèrent lentement. Solomon apprenait tout du vaudou grâce à Brigitte, la commerçante dédaigneuse et distante. Solomon savait tout du vaudou haïtien, de la confection de poupées, à la préparation de multiples décoctions et potions, en passant par les rituels de sacrifice et de cartomancie. Connaissant à la perfection les rites Rada et Congo, Solomon décida, contre l'avis de Brigitte d'apprendre les rites Petro.
Rapidement l'enfant se laissa submerger par la violence plus présente dans les rites Petro. Les sacrifices, les lwas violents et hargneux. Tout cela attira l'enfant, qui développa un prodigieux savoir-faire de la magie vaudou, et une envie de l'utiliser à des fins autres que les traditions religieuses.


III. La fin d’un homme, le début d’un autre…

Solomon fête ses dix-huit ans entouré d'une bande de marginaux. Tous drogués et tous violents. La seule personne sobre est Solomon, le chef de ce groupe. Le Baron Samedi comme il se faisait appeler. Solomon avait choisis ce nom plein de force et de terreur pour impressionner ses rivaux, mais aussi parce que sa violence faisait qu'il remplissait les cimetières de Port-au-Prince à une vitesse étonnante.
Après que sa mentor eu découvert l'attirance de Solomon pour les rites Petro, Brigitte renvoya Solomon et le maudit à une vie d'errance, de solitude et de misère. Fort et fier de ce qu'il était devenu, Solomon partit la tête haute, et rapidement se mit en tête de conquérir toute la ville. Devenir le seul et unique maître. Réunir les criminels sous sa coupe, faire plier les juges et les politiques. Balayer les policiers et militaires d'un revers de main. Le pouvoir, voila ce qui désormais obnubile l'orphelin.
Mais rien ne se passa comme prévu, ni comme voulu. Le 17 décembre 2001, un groupe armé attaqua le palais présidentiel. Dans le simple but d'effectuer un coup d'état. A la tête de ce commando surarmé, mais sous entraîné, se trouvait Solomon. Les combats durèrent pendant des heures, il y eut de nombreux blessés mais seulement 5 morts. Cinq hommes de Solomon. S'il avait été victorieux, Solomon aurait contrôlé de manière absolue par le biais de Chimères du Président le petit état d'Haïti. Un règne fait de peur, de sang et de sueur pour les populations civiles, mais un règne de pouvoir, de gloire et d'argent pour le jeune homme Solomon. Mais devant l'impossibilité d'atteindre son objectif principal qui était de soumettre par la force ou par le vaudou le Président Aristide, Solomon et ces hommes restant partir. Conscient de la menace de mort pesant sur lui, Solomon extermina tous les hommes qui avaient survécu à l'assaut du Palais du Président. Seul, il tua la dizaine d'hommes, l’idée paraissait simple et attrayante, aucune trace de son passage, personne pour témoigner de son existence, personne pour le dénoncer comme le cerveau de l’opération. Et avec de la chance les militaires s’attribueraient les honneurs pour avoir puni et mis hors d’état de nuire un groupe d’extrémiste, et tout le monde serait satisfait. Pour être certains de sa victoire, Solomon prépara une potion afin de libérer complètement ses instincts les plus violents et les plus sauvages.
Seul contre une dizaine d’hommes n’ayant rien à perdre, le prêtre vaudou eu du mal à s’imposer et à dominer le combat, ce fut un véritable bain de sang. Surprenant ses anciens amis, il put en tuer plusieurs avant que les autres ne réagissent. Le premier mort, était un individu somnolant sur sa chaise, il ne s'aperçut de rien lorsque sa gorge fut tranchée, et il s'endormit paisiblement sans jamais se réveiller. Les suivants purent donner l'alerte, de par leurs cris et plaintes. Le combat commença alors réellement. Il y avait huit adversaires à tuer, Solomon ne tenait qu'une canne en bois et couperet de boucher. Il était encerclé. Bien que fou de rage et possédant une soif de sang accrue grâce à la potion ingéré précédemment, le combat était inégal. Le sang coula à grand flot. Même Solomon fut grièvement blessé. Un couteau était enfoncé dans son dos, profondément ancré.
Ne pouvant se battre plus longtemps il du fuir. Fuir avec les trois derniers survivants à ses trousses. La course fut longue, le sang de Solomon coula longtemps et beaucoup. Il put heureusement échapper à ses agresseurs. Mais sont état était pitoyable. Assoiffé, affamé et gravement blessé. Il s'endormit. Peu de temps après, Solomon se réveilla, avec pour seule idée, pour seule mission, que de finir ce qui avait été commencé. Il fallait tuer les trois derniers hommes. Non seulement pour ne pas ébruité sa participation dans le putsch, mais aussi par principe. Ce qui doit être fait, doit être fait !
Lentement, il se mis debout, repris ses deux armes, et marcha, marcha avec pour seul désir de tuer les trois haïtiens restants. Une voix semblait le guider mais il ne s'en rendait pas compte. Prend à gauche, à droite, continue, encore à droite. Descend sur le port. Va voir le vieux Papa Lumière, ce vieux fou de marabout te guérira. Cette voix le dirigeait sans qu'il ne s'en rende compte. Puis, Solomon fut sur les docks, devant un vieux bâtiment, moitié en bois moitié en taule ondulé. Le hangar menacer de s'écrouler à tout moment. Pourtant il y avait des voix qui provenaient de l'intérieur. Des hommes en colères, menaçant, et quelqu'un d'apeuré. Ne souhaitant pas être discret, ni même intelligent, Solomon entra en donnant un violent coup de pieds dans une porte bancale. Le choc de la porte tombant lourdement sur le sol en béton raisonna dans l'ensemble du bâtiment, et bien au-delà. Le silence se fit. Et Solomon entra, lentement, trainant les pieds, et il savait. Il savait qui était là. Son coeur lui disait, son âme en tremblait. Lorsque ses yeux s'habituèrent à la pénombre des lieux, il vit trois hommes encerclant un vieillard couvert d’ecchymose et tremblant de peur. Les trois dernières cibles étaient là. Les trois vieux frères de route, aujourd'hui ennemis mortels, étaient ici. Il le savait. Son sang battait à tout rompre, tout du moins le peu qui lui restait.
Face à lui les trois hommes étaient tantôt effrayé devant cette forme humaine plus proche du zombi que l'ami d'hier, tantôt furieux de la traîtrise de cet ancien chef. Le silence était absolu, personne n'osait bouger. Les trois hommes avancèrent en même temps, plein de rage, près à tuer. Mais semblant se retenir. Ils voulaient être débarrassé des marques noires aux reflets violets présentes un peu partout sur leur corps. Certains qu'il s'agissait d'un maléfice vaudou censé les dévorer de l'intérieur, ou bien censé faire putréfier leur peau et ronger leur os jusqu'à ce que mort s'en suive. C'est la que Solomon compris, il s'agissait de la Marque du Baron. Selon la légende, le Baron Samedi, gardien des cimetières empêchait quiconque d'entrer sur un cimetière pour y profaner les tombes à moins d'avoir une offrande de sang et de rhum. Ceux qui transgressaient cette règle mourraient dans le meilleur des cas, et dans le pire s'ils parvenaient à s'enfuir, le Baron Samedi jetait sur eux une malédiction qui les marqueraient à jamais. Leurs peaux devenant noire aux reflets violets. Et les esprits des morts hantaient alors les victimes nuits et jours, peut importe l'endroit où ils se réfugiaient.
Ainsi désormais Solomon avait été béni par le Baron Samedi lui-même. Il pouvait porter cette même marque avec le simple contact de son sang sur la peau humaine. Solomon savait qu'il survivrait, le Baron ne le laisserait pas mourir, pas ici, par aujourd'hui. Il se mis donc en marche, lentement, traînant les pieds, fatigué d'avoir perdu tant de sang, mort de faim et de soif, un couteau planté dans le dos, mais le sourire aux lèvres. Ses adversaires étaient comme tétanisés. Une sorte de mélange de peur, de soumission et de surprise se peignait sur leurs visages.
Tout fut vite terminé, le couperet fendit un premier crâne. Sous le choc, les yeux sortirent des orbites de la victime, un long souffle se fit entendre comme une plainte devant le douleur du choc, puis plus rien si ce n'est un corps qui s'effondre à terre pour ne plus jamais se relever. Reprenant leurs esprits, les deux derniers survivants attaquèrent en même temps, mais c'était inutile, le bâton en bois de Kita Nago perça le coeur de l'un des agresseurs avant de ressortir dans son dos, tranchant la colonne vertébrale et la moelle épinière au passage. Le bâton se brisa sous le choc subit. C'était désormais un face à face. Deux hommes luttant pour leur survie, l'un apeuré et l'autre aux limites de l'inconscience et de la mort. Au moment au Solomon, persuader de mourir tomba d'épuisement, son adversaire son trancha la gorge avec son propre couteau. Était-il conscient de son impossibilité à survivre ? était-il conscient de sa faiblesse ? Ou avait-il seulement trop peur ?

Solomon se révailla quelques jours plus tard, dans un lit, dans le même hangar. Il n'y avait personne d'autre que lui et quelques chats errants lapant le sol où figurait des traces de sang séchés. Fatigué, il retomba dans un profond sommeil. Il se réveilla dans la nuit, et vit un vieil homme debout, le lavant. C'était le vieux Papa Lumière, Solomon l'avait sauvé, alors dans un souci d'équité et de respect, le vieux marabout le sauvait à son tour. Cela pris plusieurs jours avant que Salomon puisse se relever et marcher seul, mais une fois fait, il savait. Il savait que désormais le Baron Samedi était avec lui, il savait qu'il devait répandre le pouvoir du Baron ainsi dans un geste de dévotion extrême, il se saisit de son couperet de boucher, et à l'aide de miroirs, se scarifia le dos pour y tracer le vévé du Baron Samedi.
Ce jour Solomon mourut, et le Baron Samedi pris sa place.


IV. Une vie nouvelle, ou presque :

Après trois mois à se cacher dans la Cité Soleil, et dans les forêts tropicales haïtiennes, Solomon eu l'opportunité de pouvoir quitter son pays, pays qui voulait sa mort ; pour un lieu ou tout est possible, un lieu ou l'argent et le vice coulent à flot. Un lieu où ceux qui veulent n'ont qu'à se servir : Star City.
Le changement de pays fut rude. Il fallut demander l’asile politique, et le justifier. Heureusement pour lui Solomon portait des traces fraîches de scarifications. Suite à l’attaque du Palais, les militaires multipliaient descentes musclées, passages à tabac, tortures, pillages et viols. Solomon passait pour une nouvelle victime d’un régime dictatorial exercé par une junte militaire sans pitié. L’asile politique lui fut accordé. Ce précieux sésame lui permettait de s’installer librement et de circuler sans contraintes particulières dans ce grand pays des Etats-Unis d’Amérique.
Mais à dire vrai un seul endroit, une seule ville plus exactement, avait retenu l’attention de Solomon. Une seule ville l’avait poussé à choisir ce pays plutôt qu’un autre pour s’extrader : Star City. Une ville unique, riche dans tous les sens du terme. Riche financièrement, riche en opportunité, riche en violence, riche en victime. Ce nouveau terrain de jeu était fait pour lui.

Il fallut du temps à l’haïtien pour se faire une place et un nom dans le monde des hors-la-loi de Star City. Sans argent ni allié, il entreprit de soumettre la population haïtienne et dominicaine. La plupart étant des immigrants comme lui, et craignaient le pouvoir des prêtres vaudous. Ainsi, la soumission de cette population fut simple, et permis une rentrée d’argent facile et rapide grâce au racket des commerces.
La seconde étape fut la formation d’un gang dont les membres sont exclusivement des natifs, et descendants, de l’île d’Hispaniola. Cela ouvrit de nouvelles perspectives criminelles, tels que les trafics d’armes, d’organes, puis de drogue. Rapidement ce gang fut connu, d’une part pour ne pas avoir de nom –ce qui n’a pas de nom n’est pas identifiable, un ennemi impossible a identifier n’en est que plus dangereux car dissimulé- , et d’autre part pour faire disparaitre de façon inexpliquée et violente ses adversaires –aucun corps ne fut jamais trouvé, seulement des scènes de crimes baignant dans le sang et les excréments humains.

Cette violence conjuguée à des rituels très peu connu des forces de police et des différents criminels de la ville, attirèrent l'attention sur la communauté haïtienne. Malgré les pressions de la police rien ne fut dit, la peur du Baron était trop forte. En revanche, un groupe d'individu se faisant appelé SHADOW pris contact avec les haïtiens. D'après ce qui fut dit il s'agissait d'une organisation secrète œuvrant dans un secrets absolu pour la domination totale de Star City, dans un premier temps.
Pensant être libre de son choix, le Baron accepta un premier entretien, qui se révéla passionnant et enrichissant. Mais l'hésitation était de mise. Comment un être qui avait pris du temps pour bâtir quelque chose pouvait accepter de l'abandonner ! Qui plus est de l'abandonner pour un avenir inconnu et des plus aléatoires. Rien n'avait été vraiment dit sur cette SHADOW. La curiosité est un vilain défauts. Mais c'est un puissant moteur, et une fois qu'elle est taquinée, rien ne peut l'arrêter. La curiosité se nourrit de son existence, la curiosité s'attise par elle-même ; c'est là un point commun avec le doute. Ce sont deux pensées perverses, extrêmement déroutantes et très puissantes.
Après une seconde entrevue, il apparut plus clairement au Baron l'absence de choix. Ou plutôt le non-choix. Car après tout chaque individu à le choix de ses actes, peut importe ce qu'il en dit. Mais le fait de combattre quelqu'un à même de détruite tout ce que vous pouvez représenter simplement dans le but de récupérer votre savoir (quitte à vous lobotomiser au passage) mérite mûre réflexion. Après quelques jours de silence radio, le Baron finit par accepter les termes et conditions du SHADOW.
Les avantages étaient nombreux : appartenir à une organisation plus puissante, plus compétente, plus organisée, plus déterminée.
Les inconvénients presque inexistants en comparaison : simplement le fait de travailler dans l'inconnu, ne pas savoir pour quelle raison exacte on oeuvre, et le fait d'abandonner une oeuvre, certes imparfaites car simple gang de rue, mais cette oeuvre était propre au Baron. Une oeuvre primaire, presque primitive en comparaison du SHADOw, mais cette oeuvre était sienne, et désormais il se devait de s'en séparer définitivement.
C'est un mal pour un bien. Et surtout c'est le début d'une nouvelle carrière, de nouvelles découvertes, de nouvelles luttes...
Dossier Médical

ϟ Description Physique : D'une stature impressionnante, Solomon pourrait-être communément appelé une force de la nature. Du haut de son mètre quatre-vingt-dix, avec de larges épaules et une musculature solide, le prêtre vaudou n'a que peu à craindre dans un duel physique contre une personne normale. Les cheveux courts et sombres, et une barbe soigneusement rasé sont la marque d'une hygiène stricte et d'une haute estime de lui-même. Ainsi, la détermination apparaissant sur les traits de son visage, mais également la force de sa mâchoire sont visibles de tous et ne laissent aucun doute quand à sa force. Ses yeux d'un noir jais, peuvent tour à tour paraître aimable puis cruel et sans pitié. Une chose est certaine, quand ces deux yeux se posent sur vous, les tréfonds de votre âmes s'en voient atteints.

ϟ Particularités : Au sommet de son dos, s'étirant d'une épaule à l'autre et descendant jusqu'au sommet des reins est présent une scarification traditionnelle. Cette scarification représente le vévé du Baron Samedi. Une croix sur son piédestal, entouré à l'Est et à l'Ouest par deux cercueils clos sous une constellation d'étoiles, tandis que quelques fleurs éparses agrémentent la socle de la croix.
ϟ Description Mentale : Solomon, à l'image du Baron Samedi, est un être fort, mais excessif. Excessif dans la boisson, il ne jure que par le rhum ; excessif dans la nourriture, spécialement les piments crus ; et excessif dans son désirs de relations sexuelles avec des femmes, il ne se prive pas de commentaires lorsqu'il est attiré par une belle femme.
En dehors de sa propension aux excès de toutes natures, cela vaut aussi pour l'argent et le pouvoir, Solomon n'a pas d'habitudes précises. La routine est une notion qui échappe totalement à cet homme. La routine ne peut qu'engendrer l'ennui, et l'ennui n'apporte jamais rien de bon à un homme.
Le guédé n'aspire qu'à la prospérité et au pouvoir. L'utilisation de son talent vaudou étant un outil pour arriver à ses fins tout autant qu'une passion qui anime tout son être.
Super Dossier

ϟ Groupe et raisons : SHADOW. Une organisation ayant pour fondement le mal, la terreur et la violence ; une organisation cherchant à s'imposer et à dominer sans partage ! Voila la vision de SHADOW qui a attiré le Baron Samedi. Bien que le fait de refuser cette invitation ne fut pas une option valable aux yeux de l'organisation.

ϟ Pouvoirs et capacités :
- maîtrise de la magie vaudou :
poupée vaudou
Spoiler:
 

cartomancie
Spoiler:
 
appel et soumission aux esprits morts
Spoiler:
 

potions
Spoiler:
 

- la marque du Baron (lorsque la cible est touchée, une tâche noire et violette se forme sur la peau à l'endroit atteint par la main du Baron. Le Baron seul peut libérer l'individu de cette marque. Cette marque permet fait également office de "GPS", ainsi la cible ne peut se cacher du Baron une fois qu'elle porte la marque. C'est par son sang que le Baron marque ces cibles).

- maîtrise de la canne de combat. Un ancien art martial appris par les Haïtiens lorsque leur pays était encore sous le joug de l'impérialisme français.



ϟ Surnom et costume : Le Baron Samedi. Portant un costume complet noir avec quelques touches de violets, agrémenté d'une veste en queue de pie et d'un un chapeau haut de forme. Des lunettes de soleil, une canne avec un pommeau en argent massif et une pointe aiguisée (également en argent). En plus de cela le Baron porte sur lui un jeu de tarot particulier. En effet, ce jeu permet de pratiquer une cartomancie traditionnelle, mais les cartes sont plus rigides et les coins sont effilées comme des lames de rasoirs. Si bien qu'elles peuvent devenir des armes de jets très tranchantes.
Informations Complémentaires


 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 5 Mai 2013 - 21:00 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Bienvenue à toi sur le forum !

Il y avait un petit souci dans ta fiche, l'histoire ayant été placée en dehors du cadre qui lui était réservé. J'ai donc corrigé cela Wink

Je n'ai rien à redire en ce qui concerne la description physique et la personnalité de ton personnage. Au niveau de l'histoire, l'essentiel me convient néanmoins, je vais devoir te signaler deux petites soucis sur la fin. D'une part, concernant l'importance de son gang, il faut savoir que la population visée vit dans le quartier de Lincoln (on y trouve d'ailleurs une boutique et un temple vaudou) mais que ce quartier compte une grande quantité de gangs divers et variés. Il n'y a donc rien d'improbable à ce que ton personnage parvienne à faire ce que tu indiques, mais cela sera quand même relatif, surtout que tu n'es pas le seul prêtre vaudou du forum ^^ Il y a en effet déjà Johnny Allen, membre du Cartel Rouge.

Ensuite, la partie impliquant SHADOW n'ira absolument pas. Ce que tu écris conviendrait pour rejoindre le groupe du Cartel Rouge, mais pas pour SHADOW. Cette organisation ne s'allie pas à des petits groupes de criminels puisqu'elle a ses propres intérêts. Pour la rejoindre, soit on embrasse son idéologie, soit on se le voit imposé mais jamais SHADOW n'ira demander gentiment une alliance à quelqu'un. De plus, elle aurait la force suffisante pour détruire de petits gangs qui lui poseraient problème, ayant des capacités paramilitaires. Si tu souhaites donc rejoindre SHADOW, il faudra revoir tout cela, abandonner ton gang et te donner pleinement à eux. Peut-être en rejoignant l'Ordre de Thulé, branche mystique de ce groupe, qui pourrait t'aider à devenir plus puissant. Tu indiques cela dans le choix du groupe mais ce n'est pas assez clair au travers de ton histoire :/ N'hésite pas à contacter le chef de SHADOW, Renan, si jamais tu voulais mettre en place une idée de "recrutement" ! Renan s'intéressant au mystique et à la magie, vous pourriez toujours retravailler ton idée pour que cela colle mieux ^^
Sinon, si tu préfères garder ton idée intacte, il faudra plutôt pencher pour le Cartel Rouge en contactant éventuellement Johnny, que je citais plus tôt, étant donné vos nombreux points communs.

Au niveau des pouvoirs, on demande en général qu'un pouvoir soit unique. De ce fait, même si je comprends que la magie vaudou soit variée, il faudrait un peu détailler ce que te permettent de faire ces différentes magies que l'on voit s'il faut faire un choix ou si tu peux tout conserver. De la même manière, il faudrait détailler ce que tu entends par le contrôle des ténèbres.

En cas de questions, n'hésite pas à les poser !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Dim 5 Mai 2013 - 23:21 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Merci pour l’accueil. Et merci d’avoir corriger les balises, je dois reconnaître que c’est pas mon fort ^^

Je me doutais qu’il y aurait peut-être un problème avec la formation du dit gang. Donc je vais corriger ça de ce pas. J’ai effectivement vu la fiche de Johnny Allen lorsque je préparais ma fiche, mais il faut savoir qu’il y aura nécessairement des différences entre son vaudou et le mien, techniquement parlant le mien sera du vaudou haïtien de rite petro principalement, tandis que pour Johnny Allen est censé être du orisha de Trinidad et Tobago (dont je ne connais pas les rites ^^).

J’avais bien compris l’idée d’embrasser ou rejeter les fondements du SHADOW, j’ai du mal exprimer dans la fiche, et j’ai du mal lire les détails fournit sur le SHADOW. Je vais donc entrer en contact avec Renan pour plus de détails sur tout cela et rendre l’histoire plus crédible. Merci de m’aider à faire une fiche correcte, parce que c’est vraiment pas mon fort les fiches de présentation. J’ai toujours l’impression de perdre mon temps alors qu’en fait c’est pas le cas lol.

Et pour finir je détaillerai plus en détails les capacités du vaudou haïtien et les différents rites qui y sont liés. Et je préciserai le « contrôle des ténèbres ».
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Lun 6 Mai 2013 - 12:37 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... 370049968

Je me permets un petit petit passage d'abord pour te souhaiter la bienvenue (d'habitude je préfère attendre le flood ou la CB, mais quand on s'est croisés j'étais un peu dans le gaz What a Face), ensuite pour te signaler que si tu optes finalement pour l'Ordre de Thulé il y a un poste à pourvoir qui te tend les bras ^-^ à voir si ça te parle.

http://www.star-city-heroes.com/t632-shadow-1-1#dieter
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Mar 7 Mai 2013 - 1:35 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Monsieur le Maire -> Les modifications ont été faites. J'ai modifié (grâce au conseil de Renan) l'intervention du SHADOW, et donc l'entrée du Baron dans cette ONG tout à fait passionnante ^^.
J'ai également détaillé les pouvoirs du vaudou haïtien les plus communs comme demandé. Ainsi que l'explication du terme 'contrôle des ombres.
Je ne pense pas qu'il soit utile d'ajouter un autre pouvoir, le vaudou étant suffisamment puissant je pense.

Dieter-> Merci de l'accueil. J'ai regardé avec attention le lien, et cela m'a l'air très intéressant. Surtout le fait d'avoir déjà des ennemis sans même commencer à RP ^^
Et j'adore la musique que tu as choisis dans ta signature !
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Mar 7 Mai 2013 - 16:45 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Dans cette nouvelle version, la rencontre avec SHADOW est beaucoup plus logique et cohérente, surtout qu'on comprend pourquoi Solomon l'a fait. C'est donc bon pour l'histoire !

Pour la description de la magie vaudou, il y a plusieurs éléments mais au vu de l'inutilité relative ou de la faiblesse de certains d'entre eux (comme la cartomancie qui sert sans servir), cela me convient. Tu peux donc garder tout cela, c'est bien. Concernant la marque, j'imagine aussi que c'est lié à la magie, même si tu n'en dis rien.

Par contre, qu'en est-il pour le contrôle des Ténèbres ? Y as-tu accès grâce à la magie ou pour une autre raison ? Cela est important parce qu'il te faudra un peu revoir ce dernier pouvoir pour l'adapter au contexte ^^ En effet, l'usage des ombres est un élément propre à un personnage du contexte (Nacht-Krieger) et il a ensuite été développé par l'un de nos PJ, Dieter Feuerbach. Je te renvoie vers sa fiche afin que tu puisses y voir le pouvoir en question, les Marches d'Ombre. Dans ton cas, il te faudra donc recourir au même système, ce qui peut devenir intéressant, Nacht-Krieger et Dieter étant des "créations" de l'Ordre de Thulé, groupe occulte au service de SHADOW ! Pour avoir plus de détails sur les Marches, tu peux consulter cet article et/ou envoyer un MP à Dieter. Tu peux aussi jeter un œil à la fiche de Crystal Somers, un autre agent de SHADOW lié aux Marches via son pouvoir de l'Umbra.

Voilà, je te laisse donc juste adapter ce pouvoir à ce qui existe déjà afin de garder une cohérence au sein de l'univers et lorsque ce sera bon, je pourrais te valider Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... 364988687 Si tu as des questions sur ce point, n'hésite pas à les poser ici, par MP à Dieter (qui a créé tout ça) ou sur la CB !
 
Revenir en haut Aller en bas

Message posté : Ven 10 Mai 2013 - 11:58 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Invité
Invité

Anonymous
Invité

Invité
Personnage
Joueur
Voila.
Tout est fait. Dans la partie 3 de l'histoire j'ai ajouté du texte expliquant la signification de cette "Marque du Baron".
Et j'ai fait quelque modifications dans les pouvoirs et capacités. J'ai remarqué que le personnage n'avait pas de compétences permettant de se sortir d'une situation délicate nécessitant quelques habilitées aux combats. Donc j'ai mis une maîtrise d'un art martial (qui va avec la tenue du Baron Samedi), en lieu et place de l'idée de pouvoir se déplacer parmi les ombres. Ca sera peut-être pour une prochaine fois ^^
 
Revenir en haut Aller en bas

Voir le profil de l'utilisateur
Message posté : Dim 12 Mai 2013 - 14:22 Message
Obtenir l'URL : Cliquer ici

Maître du Jeu
Maître du Jeu

La Maire
Maître du Jeu

Personnage
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
Joueur
Madame la Maire

ϟ Âge : 51
ϟ Sexe : Féminin ϟ Date de Naissance : 05/05/1968
ϟ Arrivée à Star City : 22/03/2012
ϟ Nombre de Messages : 12274
ϟ Nombre de Messages RP : 1
ϟ Célébrité : Viola Davis
ϟ Crédits : Renan
ϟ Âge du Personnage : 52 ans
ϟ Statut : Mariée
ϟ Métier : Maire
ϟ Liens Rapides : Notice
C'est parfait o/ J'aime beaucoup l'explication sur la Marque est c'est largement plus clair maintenant ! Quant à l'art martial, il est vrai que c'est ce qui manque parfois aux mystiques ^^ C'est donc un bon choix et tu pourras en effet toujours acheter l'autre pouvoir plus tard.

Tu commences avec un niveau 3, je te l'ajoute à ton profil. Tu pourras le faire augmenter en gagnant des points de réputation, alors n'hésite pas à te lancer immédiatement dans l'aventure.

Bref, si cela ne semblait pas encore clair, je te valide ! Tu vas donc pouvoir te lancer dans le jeu ! N'oublie pas de remplir ton profil, ta fiche de personnage et de poster les fiches relatives à ton personnage. Ensuite tu pourras débuter le jeu, tu peux regarder si une des demandes de ce sujet t'intéresse, sinon tu peux toujours poster la tienne ou demander directement à un membre. Enfin, si tu en as l'utilité, n'hésite pas à aller faire certaines des demandes disponibles ici. En tous les cas si tu as des questions les administrateurs sont à ta disposition !

Bon courage pour réussir à t'intégrer à SHADOW tout en développant tes capacités !
 
Revenir en haut Aller en bas

 
Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville...
 
Page 1 sur 1Revenir en haut 
Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_6Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_8


Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_1Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_2bisSolomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_3
 Sujets similaires
-
» Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville...
» Quand on arrive en ville[terminé]
» La fête des guédés
» Erwan arrive en Ville
» Quand on arrive en ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_6Solomon Laveau, le Baron Samedi arrive en ville... Cadre_cat_8
Sauter vers: